Honoré de Balzac
1799 - 1850

Travailleur infatigable, Balzac laisse une œuvre monumentale, La Comédie humaine, qui comprend une centaine de romans et de nouvelles. Le personnage balzacien est excessif : l'auteur force le trait et grandit ses protagonistes tant en idéal qu'en bêtise, leur donnant des proportions « grotesques ». Endetté et harcelé par ses créanciers, il s'échappe parfois de chez lui par la porte dérobée de la rue Berton, dans le 16e arrondissement. Tasse à café et robe de chambre sont les deux attributs de cette bête à écrire. Il mourra éreinté par son rythme de travail et à cause d'une consommation excessive de café.

Œuvresles plus lues

1416

lectures

NOUVELLE
122 min

Un des spectacles où se rencontre le plus d’épouvantement est certes l’aspect général de la population parisienne, peuple horrible à voir, ... [+]

775

lectures

NOUVELLE
14 min

Dédié au marquis Jean-Charles Di Negro

La marquise de Listomère est une de ces jeunes femmes élevées dans l'esprit de la Restauration. Elle a des ... [+]

253

lectures

NOUVELLE
69 min

Je fréquentais l'hiver dernier une maison, la seule peut-être où maintenant, le soir, la conversation échappe à la politique et aux niaiseries de salon. Là... [+]

à(re)découvrir

Son courant
Le réalisme

Ayant pour but de rendre compte du réel. Où l'on apprend que le café et les ananas font bon ménage.

EN SAVOIR +

Son époque
19ème siècle

Alors que la France essaie un peu de tous les régimes. Où l'on apprend que le "J'accuse" n'est pas de Zola.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +