Pierre Eyrignoux

Pierre Eyrignoux

Bonjour  Coralie : la corection du poeme La belle indiference des fleures ne veut pas partir sur votre e-mail

TRÈS TRÈS COURTS
122 voix   130 lectures

Une passion dévorait Monsieur Moussaoui de 6 heures du matin à 9 heures du soir, heure à laquelle le couvre-feu mettait fin à son activité, celle de l’information dont il était le grand ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2017
TRÈS TRÈS COURTS
2 voix   4 lectures

Djidjelli ne possédait pas d’hôpital psychiatrique, ni même d’asile pour les fous, ce qui pouvait laisser supposer que tout le monde était sain d’esprit dans notre principauté tellement... [+]

NOUVELLES
0 voix   6 lectures

C’est un dilemme cruel dans la vie courageuse de cet homme auquel je suis lié par une proche parenté, que je vais tenter de vous raconter pour en faire ressortir son côté ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
1 voix   5 lectures

Je suis passé devant cet immeuble détruit, dans la rue Picardie, pendant des années, jusqu’à sa reconstruction en 1954. J’étais très intrigué par cet amoncellement de gravats en pleine ... [+]

NOUVELLES
0 voix   4 lectures

Au bout de vingt longues années de gouvernance du pays par un parti unique, le FLN pour ne pas le citer, une grande partie de l’Intelligentsia algérienne éclairée, dont DJibrill qui ... [+]

NOUVELLES
0 voix   4 lectures

Fin septembre, je quitte Djidjelli et ma famille pour rejoindre l’Ecole Normale de Constantine avec les quatre autres lauréats du concours. Cette fois ci, le voyage s’effectuera en huit ... [+]

NOUVELLES
0 voix   11 lectures

Bourboune

Tout le monde, à Djidjelli, connaissait l’histoire attachée à la famille Bourboune. Légende ou vérité ?......l’ambiguïté, servie par le nom, étant ... [+]

NOUVELLES
61 voix   80 lectures

Personnages haut en couleurs des quartiers du port, Mimile et sa femme, étaient ce qu’il est convenu d’appeler des figures djidjelliennes au verbe cru et tonitruant et au geste démesuré ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2017
TRÈS TRÈS COURTS
0 voix   2 lectures

Quelques jours après ce couscous de la conciliation au Béni Caïd, fin Janvier 1956, Catinat subit une attaque par une bande de fellagas qui sema la terreur chez les villageois ; ils ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
0 voix   3 lectures

Nous n’eûmes pas dans notre famille le cœur à célébrer le Printemps dans son exubérance méditerranéenne comme nous le faisions chaque année avec la même impatience sacrée que celle de... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
76 voix   181 lectures

Quelques semaines plus tard, ce fut au tour de Madame AUSTIN d’être victime d’une embuscade. Elle vivait seule avec sa fille et ses quatre chiens bergers allemands sur une modeste ferme ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2017
TRÈS TRÈS COURTS
0 voix   0 lecture

Cette forme interrogative parfaitement correcte, employée par les gamins cireurs de chaussures appelés « Yaouleds » pour interpeler le Bourgeois afin de lui astiquer les babouches, ... [+]

226 abonnés

PhilshycatSylvie LoyBengourionZouzouFred PanassacClaire Rousset LysEvadailleursLoameYannick PagnouxKmarMapieKeith SimmondsMirajeMarie Amina BBennaceur LimouriDolotarassePascalGeneviève MarceauLauretteTarzan87MoneSolenn EmmvriqueMamounetteFreddy Potec Voir +
pour laisser un message à Pierre Eyrignoux