RENCONTRE

il y a
1 min
38
lectures
3

J'aime écrire en prose et en vers. J'ai un vrai culte pour les mots rares qui m'obligent à m'enrichir en me ruant sur le dictionnaire; Je n'ai pas peur des textes osés qui me révèlent plus qu'il ... [+]

Un trottoir au soleil,
deux amies dans la peine,
qui maintenant déménagent,
et tirent de lourdes charges,
devant ces deux garçons,
dont l'un veut les draguer,
et l'autre un bon café.
Aucune chance de rencontre !

Mais c'est un jour curieux,
où rien n'est vraiment sûr,
ou c'est souvent peut-être.
Le dragueur est déçu.
L'amateur de café
décèlera son bonheur
sans vraiment le chercher,
sans vouloir le trouver.,

Lors d'une autre journée,
dans un bureau de poste,
un rendez-vous est pris
pour aller au ciné.
Lors du documentaire,
sur un anniversaire
de la mort de De Gaulle,
il ose toucher sa main.

Après un long baiser,
quelques attouchements
aux endroits interdits
de leur anatomie,
une nuit de contacts
entre leur corps émus
au fin fond d'un parking.
Quoi donc rêver de plus ?

Puis un jour c'est Byzance,
elle lui tombe dans les bras
pâmée, ça va de soi,
ou plutôt en syncope
faute de s'alimenter.
C'est cela la jeunesse,
il faut en profiter
sans se poser de question.

Une amie de passage,
soignante comme il se doit,
aussitôt lui dégrafe
la ceinture et les seins
pour qu'elle respire encore,
pour lui redonner vie.
Jolie vue s'il en fut,
et la voilà sauvée !

Pour se faire pardonner
elle l'invite dans son lit.
Il découvre ses chevilles
d'une grande finesse,
mais aussi ses épaules
et sa poitrine ferme,
son sexe sans toison
ou tout du moins légère.

Il découvre son dos.
Il la découvre nue.
Elle lui montre son sexe.
Et il plonge dedans.
Il manque de savoir faire,
ne sait pas la faire jouir.
Sublime maladresse,
d'un amour débutant !

Elle sait l'amour physique,
du moins quelque notions.
Il est pataud, grotesque
et sans éducation.
Discrète elle va l'aider
à découvrir le sexe.
Il deviendra sachant
après bien des années.

Elle a aimé son corps
dès le premier instant.
Il aimera le sien
après un grand moment ;
lorsqu'il aura compris
combien elle était belle,
dés la première étreinte
ou elle a tout donné.

Quand un garçon naïf
découvre l'intimité
d'une fille éduquée,
il ne sait quoi en faire.
Et trop souvent il gâche
ces beaux instants offerts,
où se crée cette image
pour toute éternité.

Pour aimer son sourire
il faut aimer son corps,
son sein et puis son cul,
et forcément sa vulve.
Car c'est en les maniant
que l'amour se fabrique,
tout du moins en partie ;
ainsi que la tendresse,
qui n'est que le repos
d'une bonne partie de fesses.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Comme des aveux ... poétiques !
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
C'est passé entre les mailles de la censure ?

Vous aimerez aussi !