Les années folles

il y a
1 min
11
lectures
1

A ce miroir où je me regarde sans fin, Je réfléchis au reflet de ma peau moirée Un doigt posé sur les lèvres de ma bouche, Et je tais les promesses de soirées, Non tenues dans les draps de ... [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Son corps est un livre dessiné
Ecrit en couleur case après case,
Des lignes en portées de notes de Jazz,
Comme la mémoire tatouée d'une destinée.
 
Lui collent à la peau les étiquettes
D'alcools frelatés qui consignent
En contre bandes curvilignes
Ses amours passées et ses conquêtes.
 
Il n'y manque rien des années folles,
Les danses endiablées en robe Charleston
Les bulles de champagne à downtown
L'effervescence et la gaudriole.
 
Avec dans les cheveux une aigrette
Elle roule des hanches et des fesses
Comme les filles dans Scare face
Le bras prolongé d'un fume cigarette.
 
Et lorsqu' un bel italien l'embrasse,
D'une langue bavarde dans un Hot kiss,
Allongée sur le capiton d'une Hotchkiss,
Elle rêve de Star, de Strip, et de strass.
 
Il n'y manque rien car enfin tout y est,
Les vrais durs comme les mauviettes,
Finissant dans le staccato des mitraillettes,
Sur sa peau rose striée de pointillés.
 
Interprétation du travail de la modèle et du photographe Nathalie Faton & Jean Paul Fermet
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,