Paul-Jean Toulet
1867 - 1920

Paul-Jean fait ses études à Pau, Bayonne et Saintes et retourne à ses dix-huit ans paser quelques années à l'île Maurice où ses parets son établis. C'est une vie d'oisiveté qui l'attend, entre les femmes, l'opium, les lectures et les soirées mondaines. Lors de son retour en France, il s'arrête à Alger et y reste un an. Il rédige des chroniques, des sonnets et mêmes deux comédies là-bas.
En 1898 il publie Monsieur de Paur, homme public, et compte vivre de son art (il faut avouer qu'il est alors complétement fauché...). Daudet, Debussy, Maurras, Régnier figurent parmi ses amis les plus proches. En 1910, paraissent les premières « contrerimes » qui lui valent d'être considéré dès 1913 comme le chef de file des poètes « fantaisistes ».

 

Œuvresles plus lues

53

lectures

POÉSIE
1 min

Avril, dont l'odeur nous augure
Le renaissant plaisir,
Tu découvres de mon désir
La secrète figure.

Ah, verse le myrte à Myrtil,
L'iris à Desdémone :
Pour moi ... [+]

48

lectures

POÉSIE
1 min

Quel pas sur le pavé boueux
Sonne à travers la brume ?
Deux boutiquiers, crachant le rhume,
S'en retournent chez eux.

- " C'est ce cocu de Lagnabère.
- Oui, ... [+]

42

lectures

POÉSIE
1 min

D'un noir éclair mêlés, il semble
Que l'on n'est plus qu'un seul.
Soudain, dans le même linceul,
On se voit deux ensemble

Près des flots aux chantants adieux
Dinard tient ... [+]

à(re)découvrir

Poésie

Son époque
20ème siècle

Alors que la France trébuche un peu. Où l'on apprend que nous sommes champions du monde de prix Nobel de littérature.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +