François Villon
1431 - vers 1463

Vagabond et premier « poète maudit », il échappera plusieurs fois à la pendaison. Étudiant chahuteur, il fréquente le Quartier Latin, cambriole le collège de Navarre, se querelle le soir venu, tue quelqu'un et intègre la bande des Coquillards, malfaiteurs notoires. Il disparaît en 1463. La légende s'emparera ensuite des zones d'ombres de la vie du poète. Dès 1489, ses œuvres sont éditées et compteront pas moins de trente éditions différentes avant le milieu du XVIe siècle. Le « Testament », poème dans lequel il s'adresse aux vivants du haut d'un gibet, est son chef-d'œuvre.

Œuvresles plus lues

58

lectures

POÈMES
1 min Classique

Les sonneurs auront quatre miches ;
Et se c’est peu, demy-douzaine,
Autant qu’en donnent les plus riches ;
Mais ilz seront de sainct Estienne.
Vollant est homme de ... [+]

65

lectures

POÈMES
1 min Classique

Sur mol duvet assis, ung gras chanoine,
Lez ung brasier, en chambre bien nattée,
A son costé gisant dame Sydoine,
Blanche, tendre, pollie et attaintée :
Boire ypocras, à ... [+]

70

lectures

POÈMES
1 min Classique

Ayez pitié, ayez pitié de moi,
A tout le moins, s'il vous plaît, mes amis !
En fosse gis, non pas sous houx ne mai,
En cet exil ouquel je suis transmis
Par Fortune, comme ... [+]

à(re)découvrir

Son Époque
Moyen-âge

Alors que la France construit son identité. Où l'on apprend que le roman n'est plus ce qu'il était.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +