Le chant des chaînes

il y a
1 min
35
lectures
5
Par quel maléfice, par quel enchantement l'Homme aime-t-il ainsi ses chaînes ? Sont-elles donc faites de velours et d'argent pour que la crue liberté lui paraisse si repoussante ? Que lui murmurent le bruissement qu'elles font au contact de sa peau et leur tintement léger pour que cette musique l'endorme ?
Pourtant, celle-ci ne peut masquer bien longtemps l'éclat brute et puissant de la liberté. Alors naît le tiraillement entre le confort du velours étouffant et les aléas du vent vivifiant. Et c'est presque toujours la séduction maligne de la cage dorée qui l'emporte, et l'on garde au cœur simplement un regret, une nostalgie.
En vérité, bien peu d'entre nous possèdent le talent d'être libre. En effet, vivre libre requiert certaines habilités, manuelles, physiques, intellectuelles, et surtout du courage.
5

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Carole Sauret
Carole Sauret · il y a
Si la cage dorée apporte plus de tristesse, de nostalgie, de regrets, d'inconfort, de colères, de déceptions... alors c'est qu'il est temps de sortir de la cage. Aussi dorée soit-elle, une cage reste une cage. Si les oiseaux ont des ailes, c'est pour pouvoir voler, pas pour les garder toujours près du corps. Envolons-nous ! <3
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
C'est vrai qu'il faut du courage quand on refuse de rentrer dans les cases
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
C'est bien de se poser des questions ♫
Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
On ne peut être libre que seul. Mais qui aime être seul? Vraiment seul. Choix ô combien difficile.
Image de Ninon Degares
Ninon Degares · il y a
on peut aussi partager sa liberté à plusieurs,être de bons compagnons de route ..
Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
Hélas, les compagnons de routes posent eux aussi leurs problèmes. Au sens propre comme au figuré On n'est plus vraiment libre: les conventions sociales ou autres sont autant de chaînes parfois invisibles: ne serait-ce que l'heure commune des repas, par exemple. J'ai envie de manger à 13h, car à 12, je n'ai pas faim, mais le groupe d'amis souhaite manger à 12h. Et plus Paul, qui est toujours mort de faim et préfèrerait à 11h30... je ne suis pas libre de manger quand je le souhaite... et Paul non plus. Tout rapports humains est consensuel. Tout consensus est concession, toute concession est liberticide... Donc, la liberté, en société, quelle que soit la société, n'existe pas. Un groupe d'ami part en voyage. Il prévoit un itinéraire et un timing. Ce site me plait, je resterait bien un peu plus. NON, on n'a pas le temps... Seul je fais ce que je veux. En groupe, même avec des grands amis, chaque choix peut être contrariant... et ces considérations un peu terre à terre sont également valable spirituellement... Il faut tendre à être libre, mais dès lors qu'il y a des limites, la liberté n'est qu'un concept. Cela dit, chacun est libre de penser ce qu'il veut. Agir, c'est autre chose... Et derrière tout cela, comme vous l'évoquez si bien, il y a le confort du velours qui veille sur vous... C'est un des problèmes de l'homme: celui qui n'a rien rêve d'avoir, celui qui a cauchemarde de le perdre... Rares sont les sages... et ce sont justement ces grandes paradoxes qui font que l'homme est homme .
Je vous souhaite une bien bonne journée (et cela, ce n'es pas par convention sociale, mais parce que j'ai vraiment envie de vous la souhaiter., car je ne voudrais pas que mes propos vous indisposent. ) PS: n'allez pas croire que je suis un asocial, je suis bien en société, mais il me faut, parfois, être consensuel... et, le sachant, m'y plie volontiers, sans rechigner.

Image de Françoise Mausoléo
Françoise Mausoléo · il y a
liberté, liberté chérie §
Image de Lucie Chalié
Lucie Chalié · il y a
Du courage. Merci pour ce texte qui résonne.

Vous aimerez aussi !