Paul Arène
1843 - 1896

Paul Arène fait partie du groupe des poètes provençaux, les félibres, aux côtés de Frédéric Mistral et Théodore Aubanel, auteurs de langue française et de langue d'oc. Touchant à tous les genres, poèmes, contes, nouvelles, chroniques, etc., ses écrits sont marqués par un régionalisme exalté et un souci de réalisme. Né et mort à Sisteron, la plupart de ses récits y prennent place. Il rédige avec Alphonse Daudet quelques chroniques provençales dont le propos est si proche des Lettres de mon moulin que certains considèrent Arène comme le nègre littéraire de Daudet.

Œuvresles plus lues

145

lectures

POÉSIE
1 min

Cette femme sans nom ondule, charme ;
Et je l’aime ! — J’ai dit : « Oui, je l’aime », en frappant
Ma poitrine impassible. — Ô Muse, il me désarme
Ce cher être, à la fois ... [+]

121

lectures

NOUVELLE
4 min

J’ignore si cette histoire est neuve. Où sont-elles les histoires neuves ? J’ai même un vague souvenir de l’avoir quelque part entendue. Mais on vient de m’en montrer le héros ; des ... [+]

78

lectures

POÉSIE
1 min

Dans un grand lit sculpté, sur deux larges peaux d’ours,
L’écuyer Gaël’Imar près de la reine Edwige
Repose. — Ainsi que la loi danoise l’exige,
Ils ont entre eux, veuf de sa... [+]

à(re)découvrir

Son époque
19ème siècle

Alors que la France essaie un peu de tous les régimes. Où l'on apprend que le "J'accuse" n'est pas de Zola.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +