Poèmes

Le slam qui a une âme, la chanson sans les flonflons,
la poésie (avec ou) sans nostalgie... Avec ou sans rimes.
Le poème est souvent court.
Il peut être long, très long même, pour ceux qui ont Hugo pour crédo et qui n’ont pas peur de faire peur.
2 lectures 0 vote
Alexandrins   Humour

Accro aux clubs de gym et aux mollets galbés, Haltères sur les épaules et quelques lests aux pieds, Je sue, sourire aux lèvres et moral au beau fixe, Jusqu’au jour où, soudain, s’effondre mon ménisque. Marche arrière impossible, l’IRM est formel, Cette fissure mesquine est profonde et ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
5 lectures 1 vote
Prose   Mélancolie - Solitude

Doute

Par Agueev, il y a

Libère-toi de cette douleur inconnue qui ronge lentement les entrailles de ton âme, Liquide acide qui se distille comme un virus. La peur saigne, les cris que je ne peux entendre épouvantent ton regard – et ton cœur tremble. Quand descend la lune arrogante, la complainte de la nuit berce ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
5 lectures 1 vote
Haikus   Arts

L'auteur est oiseau
lorsque la plume s'envole
l'écrit fait son nid

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
4 lectures 0 vote
Vers libres   Instant de vie

Ma bonne étoile

Par Mélopée, il y a

Voyage horizontal, La Lune a mis un voile. Son halo lumineux Marbre le ciel nuageux. Les yeux dans l’infini, Au milieu de la nuit, Je trace jusqu’à l’étoile, Adorable bonne étoile... Je pense à elle, lointaine, Alors s’envolent mes peines. Je redeviens poussière, Une ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
2 lectures 1 vote
Vers libres   Instant de vie

Petite fille

Par Alain Verdure, il y a

Petite fille ne t’en va pas, Viens écouter ma voix qui te dira la vie, Qui te dira pourquoi tu arrives ici bas, Qui te dira pourquoi tu es venue ici. Tu arrives un beau jour en apportant la joie, Petit être innocent pas plus haut que trois pommes, Apportant tes sourires tes câlins et tes lois, ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
7 lectures 1 vote
Alexandrins   Humour   Instant de vie

Après...

Par Hhl, il y a

Je cours après ma vie qui sans cesse m’échappe Le cou tordu, j’ai mis mon esprit dans la trappe Je cours... et après tout je suis le mouvement Aussi vite qu’un mort les pieds dans le ciment Je cours après l’amour... Non. Ça j’ai arrêté C’est plus simple d’avoir de la neige en ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
5 lectures 1 vote
Sonnets   Mélancolie - Solitude

Mélancolie

Par Cyrano40, il y a

Mélancolie, vieille compagne, Dans mon âme tu t’es blottie Et je souffre, non sans dépit, L’intérêt que tu me témoignes. Il serait temps que je t’enjoigne De déserter un peu ma vie Pour qu’enfin je sois affranchi Des inquiétudes qui me poignent. Pourtant je sais que sans ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
3 lectures 0 vote
Chanson   Instant de vie

Méchant, roublard, avare, égocentrique, Fervent pilier des pubs et des « taverns », Tel vadrouillait en pays gaélique Un forgeron nommé Jack O-Lantern. Un soir au zinc, magouilleur sans vergogne, Il truanda le fourbe Lucifer : Il en obtint que son âme d'ivrogne Au grand jamais ne ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
2 lectures 0 vote
Vers libres   Instant de vie

A contrario du vide

Par Sara Do, il y a

A contrario de mes gros mots Ça sonne beau dedans ma peau En mon être caché bien au chaud Tel un escargot ça m'coquille Ça me cogne, ça me pogne Ça me coquine dans le ciboulot Pour l'heure Dieu me pardonne C’est l'amour dans le caniveau... A contrario de mes gros mots Je m'exaspère ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
0 lecture 0 vote
Prose   Drame

Rue des Greluches

Par Iris, il y a

Que faisait-il, posté à l'angle de la rue des Esseulés Et de la rue des Greluches ? C'est que voyez-vous, le porche sous lequel il se tenait L'avait retenu là. Et il se contentait d'être là. Si las ! Passa une femme en imper vert. Elle offrait au vent frais du matin Une crinière rousse. ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
4 lectures 1 vote
Sonnets   Histoire

Waterloo

Par Renaud, il y a

La vieille garde avec la fin du jour se meurt, Sombre avec l’astre qui s’abîme ; ces géants Aux faces empourprées de lumière et de sang Se font tuer aux cris de : « Vive l’Empereur ! » L’Anglais et le Prussien, devant tant d’héroïsme Somment les vieux grognards de cesser le ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015
4 lectures 0 vote
Alexandrins   Nature   Romance

Que l'obscurité soit !

Par Baruck, il y a

Nous marchions sur la plage où la mer échouait Doucereusement dans tes cheveux dénoués Son air salé. La joie flottait partout, grand Dieu, Et l’amour ondoyait son drapeau dans tes yeux ! La jeunesse avançait entre la terre et l’eau, En guettant ton sourire et l’ocre de ta peau. Des ... [+]

En compet'
Grand Prix Hiver 2015