Jean de La Bruyère
1645 - 1696

C'est avec un plume amère que La Bruyère dresse le portrait des mœurs de son siècle. Et cela durant toute sa vie, puisque le texte des Caractères comptera neuf éditions, toutes retravaillées et augmentées par l'auteur lui-même. Sa prose moraliste est une des plus audacieuses ; elle est servie par un style haletant, rythmé, mordant. Il mourut empoisonné et vieux garçon. Étonnamment modernes, ses remarques n'ont jamais été aussi vraies.

Œuvresles plus lues

499

lectures

NOUVELLES
30 min Classique

1

(I)Le discours chrétien est devenu un spectacle. Cette tristesse évangélique qui en est l’âme ne s’y remarque plus : elle est ... [+]

525

lectures

NOUVELLES
31 min Classique

28

(I) Si toute religion est une crainte respectueuse de la Divinité, que penser de ceux qui osent la blesser dans sa plus vive image, qui est le Prince ?

29
... [+]

748

lectures

NOUVELLES
15 min Classique

I

(I) L’on se donne à Paris, sans se parler, comme un rendez-vous public, mais fort exact, tous les soirs au Cours ou aux Tuileries, pour se regarder au visage et se désapprouver les ... [+]

à(re)découvrir

Son Courant littéraire
Le classicisme

Ayant pour but d'analyser et de réformer l'homme. Où l'on apprend qu'écrivain rime avec harmonie.

EN SAVOIR +

Son Époque
17ème siècle

Alors que la France se pavane à la cour du roi. Où l'on apprend que Louis XIV est peu rancunier.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +