Dédicace

il y a
1 min
227
lectures
4
Je te promets de ne plus jamais me mentir
D'être la statue de vent
Que tu aurais aimé sculpter.

Tu dis,
Je ne suis pas artiste
Et la pierre reste pierre,

Je dis,
Je suis de chair et de sang
D'amour et de haine,

A toi ma Muse, je donne mon corps
Prends la vie tel un marteau d'airain
Et sculpte-moi,

Mais taille mon corps avec amour et passion,
Tes coups de ciseaux résonnent déjà à mon cœur
Et chaque veine que tu ouvres
Fait de moi le semblable que tu voudrais avoir,
Que tu n'oses rêver.

A toi,
Je donne et te dédie mon corps
Avant que je le casse, avant que je le vende
Ou bien qu'on me le vole
Je me confie à toi.

Tu sais,
Je suis fragile, et tu ne vois de moi que la face glacée
De mon corps un peu sombre.
Encore un coup de ciseaux, ou un autre coup de marteau
Mais donne-moi un coup, un coup de pied à mon cœur
Qui ressemble tant au tien et qui te fait si peur.

Je me dévoue à toi,
Je te dédie à moi,
Tu as sculpté mon corps et peut-être mon cœur
Mais notre âme est la même.

4

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,