Nicolas Gilbert
1750 - 1780

La mort de Nicolas Gilbert est loin d'être anodine : il avale la clef d'une cassette qui reste accrochée à son œsophage...
Mais parlons littérature ! Ce jeune vosgien est un touche à tout : il écrit un roman, de la poésie, des satires, rien ne l'arrête mis à part peut-être ses échecs consécutifs au concours annuels de l'Académie Française.

Œuvresles plus lues

76

lectures

POÈMES
2 min Classique

J’ai vu l’impiété, de forfaits surchargée,
Triomphante, et partout en sagesse érigée,
Sur nos autels déserts marcher impunément :
Ses soldats, du Très-Haut vainqueurs ... [+]

95

lectures

POÈMES
1 min Classique

et composée par l'auteur huit jours avant sa mort


J'ai révélé mon coeur au Dieu de l'innocence ;
Il a vu mes pleurs pénitents.
Il guérit mes remords, il m'arme de ... [+]

116

lectures

POÈMES
2 min Classique

(Fragments)

... Eh ! quel temps fut jamais en vices plus fertile ?
Quel siècle d'ignorance, en beaux faits plus stérile,
Que cet âge nommé siècle de la ... [+]

à(re)découvrir

Son Courant littéraire
Le romantisme

Ayant pour but d'exprimer sa sensibilité. Où l'on apprend que Nerval a un homard domestique.

EN SAVOIR +

Son Époque
18ème siècle

Alors que la France se rit du danger. Où l'on apprend que les cafés sont intellectuels.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +