François de Malherbe
1555 - 1628

Malherbe entend réformer et épurer la langue. Son souci d'esthétisme, d'équilibre et sa rigueur extrême lui attireront quelques moqueries de la part de ses contemporains. Mais en cela on peut, à juste titre, le considérer comme un des premiers réformateurs de la langue française, bien avant le premier vrai dictionnaire unilingue de 1680. Maladif de l'écrit parfait, il mit tellement de temps pour composer un poème sur la mort de la fille de son ami M. du Périer, que celui-ci avait eu le temps d'avoir d'autres enfants et même de se remarier. Et jusque sur son lit de mort, agonisant, il reprendra une de ses servantes pour faute de langage.

Œuvresles plus lues

550

lectures

POÉSIE
1 min

Mes yeux, vous m’êtes superflus ;
Cette beauté qui m’est ravie
Fut seule ma vue et ma vie :
Je ne vois plus ni ne vis plus.
Qui me croit absent, il a tort ;
Je ne le ... [+]

482

lectures

POÉSIE
1 min

Beauté de qui la grâce étonne la nature,
Il faut donc que je cède à l'injure du sort,
Que je vous abandonne, et loin de votre port
M'en aille au gré du vent suivre mon ... [+]

172

lectures

POÉSIE
1 min

C'est assez, mes désirs, qu'un aveugle penser,
Trop peu discrètement vous ait fait adresser
Au plus haut objet de la terre ;
Quittez cette poursuite, et vous ressouvenez
Qu'on ... [+]

à(re)découvrir

Poésie

Son courant
Le baroque

Ayant pour but d'émerveiller. Où l'on apprend que les attardés auront leur heure de gloire.

EN SAVOIR +

Son époque
17ème siècle

Alors que la France se pavane à la cour du roi. Où l'on apprend que Louis XIV est peu rancunier.

EN SAVOIR +

Sa culture
Littérature Française

Où l’on apprend que Louis XVI écrit dans son journal intime « rien » le 14 Juillet 1789.

EN SAVOIR +