La fleur du Congo

il y a
1 min
264
lectures
53
Qualifié

J'ai grandi sous l'aile d'une grand-mère extraordinaire, une femme de la terre ; un jour j'ai fermé la fenêtre de ses yeux, un jour j'ai fermé la porte du palais où patoisent les mots, un jour je ... [+]

Image de Grand Prix - Printemps 2022
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Des mains blanches
M'habillent de laine
De longues manches
Cachent mes bras de peine

L'homme pâle de peau, accroupi dans mon dos
Voit-il le visage grave du Congo

Un cheveu de jais
Crêpe sous mes tresses
Au col de mon corsage épais
Me pince une promesse

Sur les rives du Zaïre, mes petites sœurs du fleuve
Ensablent des couleurs à dire

Là où se terre l'océan
S'étiolent des pousses violacées
Un doigt bagué d'argent
Glisse sous la jupe froissée

L'homme pâle de peau, respire fort dans mon dos
Ressent-il le poids du Congo

Un chemin d'océan
La voix d'un marchand
Une main me tient
L'autre achète l'enfant

Sur les rives du Zaïre, mes petites sœurs du fleuve
Se lavent des mains sales à punir

Un muret s'ébrèche
Devant la bâtisse
Montée de pierres sèches
Où ma mère ratisse

L'homme pâle de peau, a des murmures dans mon dos
Entend-il le cri du Congo

Pluie de balles au pays noir
La crainte d'un ciel rouge sang
Les couleurs de mon histoire
Se rincent à l'eau du pays blanc

Sur les rives du Zaïre mes petites sœurs du fleuve
Rêvent d'une terre neuve où courir

Un morceau de forêt
Sa senteur de résine
Flotte vers le quai
Sur ma vie orpheline

L'homme pâle de peau, a collé son cœur contre mon dos
Entend-il le tam-tam du Congo

Le vent sec m'embrasse
Le sol se fendille
J'étanche à la calebasse
Ma soif d'une famille

Sur les rives du Zaïre, mes petites sœurs du fleuve
Espèrent des frères à venir

La coque rouge
D'un cargo de grume
Des mains de vouge
Sur le marché des agrumes

L'homme pâle de peau, accroupi dans mon dos
Voit-il les noirceurs du Congo

Je sais au pays de l'adoption
Des étals de visages
Des filets à provision
La voix du marchandage

Sur les rives du Zaïre, dans la récolte de l'épreuve
Mûrissent les petites filles du fleuve

Attelage d'hommes et de zébus
Je suis l'enfant marchant devant
Menant les bêtes et la charrue
La terre noire coule dans mon sang

L'homme pâle de peau, accroupi dans mon dos
Voit-il l'âme du Congo

Je suis l'enfant aux pieds sépia
Dans ma tête, un ailleurs à chérir
Où l'homme adopte entre ses bras
Des couleurs à rebâtir

Sur les rives du Zaïre, mes petites sœurs du fleuve
Voguent sur les pirogues du Zéphyr

L'homme pâle de peau, à bord de son cargo
Emporte
La fleur du Congo
53

Un petit mot pour l'auteur ? 76 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Odile Nedjaaï
Odile Nedjaaï · il y a
Belle écriture qui nous emmène en pirogue sur le Zaïre...
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup !
Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Un texte fort puissant qui nous chante les souffrances du Zaïre. Une belle plume Africaniste je trouve...
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup pour votre message.
Image de Bernard BeauNuage
Bernard BeauNuage · il y a
Le rythme de votre poème évoque les chants scandéq des pagayeurs sur le pirogues
Le fleuve était l'Oubangui et le pays la République Centraficaine où j'ai fait la coopération.
Un petit bain dans les souvenirs. Merci

Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Heureuse de vous avoir replongé dans ces souvenirs, merci beaucoup pour ce partage et pour vos mots.
Image de Salif Karambiri
Salif Karambiri · il y a
J'ai aimé le style qui valorise la beauté Africaine en particulier du Congo
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Salif pour votre appréciation.
Image de Georges Saquet
Georges Saquet · il y a
Un chant débordant d'humanité et habillé des couleurs de l'Afrique :
Le continent de nos racines oubliées ! Vraiment très beau, touchant avec un rythme enveloppant ...
Mon vote enthousiaste.

Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Georges, vos mots me touchent comme me touche l'Afrique. Merci encore.
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Merci de m'avoir embarquée... le temps de la lecture, j'y étais ♫
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup, heureuse de vous avoir embarquée.
Image de Vansh Malhotra
Vansh Malhotra · il y a
Fantastique !!
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup !
Image de Zalma Solange Schneider
Zalma Solange Schneider · il y a
Ce texte rythmé et rempli d'images fortes et belles nous transporte dans un "là-bas autrefois" qui n'est peut-être pas si loin que ça de notre "ici et là-bas, de nos jours"...
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
C'est vrai Zalma, dans l'espace temps, il y a des choses qui malheureusement ne changent pas. Merci pour vos mots.
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Je n'ai pas de mots assez doux pour décrire le fleuve de mes émotions.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Saint Sorlin, vos mots me touchent.

Vous aimerez aussi !