Itinéraires

il y a
1 min
424
lectures
263
Qualifié
Image de Grand Prix - Hiver 2020
Image de Poèmes

Des grands soirs aux petits matins
Il reste la gueule de bois
De fêtes qui n’ont pas eu lieu
De lendemains qui se défilent
Du temps perdu des yeux éteints
Quand les sanglots brisent la voix
Quand le cœur d’un coup se sent vieux
Quand demain devient si fragile

Nous avons voulu tant y croire
Jusqu’à parfois fermer les yeux
À dénier la part de l’ombre
Il y avait un monde à naître
Le désir d’écrire l’histoire
Et le verbe nous tenait lieu
De réel parmi les décombres
D’un univers sans dieu ni maître

Nous sommes devenus taiseux
D’avoir trop dit sur tout et rien
D’avoir brassé trop de nuages
Nous revoilà à hauteur d’homme
Lentement descendus des cieux
Cherchant à tracer un chemin
Mais sous les pavés plus de plage
Sur les plaies vives pas de baume

Nous aurons donc repris la route
Pour des horizons moins lointains
Tentant de renouer la chaîne
Des rêves dans nos havresacs
Mais des rêves à portée de doute
On ne joue plus au plus malin
Que la vie doucement s’égrène
On sait la force des ressacs

L’âge d’homme est celui du deuil
Mais aussi de l’enfantement
Par quoi finir où commencer
La part du feu la part du givre
L’attente vaine sur le seuil
Le sursaut d’un commencement
Peurs et désirs entrelacés
Quand on sait qu’il y a tant à vivre

Pour les regards qui brûlent encore
Pour les étoiles assoupies
Les chemins attendant nos pas
Les rives noyées de nos rêves
Pour les doigts gourds contre mon corps
Qui réapprennent l’incendie
Pour l’enfance qui tremble en toi
À chaque matin qui se lève

263

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Puissants itinéraires...!

Vous aimerez aussi !