Joachim du Bellay
vers 1522 - 1560

Il fonde avec Pierre de Ronsard le groupe de la Pléiade, pour lequel il rédige un manifeste, Défense et illustration de la langue française, afin de faire du français une langue aussi noble que le latin, considéré jusqu'alors comme la langue des arts et du savoir. Déçu par l'échec d'un voyage diplomatique à Rome, et de retour en France, persécuté par des créanciers qui réclament sa maison en Anjou, il meurt subitement à 37 ans. Sa postérité se mesure jusque dans la chanson moderne avec le fameux Heureux qui comme Ulysse de Georges Brassens.

Œuvresles plus lues

1393

lectures

POÈMES
1 min Classique

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le ... [+]

1192

lectures

POÈMES
1 min Classique

Ceux qui sont amoureux, leurs amours chanteront,
Ceux qui aiment l’honneur, chanteront de la gloire,
Ceux qui sont près du Roy, publieront sa victoire,
Ceux qui sont courtisans, ... [+]

à(re)découvrir

Poésie

Son Courant littéraire
La Pléiade

Ayant pour but de redorer le blason du français. Où l'on apprend qu'imiter n'est pas copier.

EN SAVOIR +

Son Époque
16ème siècle

Alors que la France se scinde lors des guerres de religion. Où l'on apprend que l'Italie est un beau pays.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +