16ème siècle

Si c'était une femme, la Renaissance serait une charmante demoiselle qui, reprenant confiance en elle, n'hésite pas à mettre ses atouts en avant et à se hisser à la pointe de la mode. Cependant, elle qui a toujours placé son amour sous le signe du Christ romain, clé de voûte d'une Eglise unifiée, ressortira meurtrie de ce siècle de guerre de religions : elle abandonnera le décolleté !

Apéritif

« Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. »

François Rabelais

Extrait de Pantagruel

Une nouvelle vision du monde

La première moitié du siècle voit les découvertes scientifiques d’abord, avec les débuts de l’imprimerie et de la chirurgie, du monde ensuite, avec les voyages de Colomb, Magellan ou Vasco de Gama. Un nouvel intérêt pour l’Italie s’éveille : elle devient une destination obligée, un pèlerinage de l’artiste et un exemple.

Au vu de ces découvertes exaltantes, l’enseignement universitaire, assuré par la Sorbonne, paraît dégradé, considéré comme trop conformiste et futile, oublieux des œuvres originales auxquelles les nouveaux « humanistes » veulent revenir. Certains érudits mènent alors leurs propres enseignements : les « lettres d’humanité » ou « humanitas », qui désignent en latin la culture de l’esprit et le soin du corps. Ils reviennent sur les chefs d’œuvres de la littérature latine et, parallèlement, dans leur comportement, ils revendiquent politesse et courtoisie : l’humanisme s’impose comme idéal de sagesse et philosophie de la vie.

L’enseignement du grec et du latin, outil indispensable à la compréhension des anciens, est assuré : les premiers humanistes sont des linguistes, mais ils sont vite suivis d’hommes de lettres, comme Erasme, ou de robe, comme Rabelais.

Parallèlement, Ronsard, Du Bellay et leurs compagnons poètes d’étude forment la Pléiade, et conseillent de rester ancrés dans la langue française, qu’ils enrichissent, tant au niveau du vocabulaire que du style. Cela n’empêche pas d’admirer les anciens, mais désormais on les considère plutôt comme des maîtres que comme des modèles.

Le rôle du roi

En ces temps où la monarchie est puissante, glorieuse et respectée, François Ier se fait le protecteur des humanistes ; il fonde pour eux le Collège des lecteurs royaux, aujourd’hui Collège de France, et leur ouvre sa bibliothèque qu’il enrichit pour eux.

Il attire aussi des artistes italiens en France, en particulier Léonard De Vinci, et permet l’invention et le développement en France du style Renaissance qui succède au style gothique, en combinant architecture italienne et monument antique. Les constructions du « nouveau Louvre » et des Tuileries sont entamées.

François Ier reçoit les derniers soupirs de Léonard de Vinci Jean-Auguste-Dominique Ingres

La crise religieuse

Mais un bruit scandaleux parvient en France : un moine allemand, Luther, proteste contre le trafic des indulgences et réclame le retour à une Eglise catholique stricte ; il souhaite la réformer. Rapidement il est condamné par Rome et par l’Empire, mais en Allemagne comme en Angleterre, l’Etat se sépare de l’Eglise.

En France, le mouvement évangélique revendique un retour à l’Ecriture Sainte ; il est suivi par la plupart des humanistes qui préconisent une réflexion critique : en 1516, les Estienne publient le texte du Nouveau Testament grec établi par Erasme. En 1530, la Bible est traduite en français pour assurer un accès plus facile aux Ecritures et leur diffusion plus large. Cependant François Ier réagit brutalement à l’affichage de placards contre la messe : de nombreux luthériens sont brûlés. Les humanistes doivent choisir entre l’orthodoxie et une foi nouvelle qui s’inspire de Calvin.

Celui-ci proclame une austérité extrême qui donne lieu à une crise morale. L’unité du christianisme est rompue. C’est avec l’effondrement de l’autorité royale sous François II que la situation dégénère : la question religieuse n’est presque plus qu’un prétexte à l’expression des passions humaines et politiques. De 1562 à 1593, huit guerres religieuses font rage, sombre période qui est marquée par le massacre de la saint Barthélémy, le 24 août 1572. Ce déchaînement de violences s’apaise lorsqu’Henri IV proclame l’édit de Nantes en 1598, procurant des droits de culte, civils et politiques aux protestants.

Les répercussions littéraires

Cette déferlante de violence et de cruauté donne jour à des chefs-d’œuvre de Ronsard ou encore de Théodore Agrippa d’Aubigné, son disciple, mais la littérature risque de basculer dans la propagande. Ainsi, ce qui était voué à la libération de l’homme asservirait son esprit. Heureusement, Montaigne, humaniste confirmé, avertit de ce danger et y remédie en soumettant l’expression à la pensée : ses écrits relèvent donc d’une enquête sur lui-même et en tant que représentant de la race humaine, d’une prise de connaissance nouvelle de l’être humain.

Les auteurs

Guillaume des Autels

Guillaume des Autels
1529 - 1580

poésie  

Guillaume Des Autels fait partie de la première Brigade, mouvement dont la Pléiade tire ses origines. Des Autels et Louis Meigret, ne partageant pas les mêmes opinions sur l’orthographe s’affrontent dans un combat aussi sensationnel que sur le ring d’un terrain de boxe ! Heureusement, l’œuvre de Guillaume des Autels, Mitistoire barragouyne de Fanfreluche et Gaudichon, à la veine ...

Lazare de Baïf

Lazare de Baïf
1496 - 1547

poésie  

Très jeune, Lazare de Baïf décroche le poste de premier conseiller de François premier. Outre sa carrière diplomatique c’est un poète humaniste. Très proche de Ronsard, ils voyagent en Allemagne et on raconte même que le poète de la Pléiade assista aux inspirations poétiques qui saisissaient son ami. Un spectacle hors du commun ! Il est le père de Jean-Antoine de Baïf, poète de...

Guillaume du Bartas

Guillaume du Bartas
1544 - 1590

poésie  

Guillaume de Salluste Du Bartas débute sa carrière littéraire en 1565 grâce à Jeanne d'Albret, mère du futur roi Henri IV.
Son œuvre littéraire se compose de poèmes de circonstances faisant l'éloge de ses protecteurs mais Guillaume Du Bartas s'aventure également dans la poésie scientifique, encyclopédique et didascalique.
Hésiode Moderne, son œuvre majeure est la Semaine...

Christofle de Beaujeu

Christofle de Beaujeu
1550 - ?

poésie  

Guerrier mais surtout poète, Christofle de Beaujeu, baron dudit Beau-jeu, est un poète français baroque, né en 1550.
Il compose les Amours, recueil de soixante-dix poèmes. Christofle de Beaujeu est un auteur qui possède une grande part d'hermétisme et de mystère, on raconte qu'il utilisait des noms propres pour le moins obscurs dans le but d'utiliser un langage crypté reposant sur...

Charles-Timoléon de Beauxoncles

Charles-Timoléon de Beauxoncles
1560 - 1611

poésie  

Charles-Timoléon de Beauxoncles est un poète français baroque. Ami d'Henri IV, on raconte qu’il n’y est pas pour rien dans sa romance avec la marquise de Verneuil. Il publie à partir des poèmes dans des recueils collectifs, publication alors hautement à la mode. Son langage est féroce et tranchant, pensons à Satire contre une dame – à côté, la Charogne de Baudelaire est une ...

Joachim du Bellay

Joachim du Bellay
vers 1522 - 1560

poésie  

Il fonde avec Pierre de Ronsard le groupe de la Pléiade, pour lequel il rédige un manifeste, Défense et illustration de la langue française, afin de faire du français une langue aussi noble que le latin, considéré jusqu'alors comme la langue des arts et du savoir. Déçu par l'échec d'un voyage diplomatique à Rome, et de retour en France, persécuté par des créanciers qui réclament...

Rémy Belleau

Rémy Belleau
1528 - 1577

poésie  

Rémy Belleau, ou l’ « homme qui plaisait », est un poète français appartenant à la Pléiade. On sait « que Belleau et Ronsard n'estaient qu'un / Et que tous deux avaient un même cœur commun. » Ronsard composa la préface de l'Anacréon saluant le jeune écrivain. Il semblerait que suite à cette élégie, Ronsard compara pour la première fois les meilleurs poètes de la Brigade à...

François Brouard dit Béroalde de Verville

François Brouard dit Béroalde de Verville
1556 - 1626

poésie  

Son œuvre assez variée comprend des romans, des poèmes et des traités philosophiques. Ses quelques poésies, galantes et précieuses, sont rassemblées sous le titre de Souspirs amoureux. Touche-à-tout, il s'intéresse à la médecine, à la religion, à l'alchimie, à l'orfèvrerie, aux sciences, à l'horlogerie et aux vers à soie, auxquels il consacre un traité.

Flaminio de Birague

Flaminio de Birague
vers 1550 - ?

poésie  

Flaminio de Birague est un écrivain français de la Renaissance. Il exploite le genre bucolique avec brio et remporte un vif succès avec la Bergerie, son œuvre principale. Flaminio de Birague reprend la tradition des poètes de la Pléiade, et va s'inspirer du nom de leurs personnages, des intrigues amoureuses où il se met lui-même en scène sous les pseudonymes de Flamin/Flamot…

Bonaventure Des Périers

Bonaventure Des Périers
vers 1510 - 1544

poésie  

Bonaventure Des Périers est admis dans le cercle de Marguerite de Navarre, comme conseiller, puis comme secrétaire de la reine. Il prend part au travail collectif de ceux qu'on a appelés les « libertins spirituels », attention, « libertin » ne signifie pas « coquin » mais traduit l’indépendance de ces hommes à l'égard du catholicisme. Il écrit aussi Les Nouvelles Récréations ...

Guillaume Bouchet

Guillaume Bouchet
1513 - 1594

poésie  

Imprimeur poitevin, seigneur, juge-consul, Guillaume Bouchet est un homme d’action ! Il écrit Les Sérées qu’il dédicace aux marchands de Poitier et dont la première publication a lieu en 1584 et a été suivi par deux autres volumes publiés en 1597 et 1598. Son livre dépeint des conversations provinciales de la bourgeoisie marchande.
On reproche à Bouchet un soupçon de ...

Catherine de Bourbon

Catherine de Bourbon
1559 - 1604

poésie  

Catherine de Bourbon est la fille de Jeanne d’Albret et la sœur du futur roi Henri IV. Elle voue à son frère un amour fidèle et il lui accorde de nombreuses responsabilités notamment la régence du royaume de Navarre. Elle rencontre Marguerite de Valois, future Reine de Navarre et relate dans une lettre à son frère que celle-ci lui avait donné « un beau petit chien qu’ [elle] ...

Loys Le Caron, alias Charondas

Loys Le Caron, alias Charondas
1536 - 1617

poésie  

Louis Le Caron, doit son surnom « Charondas » à ses origines grecques. La légende veut qu’il se soit épris d’une jeune fille dont l’amour le rendit poète ; elle s’appelait Claire. Elle lui inspira quelques centaines de sonnets en 1554, La Claire ou la Prudence de droit, ou encore La Clarté amoureuse composé de plus de quatre-vingt sonnets. La tragédie de notre poète c’est ...

Salomon Certon

Salomon Certon
1552 - 1620

poésie  

Salomon Certon est un sacré chanceux : il échappe à deux doigts du massacre de la Saint Barthélémy s'étant endormi dans une charrette de foin. C'est peut-être la fièvre de la littérature qui le réveilla à temps et lui permit de s'enfuir.
Longtemps sous l’influence littéraire de Jean-Antoine de Baïf, il tente de composer des vers mesurés à la mode antique mais ne donne pas ...

Miguel de Cervantes Saavedra

Miguel de Cervantes Saavedra
1547 - 1616

nouvelle  

On compare Miguel de Cervantès Saavedra à Homère, car comme lui, il est difficile de lui concéder une biographie certaine. En effet, Cervantès s'est souvent amusé à écrire lui-même sa vie et se prêter des aventures dont on doute de leur véracité. Toutefois, Miguel de Cervantès Saavedra demeure indubitablement l'auteur d'un chef d'œuvre de la littérature espagnol : L'ingénieux ...

Charles IX

Charles IX
1550 - 1574

poésie  

Charles IX est le fils d’Henri II et de Catherine de Médicis. Il monte sur le trône à l’âge de dix ans et se voit très fortement manipulé par sa mère très autoritaire. Un seul de ses écrits nous est parvenu, faisant l’éloge de Ronsard avec beaucoup d’intelligence. Au fait, saviez-vous que c’est Charles IX qui instaura la tradition du brin de muguet au premier mai ?

Jean-Baptiste Chassignet

Jean-Baptiste Chassignet
1571 - 1635

poésie  

Fils de médecin, il reçoit une éducation humaniste et étudie le droit. À 23 ans à peine, il achève la rédaction du recueil Le Mespris de la vie et consolation contre la mort. Ce sont des sonnets macabres, à la langue violente très caractéristique de l'esthétique baroque. Son œuvre, longtemps ignorée, n'a été redécouverte qu'au cours du XXe siècle.

Pierre de Croix

Pierre de Croix
1539 - 1614

poésie  

Pierre de Croix est né à Saint-Pol en 1539 et décède le 12 juin 1614 à Lille.
Il entre en 1560 dans l'ordre des frères Prêcheurs et devient un célèbre théologien des plus actifs. On raconte qu'une fois il faillit passer au gibet et qu'il s'en est fallu de peu pour qu'il y échappe.
Avec une vie aussi mouvementée, où trouver le temps d'écrire ?

Jacques Davy du Perron

Jacques Davy du Perron
1556 - 1618

poésie  

Cardinal et écrivain français baroque, Jacques Davy du Perron grandit dans une éducation humaniste poussée où il apprend le grec, le latin et l’hébreu. Il a le privilège d’être le lecteur d'Henri III. Sa carrière littéraire s’ouvre avec deux éditions collectives de ses œuvres publiées en 1622 et 1629. Jacques Davy du Perron n’a jamais pu cacher sa passion dévorante pour ...

Philippe Desportes

Philippe Desportes
1546 - 1606

poésie  

Philippe Desportes est un poète reconnu à la cour d’Henri III, son protecteur. Sa gloire littéraire surpasse même la célébrité de Ronsard à un moment alors que celui-ci se tient à l’écart de la Pléiade. Desportes s’amuse à écrire sur les amours d’Henri III ou encore de Marguerite de Valois – dans le plus grand respect de la pudeur entendons-nous bien !...
Malherbe ...

Jean Dorat

Jean Dorat
1508 - 1588

poésie  

Vous saviez que l’humaniste Jean Dorat, « celui à la bouche d’or » s’appelait Dinemandi à l’origine ? Brillant helléniste et poète néo-latins apprécié, il jouit d’une renommée incontestable. Il forme Ronsard, Du Bellay et d’autres membres de la Pléiade et leur inspire des formes poétiques. Ronsard inscrit Dorat dans la liste des membres de la Pléiade, comme un dernier ...

Estienne Durand

Estienne Durand
vers 1586 - 1618

poésie  

Etienne Durand s’inscrit dans la légende par sa mort tragique ; attaché à la maison de Marie de Médicis, on l’accusa de comploter contre Luynes, le favori du roi. Il fut condamné pour cela à être roué vif.
Il nous a laissé Ses Méditations, publiées en 1611 qui forment la majeure partie de son œuvre. Elles aspirent à une forme de liberté d'esprit dont la tonalité est ...

Gilles Durant de la Bergerie

Gilles Durant de la Bergerie
1554 - vers 1614

poésie  

Gilles Durant est né à Clermont en Auvergne en 1554 et mourut en 1614 ou 1615. Avocat au Parlement de Paris, il est connu pour sa Satire Ménippée. On sait de lui qu'il n'aimait guère sa profession puisqu'il le confesse avec virtuose dans l'un de ses poèmes. Il compose sans prétention et sans ambition : « Pourtant je ne suis Poète / Si beau nom je ne souhaite / Aussi jamais je n'eu ...

Étienne Forcadel

Étienne Forcadel
1534 - 1573

poésie  

Originaire de Béziers, Etienne Forcadel suit des études de droit à l’université de Toulouse. Il publie dès 1542 sa première œuvre, le Penus juris civilis. Il est nommé professeur de droit en 1557. Etienne Forcadel tenait des positions modérées en faveur des réformés ce qui lui valut un certain nombre d’inquiétude. Il fut même dénoncé en 1575 par collègue rival, mais ...

François Ier

François Ier
1494 - 1547

poésie  

François Ier est le fils de Charles de Valois-Orléans, comte d'Angoulême et de Louise de Savoie. On raconte qu’il mesurait presque deux mètres ! Mais François Ier était surtout le Prince de la Renaissance. Il protège les humanistes, musiciens et poètes et fonde le Collège des lecteurs royaux, qui deviendra plus tard le Collège de France. C’est sous son règne que le français...

Jean de La Gessée

Jean de La Gessée
1550 - 1600

poésie  

Poète, historien et généalogiste français, Jean de La Gessée ne semble pas avoir marqué ses contemporains ! Pourtant dans l’étude d’Alexandre Piffault « Entre déformation et création générique » sa surprenante personnalité littéraire nous intrigue : « la poésie de La Gessée s'érige sur un flagrant paradoxe. [...] : La Gessée ne serait redevable à aucun poète ...

Jean Godard

Jean Godard
1564 - 1630

poésie  

Jean Godard et non pas Jean-Luc… est un poète baroque français. Il est né en 1564 et s’éteint en 1630. Héritier des poésies amoureuses de Ronsard et de la veine pétrarquiste, il n’en demeure pas moins un poète satirique et héroïque ainsi qu’un auteur dramatique et grammairien. Il s’aventure dans tous les genres et les marque d’une signature originale.

Pierre Gringore

Pierre Gringore
1475 - 1539

poésie  

Gringore est un poète français qui traversa la France, s'arrêtant dans les villes et les châteaux où il jouait des pièces bouffonnes et satiriques. En 1500, à la demande de Louis XII, il écrit une pièce contre le pape Jules II. De retour dans sa région natale, il est fait héraut d'armes du duc de Lorraine. Ses compositions allégoriques en vers critiquent les états tout en se ...

Pernette du Guillet

Pernette du Guillet
1520 - 1545

poésie  

Cette femme, dont la poésie est à rapprocher de celle de Louise Labé, est l'auteure d'un recueil unique, Rymes de gentille et vertueuse dame. Très cultivée et polyglotte, Pernette a seize ans lorsqu'elle elle devient la muse du poète lyonnais Maurice Scève, de dix-neuf ans son aîné, mais leur relation est obscure. Toutefois il est clair qu'ils s'inspirent mutuellement sans faire ...

Henri II

Henri II
1519 - 1559

poésie  

Henri II, Roi de France, est le fils de François Ier. Durant son règne il développe l’absolutisme tout comme son père. Il est marié à Catherine de Médicis sans grand amour et délaisse sa femme au profit de la seule pour qui il écrira un peu de poésie, Diane de Poitier. On dit d’ailleurs que c’est pour impressionner sa maitresse qu’il participa au tournoi. Le roi prit la lance...

Étienne Jodelle

Étienne Jodelle
1532 - 1573

poésie  

Auteur dramatique et poète français Etienne Jodelle suit les cours de Buchanan et de Muret au collège de Boncourt qui l’initient à la tragédie antique. En 1553 il devient célèbre en faisant représenter devant Henri II l'une des premières tragédies françaises imitées de l'antique, Cléopâtre captive. Mais Jodelle veut être novateur ! De 1555 à 1558, il organise à la Cour ...

Pierre L'Arétin

Pierre L'Arétin
1492 - 1556

œuvres érotiques  

Pietro Aretino, dit L'Arétin, est une référence en matière de littérature érotique. Son texte le plus célèbre, Les Ragionamenti, où une prostituée célèbre évoque son expérience et éduque sa fille en lui enseignant tous les préceptes pour devenir courtisane, constitue une parodie des dialogues philosophiques. Fameux satiriste à la langue crue et sans voile, il fustige tous ses ...

Étienne de La Boétie

Étienne de La Boétie
1530 - 1563

poésie  

Poète, La Boétie reste avant tout l'auteur du Discours de la servitude volontaire, rédigé alors qu'il avait à peine dix-huit ans. Il y dénonce la monarchie absolue et le fait que des sujets se soumettent à un tyran uniquement par le pouvoir qu'ils lui confèrent. Il meurt subitement d'une dysenterie foudroyante à 32 ans. Les Essais de Michel de Montaigne lui sont dédiés à titre ...

Louise Labé

Louise Labé
1524 - 1566

poésie  

Celle que l'on surnomme « La Belle Cordière » a-t-elle réellement existé ? Elle ne serait qu'une invention de quelques poètes lyonnais, mais ce débat n'a été ouvert que récemment. Écuyère adroite, musicienne avertie, la poétesse du "Je vis, je meurs" incarne l'esprit de la Renaissance avec tout l'engagement culturel hérité de l'Italie que l'époque professait. Et sa voix reste ...

Marc Papillon de Lasphrise

Marc Papillon de Lasphrise
vers 1555 - vers 1599

poésie  

Marc Papillon de Lasphrise, poète baroque, satiriste et érotique est un homme passionné qui n’a pas froid aux yeux. Il se rit des conventions et des bonnes intentions. Il écrit les Amours de Théophile en l’honneur d’une religieuse et L’Amour passionnée de Noémie pour une nièce sur un ton libertin osé. Il invente même une langue, représentée dans ces deux vers : Cerdis Zerom...

Olivier de Magny

Olivier de Magny
1529 - 1561

poésie  

Olivier de Magny et Louise Labé, une grande histoire d’amour ! Enfin, peut-être pas réciproque, mais on sait qu’il s’amouracha de la poétesse qui a toujours ou trop chaud ou trop froid !
Poète de la Renaissance française, disciple de Ronsard, secrétaire de l'humaniste Hugues Salel, il publie en 1554 son recueil Amours, à la veine pétrarquiste et ronsardienne. Comme ...

Clément Marot

Clément Marot
1496 - 1544

poésie  

Marot est poète à la cour de François Ier où il est protégé par la très influente Marguerite de Navarre, sœur du roi. Sa poésie est teintée d'un érotisme voilé mais sait aussi se faire élégiaque lorsqu'elle s'adresse à de hautes personnalités. Il édite aussi avec succès les textes de François Villon, son maître en poésie, à la demande du roi en personne. Ses opinions ...

Michel de Montaigne

Michel de Montaigne
1533 - 1592

nouvelle  

Montaigne est l'homme d'un seul texte, les Essais, auquel il travailla sans cesse de 1572 jusqu'à sa mort en 1592. À l'origine, le texte est un dialogue intérieur avec son ami Étienne de La Boétie, mort prématurément à 32 ans. L'œuvre devient rapidement un recueil de pensées, une succession de réflexions personnelles, mêlant souvenirs, érudition et perspectives philosophiques. Les...

Marguerite de Navarre

Marguerite de Navarre
1492 - 1549

poésie  

Si Marguerite de Navarre est connue à la cour pour ses broderies, c’est pour son activité littéraire que nous la connaissons. Quelle femme moderne ! En effet, Marguerite de Valois/d’Angoulême/d’Alençon/de Navarre (ça en fait !), était une protectrice reconnue des poètes, et même de ceux qui avaient l’audace d’apporter de nouvelles idées.
Le poète Marot, son préféré, ...

Nostradamus

Nostradamus
1503 - 1566

poésie   citations/pensées  

Astronome, herboriste, médecin douteux, Michel de Nostredame, communément appelé Nostradamus, est connu pour son texte des Prophéties qui annoncent, de manière hermétique et codée, faits historiques futurs et avenir de l'humanité. Les controverses quant à ses prédictions se révèlent avec le temps plus ou moins vraies mais néanmoins troublantes. C'est un auteur qui a toujours ...

Clovis Hesteau de Nuysement

Clovis Hesteau de Nuysement
vers 1550 - vers 1624

poésie  

Est-ce le fait d’avoir été un alchimiste sexy qui fit de Clovis Hesteau de Nuysement l’amant de Margueritte de Navarre ? Clovis est aussi et surtout un poète dont le style relève de la sensibilité de l’Académie de Florence. Il publie en 1578 des Œuvres poétiques, où l’on est saisi par sa puissance lyrique et charmé par ses références à la mythologie grecque. Poète ...

Étienne Pasquier

Étienne Pasquier
1529 - 1615

poésie  

Etienne Pasquier est un curieux personnage ! Sur le plan professionnel, rien de bien étrange : conseiller d’Henri III puis d’Henri IV, avocat rigoureux et pas dénué de talent… Ce qui cloche c’est sa tendance à aller à l’encontre de la pensée humaniste et préfère faire l’apologie de la France plutôt que celle de l’Antiquité.
Mais Pasquier est un homme lucide et ...

Jacques Peletier du Mans

Jacques Peletier du Mans
1517 -1582

poésie  

On raconte que son père, féru d'astrologie, nota l'heure exacte de sa naissance. Ce n’était pas rien à l’époque de pouvoir dire à quelle heure précise vous étiez né !
Poète humaniste, Jacques Peletier fait des études de droit, enseigne la philosophie étudie la médecine et parcourt nombre de villes. Au collège de Coqueret, il rencontre Pierre de Ronsard et Joachim Du ...

François Rabelais

François Rabelais
1483 - 1553

poésie   nouvelle   citations/pensées  

Humaniste, François Rabelais est le père du célèbre géant de la littérature, Gargantua. Ses œuvres sont autant de parodies et de critiques à l'encontre de l'éducation médiévale. Son style, jovial, grivois, paillard, si caractéristique, relève du boniment de foire et de l'outrance verbale. Ce sont des textes hilarants pour tous ceux qui goûtent le moyen français et les graphies ...

Catherine Des Roches

Catherine Des Roches
1542 - 1587

poésie   chanson  

Catherine Des Roches est la fille de Madeleine Neveu. On les appelle « Les Dames des Roches ».
Admirées au XVIème siècle pour leur savoir, et leur sens de la vocation littéraire, on les surnomme les « deux perles de tout le Poitou ». Elles vivent dans une société où la production féminine est rare, contre un pouvoir masculin écrasant. Elles tiennent un salon littéraire ...

Madeleine Des Roches

Madeleine Des Roches
1520 - 1587

poésie  

Madeleine Neveu n’est pas une femme banale ! Un brin féministe pour l’époque ! Elle épouse en 1539 le procureur André Fragonnet. Madeleine se remarie en 1547 suite au décès de son mari, avec François Eboissard, seigneur de la Villée, avocat au présidial de Poitiers, noble et lettré. Madeleine préfère « écrire que filer », Madeleine vous l’aurez compris, n’est pas une fan...

Pierre de Ronsard

Pierre de Ronsard
1524 - 1585

poésie  

L'auteur du célébrissime et très équivoque : « Mignonne allons voir si la rose » est l'emblème de la Renaissance française et accède, de son vivant, au statut réputé de « Prince des poètes ». Il se range aux côtés de Du Bellay en fondant le groupe de La Pléiade, qui comptera sept poètes membres. Étonnamment, après le XVIe siècle il fut très peu lu, voire oublié. Les ...

Siméon-Guillaume de La Roque

Siméon-Guillaume de La Roque
1551 - 1611

poésie  

Simon Guillaume de La Roque est né à Clermont en Beauvoisis en 1551 et disparait à Paris en 1614. Il est connu pour les Heureuses Amours de Cloridon où il met en scène ses propres aventures amoureuses et celles de quelques gens de sa connaissance. Beaucoup de stances, de chansons, d'élégies et autres pièces érotiques parsèment son œuvre. Il écrit une pastorale intitulée La Chaste ...

Hugues Salel

Hugues Salel
1504 - 1553

poésie  

La carrière poétique d'Hugues Salel débute en 1534 avec le Dialogue non moins utile que délectable, mettant en scène une conversation polissonne et précieuse entre Jupiter et Cupidon.
C'est grâce à la publication d'un dizain en tête du Pantagruel de Rabelais édité chez François Juste que Salel s'assure une certaine renommée. A l'occasion d'une visite pacifique de l'Empereur ...

François Scalion de Virbluneau

François Scalion de Virbluneau
vers 1560 - vers 1610

poésie  

Dans les Annales poétiques, ou almanach des muses datant de 1779, la critique est sans pitié ! « La disette d'esprit que nous avons reprochée à Jean de la Jessée, se trouve perfectionnée dans Scalion de Virbluneau, sieur de l'Ofayel. » Théophile Gautier consacre un texte sublime sur le poète baroque dans Les Grotesques. Après nous avoir assuré que Scalion était détestable et ...

Maurice Scève

Maurice Scève
1501 - 1564

poésie  

Maurice Scève est un poète majeur du XVIème siècle. Avec Louise Labé et Pernette du Guillet, vivant tous trois à Lyon, ils sont des piliers de la poésie amoureuse typique de la Renaissance. Délie-Objet de plus Haute Vertu, est un recueil amoureux que Maurice Scève consacre à une femme, Délie. Qui de Louise ou de Pernette ? Il semblerait que le cœur du poète préfère Mademoiselle ...

Lazare de Selve

Lazare de Selve
? - 1623

poésie  

Lazare de Selve est un écrivain français, poète religieux, conseiller du roi, président au pays de Metz, Verdun et Toul. Il mène une carrière politique épique, chargé de nombreuses missions d'abord par Henri IV, la Duchesse de Bar et Louis XIII.
Monsieur Viollet-Le-Duc affirme qu'il n'est pas digne de sortir d'un juste oubli.
Toutefois M. Raymond Toinet contre M. Viollet-Le-Duc...

William Shakespeare

William Shakespeare
1564 - 1616

poésie   théâtre  

Mais qui était véritablement William Shakespeare?
Les pièces de théâtre les plus connues au monde ont subit de nombreuses tentatives d'attributions, notamment à la reine d'Angleterre.
Qui que ce soit, son œuvre fait partie du patrimoine culturel mondial et on ne compte plus les adaptations de Roméo et Juliette, le drame romantique par excellence.
Entre Hamlet, Macbeth et Le ...

Pontus de Tyard

Pontus de Tyard
1521 - 1605

poésie  

Pontus de Tyard publie à Lyon, chez Jean de Tournes, ses Erreurs amoureuses. C'est un recueil de sonnets adressé à une dame nommée Pasithée – « la toute divine ». Femme réelle ou fictive, on ne le sait. Si Maurice Scève – intime du poète – s’était épris de Pernette du Guillet, il semblerait que Pontus de Tyard se soit amouraché de Louise Labé en qui il voit la femme ...

Jean Vauquelin de La Fresnaye

Jean Vauquelin de La Fresnaye
1536 - 1607

poésie  

Jean Vauquelin de la Fresnaye, avocat de profession mais littéraire dans l’âme, publie à Caen ses Diverses Poésies. Vauquelin s’inscrit dans la lignée des poètes bucoliques s’inspirant des Anciens notamment Virgile, des Italiens et de Ronsard. L’originalité des œuvres champêtres de Vauquelin se trouve dans l’accent personnel et la rusticité de son style. Henri III le ...

Abraham de Vermeil

Abraham de Vermeil
1555 - 1620

poésie  

Abraham de Vermeil demeure longtemps dans l’oubli et c’est Henri Lafay qui l’en sort. Originaire de Cerdon, dans le Bugey, Abraham de Vermeil porte les armes d'Henri de Navarre pendant la Ligue. Il décide de se consacrer entièrement à la littérature et part à Paris où il peut se livrer à la poésie. Il devient le protégé de Charles-Emmanuel, duc de Savoie qui l'anoblit le 14...

Lumières sur
Nostradamus

1503 - 1566

Nostradamus

Astronome, herboriste, médecin douteux, Michel de Nostredame, communément appelé Nostradamus, est connu pour son texte des Prophéties qui annoncent, de manière hermétique et codée, faits historiques futurs et avenir de l'humanité. Les controverses quant à ses prédictions se révèlent avec le temps plus ou moins vraies mais néanmoins troublantes. C'est un auteur qui a toujours fasciné les plus férus d'étrangetés et de curiosités. On dit même qu'il avait prévu le lieu et le ...

EN SAVOIR +

Centurie I

1:3
Quand la lictière du tourbillon versée,
Et seront faces de leurs manteaux convers,
La république par gens nouveaux vexée,
Lors blancs & rouges jugeront à l'envers.

1:4
Par l'univers sera faict un monarque,
Qu'en paix & vie ne sera longuement :
Lors se perdra la piscature barque,
Sera régie en plus grand détriment.

LIRE LA SUITE