Poèmes

Le slam qui a une âme, la chanson sans les flonflons,
la poésie (avec ou) sans nostalgie... Avec ou sans rimes.
Le poème est souvent court.
Il peut être long, très long même, pour ceux qui ont Hugo pour crédo et qui n’ont pas peur de faire peur.
5 lectures 0 vote

La petite ville

Par Dilettante, il y a

Dans le vieux bourg éteint aux maisons qui se tassent Comme dans la pâture un troupeau de moutons, Les lourds volets, pareils à des paupières lasses, Sont à jamais fermés sur le sombre horizon. Le ciel si fatigué de ses mornes voyages, Ainsi qu’un vagabond aux bornes s’asseyant, ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014
3 lectures 0 vote

Fleur de la côte

Par JHC, il y a

J’ai vraiment traîné... Puis j’ai vu Tahitiaré Emmêler son corps clair au mouvement des algues. Elle est venue de l’eau dans sa robe de vagues, Fleur éclose, à l’instant, d’une conque nacrée. Elle est à elle seule une carte nouvelle. Quand elle nage en mer on voit dans une ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014
5 lectures 2 votes

Mois de Mai

Par Azraoui, il y a

Entre les branches, Et les fleurs blanches Des amandiers Et celles rouges Des grenadiers, Je suivais la voltige Des abeilles Et des papillons Dans les aires verdoyantes : De ce Mai, Où le muguet, En souverain despote, Étale sa splendeur. Et du rayonnement immaculé De ses fleurs, Fait éveiller... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014
10 lectures 4 votes

Des mirages qui emportent Ton regard Océan ; Cet alizé sur ma porte Reprend ton air si bleu d’enfant. Et l’orage me chuchote Des sourires d’Auvent ; La bruine pâle me porte Sur ton Nuage blanc. Des mirages qui rapportent Tous tes rires d'Avant, Cet Éden ouvre des portes ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014
6 lectures 1 vote

Elle fascinait, Lola, elle envoûtait, Lola, Grâce féline, rêves d'ailleurs et en couleurs ! Toujours chantait, Lola, Oiseau des îles, mine mutine, Un rire clair, ensorceleur On s'étonna quand Lola, La bouche en coeur , telle une fleur, Nous annonça son mariage Avec un très riche... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014
3 lectures 0 vote

De ce qu'il reste

Par Antadriel, il y a

Il reviendra le temps des amours maladresses Le temps qui se nourrit en mœurs s'il est dépeint Quel brouhaha nos cœurs palpitent se redressent Buvons nos coupes d'ombre et partageons le pain Les enfants font la ronde apportent la tendresse De sucre et de chantilly là-bas près des ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014
23 lectures 2 votes
Haikus   Nature   Instant de vie

Pique-nique

Par Loame, il y a

Nappe secouée
deux ou trois miettes de pain
pour les tourterelles

En compet'
Grand Prix Automne 2014
18 lectures 1 vote
Vers libres   Société   Instant de vie

Vivre souverain

Par Elga Vinco, il y a

Au train où vont les choses L'affection à la démesure L'avenir à l'incertain Et votre cœur au rythme de l'autre Vous voudriez poursuivre l'aventure Et vivre souverain ! Impossible, l'autre vous détourne de vous-même Plus autonome, plus animal D'égoïsme, de rapacité et d'amour. Et vous ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014
63 lectures 11 votes
Vers libres   Arts   Société

Tous contes faits

Par Hhl, il y a

Si je garde bon souvenir Du prélude à mes nuits d’enfants Un Petit Poucet pour frémir Et un dessin de Peter Pan La bergère et le ramoneur M’ont donné mes premiers émois Puis j’ai porté au creux du cœur Une princesse aux petits pois Si je garde un peu en mémoire Le petit canard que ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014
81 lectures 24 votes
Vers libres   Nature

Tentant de rattraper les miettes de l’histoire, Les sirènes éperdues, au doux chant de l’espoir, Le cœur lourd, trépassant dans la folie soufflée, Vous voilent la face et endorment vos pensées. Le vent chaud qui murmure les mots amoureux, Caresse de son souffle l’effroyable aveu, ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014
18 lectures 2 votes
Alexandrins   Nature   Instant de vie

Soleil couchant

Par Nadine, il y a

Le calme inquiétant d'un horizon qui dort, Et le soleil couchant qui s'efface sans bruit. Le temps qui tourne en rond comme un rêve trop fort, Le rivage au repos d'une nouvelle nuit. L'étoile qui brille juste au-dessus de toi, Comme un appel à voir tout ce qu'on ne voit pas. L'étendue de tes ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014
77 lectures 24 votes
Sonnets   Arts   Nature

Sous les lampions du ciel, le voile de satin Enlace le pinceau, d’une âme harmonieuse, Corps d’étoile nageant dans une mer brumeuse, Ébauchant sur la toile un espace lointain. La main fébrile esquisse un motif incertain, Où la lune illumine une ville ombrageuseEt attise d'un trait cette ... [+]

En compet'
Grand Prix Automne 2014