Marcel Schwob
1867 - 1905

Précoce, à l'école il brille déjà par ses écrits et reçoit plusieurs prix. Puis, jeune encore, il devient polyglotte, érudit et bibliophile. Le style de Marcel Schwob se déploie dans le genre du conte et dans les narrations courtes, où son immense culture l'autorise à toutes les fantaisies. Fin connaisseur de la langue française archaïque, ses maîtres sont Villon et Rabelais. De santé précaire, il meurt d'une simple grippe à 37 ans, après avoir été longtemps alité par un mal inconnu qui le rongeait.

Œuvresles plus lues

66

lectures

NOUVELLE
1 min

Je prie ceux qui liront ces vers de rechercher mon esclave cruel. Il s’est enfui de ma chambre à la deuxième heure après le milieu de la nuit.
Je l’avais acheté dans une ville bithynienne... [+]

59

lectures

NOUVELLE
8 min

J’ai couché une fois dans une maison hantée. Je n’ose pas trop raconter cette histoire, parce que je suis persuadé que personne ne la croira. Très certainement cette maison était hantée, ... [+]

51

lectures

NOUVELLE
5 min

Comme il passait, son pantalon « à la bénard » s’épatant sur le trottoir, le foulard rouge et jaune serré d’un coulant, la casquette à raies d’aplomb sur les « guiches, » on voyait ... [+]

à(re)découvrir

Son époque
19ème siècle

Alors que la France essaie un peu de tous les régimes. Où l'on apprend que le "J'accuse" n'est pas de Zola.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +