Auguste Angellier
1848 - 1911

Auguste Angellier a su prendre sa revanche ! Elève au lycée Louis-le-Grand à Paris pour préparer le concours d'entrée à l'Ecole normale supérieure, il est expulsé et rayé de la liste de candidat, jugé responsable d'un mouvement de révoltes des internes... Cela dit, après maintes péripéties, il deviendra maître de conférences à l'Ecole normale supérieure. Comme quoi la roue tourne. Il est très respecté comme professeur durant toute sa vie et apporte un regard nouveau sur les œuvres britanniques par son analyse esthétique des textes et non scientifiques.
Il écrit beaucoup et notamment un recueil de vers intitulé A l'amie perdue, dédié à Thérèse Fontaine, son amour de toujours, hélas amour adultère. Ils filent le grand amour pendant quarante ans.

Œuvresles plus lues

386

lectures

POÉSIE
1 min

Les caresses des yeux sont les plus adorables ;
Elles apportent l'âme aux limites de l'être,
Et livrent des secrets autrement ineffables,
Dans lesquels seul le fond du coeur ... [+]

110

lectures

POÉSIE
1 min

Quand le Faisan doré courtise sa femelle,
Et fait, pour l'éblouir, la roue, il étincelle
De feux plus chatoyants qu'un oiseau de vitrail.
Dressant sa huppe d'or, hérissant son ... [+]

81

lectures

POÉSIE
1 min

La tranquille habitude aux mains silencieuses
Panse, de jour en jour, nos plus grandes blessures ;
Elle met sur nos coeurs ses bandelettes sûres
Et leur verse sans fin ses huiles... [+]

à(re)découvrir

Son Époque
19ème siècle

Alors que la France essaie un peu de tous les régimes. Où l'on apprend que le "J'accuse" n'est pas de Zola.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +