Horace
65 av. J.-C. - 8 av. J.-C

Les Satires d'Horace valent, entre autres, pour le répertoire de locutions et de formules qu'elles constituent. Sa langue, dense, parfois difficile, traduite fidèlement par le poète parnassien Leconte de Lisle, épouse tous les styles : patriotique, satirique, poétique, érotique, humoristique, etc. Mais c'est dans ses Odes que l'on trouve la fameuse locution carpe diem, littéralement « cueille le jour », à la postérité retentissante. Mécène, l'homme politique et le protecteur des poètes, très proche d'Horace, lui offrira rien moins qu'une villa pour lui seul près de Tibur, aujourd'hui Tivoli, dans la province de Rome.

Œuvresles plus lues

196

lectures

POÉSIE
1 min

Que le robuste jeune homme, par une rude discipline, apprenne à subir sans se plaindre l’étroite pauvreté ; que, cavalier redoutable, il harcelle de sa lance les Parthes indomptés.
Qu’il... [+]

182

lectures

NOUVELLE
5 min

D’où vient, Mæcenas, que nul ne vit content de sa condition, soit que la raison la lui ait faite, soit que la destinée la lui ait jetée, et qu’il vante celle... [+]

108

lectures

POÉSIE
1 min

Croyez-moi, hommes futurs, j’ai vu Bacchus, sous les roches écartées, enseignant des chansons, et les Nymphes attentives, et les oreilles pointues des Satyres aux pieds de chèvre.
Evoé ! ... [+]

à(re)découvrir

Son époque
Antiquité

Alors que la France n'est pas la France. Où l'on apprend que la crise n'est pas toute jeune.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature de la Grèce et Rome antiques

Où l’on apprend que les grecs participaient aux jeux olympiques complètement nus.

EN SAVOIR +