Eric Aspard

Eric Aspard

Je viens de me découvrir acteur, je viens de me découvrir auteur, je viens de découvrir ce site.
Ouf ! Il était temps.
Dans le monde réel mes cheveux ne sont pas rouges et ma moustache n'est pas noire. Le tout est beaucoup plus sel que poivre, mais ça tombe bien, j'aime tellement la mer…


œuvre
a la une
TRÈS TRÈS COURTS 
 Instant de vie  Humour  3 min 685 lectures288 voix

Bonjour, bonjour, bonjour.

Vous pouvez m’appeler Mademoiselle... Oui, parfaitement, parce que je suis actrice, ou comédienne si vous préférez. C’est un privilège de la profession ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2017
NOUVELLES
10 voix   31 lectures

Crocodile ça sonne mieux qu'alligator même si, dans une plaisanterie usagée, c'est caïman pareil. Sauf que l'alligator mâle et adulte dépasse rarement les 4 mètres et les 300 kilos, ce qui est ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
10 voix   51 lectures

Sincèrement j'espère qu'il n'y a pas de magasin AuPré dans votre environnement. Ou que vous n'allez pas y faire vos courses. Ou que vous n'y achetez pas de confitures. Mais s'il vous en prenait ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
81 voix   135 lectures

L’impact des gouttes sur le métal du Luger P-08, Vincent s'en moque. Il sait que ce pistolet reposera bientôt au fond de l’étang. C'est le conseil que vient de lui donner Roberc au téléphone,... [+]

Qualifié
Court et Noir 2017
TRÈS TRÈS COURTS
66 voix   515 lectures

Ce jour-là, en ouvrant la porte du tortillard qui mène à la grande ville, je me sens soudainement amoindri : un homme se lève et me fait signe qu'il me laisse sa place. Terrible coup de ... [+]

Qualifié
Grand Prix Eté 2017
POÈMES
18 voix   92 lectures

Demain j'aurai vingt ans, peut-être après-demain,
J'encrerai sans faiblesse un ancien ... [+]

133 abonnés

PhilshycatHarukoSanZouzouRellum59Fred PanassacDioriteIsabelle LambinMirajeMarie Amina BKeith SimmondsBennaceur LimouriLise PluzetDolotarasseEric ChomiennePascalLauretteCorinne ValVioletteCocoSosekiGuy BellingerYasminaMathieu JaegertArtemiss03 Voir +
pour laisser un message à Eric Aspard