Poèmes

Le slam qui a une âme, la chanson sans les flonflons,
la poésie (avec ou) sans nostalgie... Avec ou sans rimes.
Le poème est souvent court.
Il peut être long, très long même, pour ceux qui ont Hugo pour crédo et qui n’ont pas peur de faire peur.
76 lectures 20 votes
Octo et décasyllabes   Instant de vie

Il va bien falloir que ça sorte, De quelque façon que ce soit, Crever l'abcès, claquer la porte, Ressusciter un nouveau soi. Au fil des ans, des habitudes, De compromis en concessions, J’ai assoupli mes certitudes Et j’ai fait taire mes passions. J’ai classé entre parenthèses Les ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
20 lectures 5 votes
Haïku et tanka   Nature
Hélène Rollat

Soir d'été

Par Hélène Rollat, il y a

Le ciel flamboyant
brodé de paillettes d'or
enflamme le soir

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
60 lectures 10 votes
Vers libres   Amours perdus   Humour
Korete

Bon vent !

Par Korete, il y a

J'l'ai rencontrée Un jour d'grand vent. Elle m'est vraiment rentrée Dedans. Elle m'a presque ôté Deux dents. Elle m'a percuté Ça va ? Encore vivant ? J'trainais les av'nues D'un pas très lent. Elle m'est tombée dessus Volant. J'tombais des nues Les bras ballants. Un coup d'massue Et vlan.... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
78 lectures 15 votes
Vers libres   Société
Vivien

Mon Italienne

Par Vivien, il y a

Je n'ai jamais vu Capri Ni les musées de Rome Palerme qui me sourit Ou les tristes madones Je ne connais rien à Turin À tous les marchands de Gênes Aux garçons siciliens À Catane qui saigne Mais je connais le paradis La saveur des nuits vénètes Le parfum d'une peau d'Italie Qui vous ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
36 lectures 7 votes
Haïku et tanka   Nature
CristelD

Ressac

Par CristelD, il y a

Éternel retour
des rouleaux remplis d’écumes
des nouvelles vagues

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
49 lectures 11 votes
Vers libres   Passion amoureuse
Fryderyk Vergnaud

De peau

Par Fryderyk Vergnaud, il y a

Je n’ai de peau que la tienne, J’en veux aux brises lointaines, Qui sifflent la rose et le sang, Qui montent les eaux et les ventres. Je n’ai de toi que ta peau, Longues tes langues anciennes, Qui pendent, mortes, au vent, Et glissent sur ces maux tendres. Je n’ai de moi que ta peau, ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
104 lectures 21 votes
Fable   Nature   Art
Athor

Le Chat et le Violon

Par Athor, il y a

Un chat aventureux, matou rayé de gris, Fouillant une maison, craignant fort d’être pris, Rencontra par hasard sur l’armoire un violon, Bel instrument nacré, pourvu d’un archet long. Faisant vibrer ses cordes, il lui souffla ceci : — Holà ! Boule poilue, que viens-tu faire ici ? — ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
33 lectures 7 votes
Haïku et tanka   Société   Nature
Jack Alanda

À l'aube dorée

Par Jack Alanda, il y a

À l'aube dorée
d'un automne sépulcral
une peste brune

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
231 lectures 27 votes
Haïku et tanka   Art

Courbes raffinées noble table d'harmonie mon Violonc’Elle D'encre et de vélin totalement mise à nue l'âme du poète Marbre blanc gradine sculpter la légèreté les cariatides La toile tendue lascive peau d'ambre nue Modigliani [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
38 lectures 7 votes
Vers libres   Mélancolie Spleen
ZakariaBenameur

Crépusculaire

Par ZakariaBenameur, il y a

Un réveil moite aux basses aurores Hypnotise les craquements sourds Du petit matin qui se rendort Saignant dans le rayon rouge et lourd D'un grand plumage étincelant d'or Miroir de perles froid et liquide S'estompe se recouche et replonge Aux profondeurs sombres et timides Je ne puis ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
45 lectures 4 votes
Vers libres   Mélancolie Spleen
Mathieup

Jadis et nos trente ans

Par Mathieup, il y a

Et quand l'air se remplit des refrains espagnols, Et quand l'astre tarit ses rayons ruisselants, Quand il n'est plus d'espoir de gloire ni d'auréoles Et lorsqu'on a bien bu, se limite au présent Notre esprit pourtant fait, par les règles d'école, Pour ne pas oublier jadis et nos trente ans. [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2016
94 lectures 27 votes
Vers libres   Mélancolie Spleen
Evadailleurs

Le vieux mur

Par Evadailleurs, il y a

Sur le mur de la rue, Délavé par le temps, Entre ombres et lumières, S'est gravée une figure De ciment abîmé, De pierres érodées Effondrées par les ans. Je suis seule à le voir, Ce beau visage grave, Christ en croix, enfant-roi, Entre lierre et bruyères, Il ne sourit qu'à moi. Je suis... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2016