Léon Bloy
1846 - 1917

Romancier et essayiste, ce sont surtout ses textes polémiques qui se démarquent par une force de style sans équivalent à l'époque. Il compte parmi ses amis Jules Barbey d'Aurevilly, Villiers de L'Isle-Adam et J.-K. Huysmans. C'est dans son journal que l'on dégote les perles les plus délicieuses telles que : « Les riches environnent Paris comme une circonvallation de fumier autour d'une porcherie monstrueuse. » Toute sa prose est de la même cuvée.

Œuvresles plus lues

173

lectures

NOUVELLE
8 min

Jamais il n’en avait tant vu et tant ramassé. Toutes les routes du pays, de Courcy à Fayaux-Loges, de Bois-Commun à Combreux et de Bellegarde à Châteauneuf, en étaient remplies, sans parler ... [+]

127

lectures

NOUVELLE
7 min

À la mort d’Alaric, il est raconté que les Goths le pleurèrent comme le héros de leur nation et que, suivant la coutume des Barbares du Nord qui cachaient avec soin les tombeaux des hommes ... [+]

95

lectures

NOUVELLE
6 min

à André Noell.

Tous les ventres étant pleins, on décida d’en finir avec les pauvres.
À dix heures du soir, une trentaine environ de plantigrades sublimes étaient tombés ... [+]

à(re)découvrir

Son courant
Le romantisme

Ayant pour but d'exprimer sa sensibilité. Où l'on apprend que Nerval a un homard domestique.

EN SAVOIR +

Son époque
19ème siècle

Alors que la France essaie un peu de tous les régimes. Où l'on apprend que le "J'accuse" n'est pas de Zola.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +