Rose

il y a
1 min
24
lectures
1

A ce miroir où je me regarde sans fin, Je réfléchis au reflet de ma peau moirée Un doigt posé sur les lèvres de ma bouche, Et je tais les promesses de soirées, Non tenues dans les draps de ... [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Par la vertu de toilettes au lait d'ânesse
D'aucune épargnerait à la jeunesse
De sa peau, flétrissures et couperose,
Pour séduire prétendants et concubins,
Quand j'adopte l'absolue de saccarose
Diluée à température dans mon bain.

Dans ce hammam extravagant
Propice à des songes intrigants,
Comme la voix lointaine de ma mère
Qui me parvient en échos éphémères,
Avec délice et bon gré je bois la tasse
Pour sevrer des appétits jeunes et voraces.

J'entends le refrain de sa berceuse
Mélopée lointaine et doucereuse,
Du nectar, du miel et d'autres pareils
Qui chuinte à mes oreilles,
Comme une mache et le clapotis
De sa langue rose nourrie de papotis.

De bon sens, à deux dos la bête,
N'est pas l'affaire d'analphabètes,
Et c'est le berlingot bien à l'endroit
Que ma mère s'accorda pour une descendance,
Aux bonbons et la corne d'abondance
De son époux assez peu maladroit.

Bien avant que je ne naisse,
Ma mère, sa vulve et son diabète
Et mon père, ignorant du sot l'y laisse
Lors d'une partie de gambette,
Me vouèrent à l'hypoglycémie
Et aux médecins de l'académie.

J'aime le sucre de ma mère
Plus que le poivre et sel ou l'amer
De mon père et je m'en repais
Parfois jusqu'à l'overdose,
Quand je fais des bulles de glucose
Dans mon bain de plus en plus épais.

Et puis maman a perdu les eaux
C'en est bien fini de ma balnéo
Quand sur ses signes périnéaux,
Je sens la pression à mes os,
Invitée par une femme de sagesse,
A revendiquer mon droit d'ainesse.

Aux mots pousse, pousse !
Je porte le mien à la bouche
Et je crie, je pleure, puis je tousse
Rouge de colère mais O combien lucide
Du dernier filet de cette fontaine glucide
Et du terme de mon bain douche.

Hors du bain et fort déconfite
Me voilà bien née en somme.
Mais qui est donc cette petite chose,
Qu'ensemble vous vous dites ?
Ainsi voudrait-on que je me nomme ?
Un peu timide encore ? Bon, bon je suis Rose !
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,