L'Eden Bar

il y a
1 min
661
lectures
78
Finaliste
Jury
Recommandé

J'aime écrire et shortédition est l'occasion de me lancer. J'aime aussi le théâtre, la musique, les rencontres et tout ce qui pimente l'existence. J'ai 56 ans, deux grands enfants, une compagne et ... [+]

Image de Grand Prix - Printemps 2016
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Si au hasard d’un soir, tu ballades ton cafard, du côté d’l’Eden Bar,
Surtout laisse-toi guider par l’étrange fumet de ce bistrot désuet.
Tu dis d’abord bonjour à ceux qui chaque jour viennent y faire un tour,
Puis sans frayeur aucune, observe bien la lune du mec qui tient la turne.

S’il te faut du confort, du genre bar à Milord, avec somptueux décor,
Tu te trompes de lieux, va voir sous d’autres cieux, si tu peux trouver mieux.
Mais si trois tabourets, au mur un vieux béret, te décident à rester,
Observe bien la lune, les petits yeux noir prune, du mec qui tient la turne.

Face à toi, mais de dos, le pape des alcoolos, le pilier du bistrot.
Il carbure à la Suze, la Gentiane est sa muse, c’est pour elle qu’il écluse.
Ses chaussures délabrées, ses vêtements rapiécés, font sourire sans excès
Les petits yeux noir prune, dans la face de lune du mec qui tient la turne.

Quant à l’heure du repas, pour distribuer les plats, elle passe à petits pas,
Les regards des clients quittent pour un instant le monde environnant,
Et viennent se poser, comme on donne un baiser, sur le joli fessier
De celle qui allume les petits yeux noir prune, du mec qui tient la turne.

Et pour en savoir plus sur les coutumes et us de l’antre de Bacchus,
Tu viens le lundi soir, pour entendre et pour voir dans une ambiance de foire,
Une chorale de fous, qui fait preuve de bon goût en évitant Sardou,
Et allume les deux prunes dans la face de lune du mec qui tient la turne.

T’auras compris j’espère, que ce genre de repère peut remplacer un frère.
Qu’aux heures où les vautours, descendent en vol lourd, pour étouffer l’amour,
Tu peux te calfeutrer dans un angle douillet de ce bistrot désuet,
Et sans frayeur aucune, te confier à la lune du mec qui tient la turne.

Recommandé
78

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Héloïse Mervey
Héloïse Mervey · il y a
à la fois "sombre" et plein de vie, ce lieu donne une atmosphère particulière dont on prend plaisir à le découvrir !
Image de Ziad Ben Said
Ziad Ben Said · il y a
J'ai beaucoup aimé ton poème, on dirai Jules Vernes !!!😉
Image de Arundo Soulevent
Arundo Soulevent · il y a
J'aime bien ce poème qui nous fait partager un moment à l'EDEN BAR.

Vous aimerez aussi !