La débâcle des braves gens

il y a
1 min
162
lectures
18
Sur les routes de leur pays encore,
Dans la boue, sous la pluie.
Ils s'en vont, démunis.

Adultes, vieux, adolescents, enfants, bébés,
Engourdis, métamorphosés en zombis,
Ils quittent ce qui a été leur vie.

Ils se sont séparés de leurs maris, frères, pères,
Peut être même de leurs enfants adolescents,
Aux ordres comme leurs aïeux,
Des demandes des puissants.
Ils s'exécutent,
Défenseurs ou belligérants,
Les grands ont décidé de leurs engagements.

Indifférents, vers des territoires inconnus,
Ils vont.

L'humanité les a quittés,
Ils n'ont plus de larmes,
Pour les avoir déjà toutes versées.
Le silence remplace le morbide, l'immoral.
Ils avancent.

Vous les voyez dignes !
Ils le sont, à nos yeux, devant nos caméras.
Ils se donnent ce courage,
Le seul qui leur reste, inefficace.

Ils s'en vont, pour sauver leur vie,
Étrangement, celle qu'ils quittent.

Maintenant ce sont les plus démunis,
Les plus pauvres, les plus vieux, les impotents,
Qui évacuent, ils n'ont rien.
Les autres sont partis bien avant,
Peut-être pour le même destin.
Ils marchent et savent qu'ils sont perdus,
A la recherche d'un avenir auquel ils n'ont jamais cru.

Les larmes coulent, pour ceux encore au pays,
Larmes d'impuissance et non d'apitoiement.
Ils sont les derniers, médecins, infirmières,
Entravés par leur devoir de rester au chevet,
Des malades, des blessés.



Ces derniers braves
Pleurent apeurés de leur faiblesse d'aujourd'hui
Et celle de leur passé.
Celle de ne pas avoir vu que l' humain était un gamin
Aux caprices d'enfant trop gâté.

Irréparable et inévitable,
Sont liés à jamais.

Nos puissants monarques, en jouent,
Sans jamais être blâmés, ni malmenés.
Pourvu qu'ils soient à l'abri,
Ils jouent, avec ceux d'entre nous,
Qui se livrent à détecter de quel côté le conflit est justifié,
Il ne l'est pas ! ne le sera jamais !

Donnez une seule raison,
Et des combattants se lèveront,
Pour se livrer en héros, aux inacceptables exactions.
18

Un petit mot pour l'auteur ? 34 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Un tableau qui dépeint bien toutes les absurdités de la guerre ♪ Touchant ♫
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Des images poignantes ...
Image de Jean Maynadier
Image de J.A. TROYA
J.A. TROYA · il y a
Magnifique, merci !
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Merci pour ce texte.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Les petits sont victimes des querelles des puissants, des conquérants sans compassion. Merci pour ce poème qui mérite d’être médité.
Image de Jean Maynadier
Image de Trebor T.
Trebor T. · il y a
Bonjour Jean . Ne pas rester sur le défaitisme dans ce monde cruel . Il y a une parole qui dit :" Encore un peu de temps et les méchants ne seront plus ...mais les humbles possèderons la terre et ils savoureront l'abondance de paix . " Psaumes 37 versets 10 et 11 . Merci pour le réalisme de votre poème.
Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
Merci de votre message. Hélas tant qu'il y aura des hommes, le bien et le mal subsisteront. Espérons, comme annoncé, qu'ils finiront pas apprendre... pour ma part je désespère.
Image de JL DRANEM
JL DRANEM · il y a
De tous temps les populations souffrent de guerres et des caprices de nos monarques !
Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
Hélas, certainement jusqu'à la fin des temps.
Image de Petit Soldat De la Poésie
Petit Soldat De la Poésie · il y a
On est tous prisonnier de la terre.
Touchant texte

Image de Jean Maynadier
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
La misère encore et toujours, quand les soldats seront-ils troubadours!
Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
Tant qu'il aura des humains il y aura de l'amour et hélas des guerres
Image de Jean-Louis Blanguerin
Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
Rien d'autre, hélas, si ce n'est qu'un éternel recommencement.
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Dans de nombreuses villes d'Europe de l'est que j'ai pu visiter, des populations entières ont été chassées de leurs terres. Un poème émouvant.
Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
Merci beaucoup, Felix.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une inexorable fresque cruelle. Et l'Histoire, sans cesse piétinée.
Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
Merci. Cette histoire , hélas, ne fait que recommencer..
Image de Granydu57 Ww
Granydu57 Ww · il y a
La guerre bulldozer, racle la terre, chasse le peuple, inexorablement . . .
Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
La vie, qui sait parfois être si douce à certains, et si aigre à d'autres, n'a pas besoin que le malheur se plaise à se faire tartiner dessus! Et le pire, c'est qu'il y a, outre les malheurs naturels, je pense aux séismes, entre autres catastrophes naturelles, ceux qui résultent de la volonté humaine, ne serait-ce que d'un seul! Et sur cette tartine, la confiture est amère, mortelle! Merci Jean pour cette saine réaction!
Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
Merci. Que de folies humaines dans ce monde qui est si beau.
Image de Flore Anna
Flore Anna · il y a
Je ne sais quoi ajouter aux mots de Jeanne. J'essaie de garder de l'espérance pour ces enfants. L'histoire...un éternel recommencement. Merci de m'avoir permis de venir jusqu'à votre texte.
Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
Merci, L'espoir est leur meilleur ami.
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
En effet Flore, de l'importance du présent, de l’avenir de ces enfants, l’incarnation même de l’innocence, des messagers de la paix qui portent tout le poids de la guerre et en eux l’espérance d’un monde meilleur. En ce joli mois de mai, je vous envoie quelques brins de muguet, qu’ils vous portent bonheur longtemps. Belle journée ensoleillée.
Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
Le bonheur est toujours présent à ceux qui savent où il se cache.
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
En effet le bonheur nous attend tous, blotti quelque part... imprévisible surgit quand on l'attend le moins ; il fait son petit bonhomme de chemin et me renvoie à la chanson Le petit bonheur de F. Leclerc.
"Le bonheur vient de l'attention prêtée aux petites choses, et le malheur de la négligence des petites choses." dit le dicton avec sagesse et raison.

Image de Flore Anna
Flore Anna · il y a
Merci Jeanne pour ces doux brins de muguet. Je vous envoie à mon tour quelques clochettes de mon jardin, qui ont eu la bonne idée, cette année, d'être en fleurs pour le jour J, et souhaite qu'elles vous apportent bonheur et santé. Des jours meilleurs pour ce pays et son peuple courageux, que c'est difficile...
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un poème fort touchant, émouvant qui nous conte le drame de la guerre, une épouvantable tragédie, un combat pour la vie, la liberté qui se déroule tout près, résonne à nos portes et nous interpelle, nous fait agir, réagir, des larmes et des mots pour le dire, pour l’écrire. Si le petit d’Homme est belliqueux par nature, aime jouer à la guerre et avec le feu, non rien ni personne ne justifie la guerre, un conflit armé hormis le cas de légitime défense à se battre, combattre pour son pays envahi par des envahisseurs qui sèment le chaos, la terreur. Dans ce champ de ruines encore fumantes, ce paysage de désolation il reste des blessés qui ne peuvent plus être soignés faute de matériels disponibles, des pauvres gens terrés, des enfants terrifiés qui n’ont pu être encore évacués par des couloirs humanitaires et qui survivent dans des conditions inhumaines.

Mais dans ce ciel sombre, cet horizon assombri de nuages noirs, gris chagrin brille une lueur d’espoir, en effet la Russie et son armée est en déroute et de plus en plus impuissante face à la coalition, au soutien massif des 27 pays, des Nations enfin unies, face à la pluie d’euros et de dollars, à l’envoi d’armes de défense et d’attaque. Le maître du Kremlin piètre stratège hausse le ton, surenchérit dans l’escalade de la violence, de la folie meurtrière, brandit la menace de l’arme nucléaire mais en réalité il fait du vent, jette de la poudre aux yeux du Monde, à l’évidence il a déjà perdu la face et la guerre, le mot tabou, interdit qu’il nomme pudiquement et mensongèrement "opérations spéciales". Le temps joue contre lui, le 9 mai ne sera pas victorieux, au final l’Ukraine gagnera, regagnera sa liberté. Après le temps de la destruction, viendra le temps de la reconstruction, refleurira longtemps le Printemps des poètes. Merci Jean de m’avoir laissé emprunter votre page et ce pour la bonne et noble cause.

Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
Hélas, on espérait que ces périodes étaient révolues.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Un poème puissant et hélas si vrai
Image de Jean Maynadier
Jean Maynadier · il y a
" celui qui dit la vérité doit être exécuté", toujours d'actualité. Merci d'apprécier.