Les mots en couleurs

il y a
2 min
51
lectures
4

Intermittente de l'écriture, dans la catégorie Supersenior. Des mots, des phrases, qui jaillissent parfois, qui viennent sans qu’on les cherche, allez savoir pourquoi.

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Sur la palette de ma vie, ils se sont posés...

des mots aux teintes pastel, gris bleuté ou rosé, nacrés, doux et lumineux, qui m'enchantent :
Aquarelle, tourterelle, libellule, qui vole, légère, translucide, comme une bulle de savon, cristal, perle, flocon, sourire, câlin, tendre et chaud comme un édredon de plumes...

des mots malicieux, facétieux, aux couleurs de l'arc-en-ciel :
Falbalas, fanfreluche, frou-frou, hurluberlu tout de vert vêtu, bric-à-brac, abracadabrant, galimatias en habit de grenat, croc(r)odile qui a perdu un r quand j'ai perdu mon enfance...

des mots qui flamboient comme un vitrail sous le soleil, qui forcent le respect, l'admiration, ou qui me font rêver :
Cathédrale, victoire, azur, mystère, rubis, émeraude, amour, étoile, galaxie, infini...

des mots plus sombres, bruns, gris ou violets, qui impressionnent, à grand renfort de h et de y :
Hiéroglyphes, labyrinthe, anthropologue, abyssal, ecchymose, apocalypse, améthyste...

des mots aux couleurs fanées, fades, ou qui dégoulinent sur la page, des mots qui me répugnent, qui me hérissent :
Gueuleton, télescopage de gueule et glouton, avec des traces de sauce figée dans l'assiette, de taches de gras ou de vin sur la nappe, des estomacs repus jusqu'à l'écoeurement...
Concombre, verdâtre, deux fois con : bien fait pour lui...
et tous les autres qui tourbillonnent comme un essaim de moustiques : toubib, cornichon, caoutchouc, impôts, cacahuète, concupiscent, encore plus laid lorsqu'on le découpe en tranches...

des mots gris d'orage qui blessent, qui font mal : mensonge, trahison, indifférence, colère, rancune, larmes, séparation...

des mots, enfin, qui menacent, noirs comme au plus profond de la nuit : cauchemar, souffrance, hôpital, licenciement, attentat, haine, Alzheimer, solitude...


Tu m'as, toi aussi, raconté la couleur de tes mots.
Les mots qui te font rire ou qui te font peur, qui te font pleurer ou qui te consolent.
Des mots tendres et doux, violents parfois, ou pleins d'espoir.
Tu ne sais pas encore que ces mots, tu les verras s'effacer peu à peu, gommés par le temps qui passe. D'autres les remplaceront, qui s'arrêteront un moment sur ta palette, beaucoup d'autres encore.
Autant de mots qui apporteront, chacun, leur touche de couleur au dessin qui n'est encore qu'une esquisse de ta vie...
Tu n'as que dix ans.
4

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Toujours des mots, sans cesse recommencés, et depuis près de 10 ans, les tiens en "short" m'ont toujours joliment accompagné, avec cette tendresse discrète entre les lignes. MERCI Mone 73.
Image de Marcel Faure
Marcel Faure · il y a
le kaléidoscope des mots nous grise.
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Il est vrai que notre chemin de vie circonstancie la présense de certains mots et l'absence d'autres...

Vous aimerez aussi !