Une époque révolue

il y a
2 min
681
lectures
54
Qualifié

J'aime la solitude qui permet le rêve et l'évasion, les rencontres qui font grandir, la vie qui chaque jour me surprend. J'écris aussi parfois  [+]

Image de Automne 2021

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Il vient de claquer la porte du garage, sans même un dernier regard à ce qui faisait sa fierté.
À l'intérieur de sa poche tintent les clefs enchevêtrées dans ce drôle de gri-gri, un cordon béni par un moine hindou, il y a si longtemps, le gage d'un porte-bonheur qui le protégerait de l'accident. Il a toujours roulé sans encombre, alors il gardera ce bout de ficelle qui n'est plus que poussière jusqu'à son dernier souffle. Gratitude envers un dieu inconnu qui a veillé sur lui.
Il essuie ses pieds sur le paillasson effrangé, se dirige vers le buffet de la salle à manger, ouvre le tiroir du milieu, y jette ses reliques, elles rejoindront la pipe de sa jeunesse, du temps où il fumait. Un tabac aux senteurs de miel qui séduisait ses conquêtes, amantes d'un soir ou bien davantage.
Il ne voyage ni ne fume plus et l'amour a déserté son cœur. Aujourd'hui, il l'a décidé, il arrête de conduire. C'est un crève-cœur, un nouveau pas vers la tombe, la mort à petit feu. Il aimait sentir son corps épouser le siège de cuir fauve, étreindre le volant comme on prend une femme, écouter ronronner le moteur et rouler sans but, toujours avec prudence, mais aussi ce panache, cette autorité. Il était le roi du monde, viril et seul maître à bord.
Il allume la télévision, ne distingue plus bien les images floues ni le son étouffé. Les programmes l'ennuient, les journalistes n'articulent pas, les chanteurs n'ont pas de voix. Il éteint le poste et regarde au-dehors ces routes bitumées qui lui donnent le tournis et tout ce béton jusqu'à la nausée. Les hordes d'enfants braillards qui envahissent les trottoirs de leur impossible trottinette quand ce n'est le rodéo des deux-roues. Et les néons qui clignotent de jour comme de nuit à en chasser les étoiles.
Il jette un coup œil dans le frigo, réchauffe un reste de blanquette en boîte, il n'a pas de micro-ondes, la sauce accroche à la casserole, il n'a pas faim. Il sait qu'il devrait boire, mais n'a pas soif, à peine une gorgée d'eau et le cœur au bord des lèvres. Il ne sait plus quel remède est à prendre, au hasard il avale une pilule rose et s'installe dans son fauteuil aux accoudoirs râpés, il ouvre le journal et s'assoupit. Il fait nuit quand il se réveille. Il ne sait plus où il est, se souvient enfin et va se coucher, mais ne dort pas, il n'a plus sommeil, c'est dommage, au moins dans ses rêves il est vivant : jeune homme fringant, sourire de nacre et ce corps entier, obéissant.
Il se relève, va chercher la clef de sa voiture dans le tiroir du buffet, déverrouille la porte du garage, ouvre la portière de l'automobile et s'assied au volant.
Deux grosses larmes coulent sur ses joues.
54

Un petit mot pour l'auteur ? 42 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Phil BOTTLE
Phil BOTTLE · il y a
"Mourir, la belle affaire! Mais vieillir!" (J.Brel)


Un arbre qui penche
et voici que notre terre
soudain se rapproche.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
L’abandon de la conduite automobile est l’un des marqueurs les plus terribles du vieillissement. C’est une page qui se tourne, une porte qui se ferme et qui vaut bien de s’y attarder un peu.
C’est bien vu. 💖

Image de Pierre-Yves Poindron
Pierre-Yves Poindron · il y a
Ce n'est, hélas, que trop vrai ! Et parfaitement écrit.
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Un texte très juste, qui sent le vécu, mais qui pique terriblement les yeux... ♪
Image de V. Orléani
V. Orléani · il y a
on dit que la vieillesse est un naufrage et vous mettez des mots sur ce triste constat. Bravo
Image de Constance Delange
Constance Delange · il y a
Cruel et réaliste
bravo

Image de Nyubinette Labeille
Nyubinette Labeille · il y a
Triste vieillesse et perte d'autonomie. Vous êtes parvenu à nous mettre dans sa peau et comprendre son désarrois. Merci
Image de Lucie Patte-Sedraine
Lucie Patte-Sedraine · il y a
J'attendais qu'il reconduise à nouveau, quand la passion de la conduite a été un moteur puissant, on ne peut résister ! Difficile acceptation ! Merci pour ce récit !
Image de Mica Deau
Mica Deau · il y a
Beau portrait sentimental qui touche profondément.
Image de Armelle Fakirian
Armelle Fakirian · il y a
La difficulté à accepter les limites imposées par l’âge, à se réjouir du présent sans le comparer au passé. Vous décrivez avec beaucoup de finesse et sensibilité cette sorte de dérive que peut représenter la vieillesse pour certaines personnes.

Vous aimerez aussi !