À l'envers de ses pas

il y a
1 min
547
lectures
216
Finaliste
Jury

Découvrir le monde et son expression par la poésie. Découvrir les poètes d'aujourd'hui et ceux d'hier, un vertige de pensées et de mots pour conquérir la vie. Ecrire, j'ai toujours écrit mais ... [+]

Image de Grand Prix - Été 2021
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

À l'envers de ses pas,
Il suivait l'herbe humide de ce si long chemin
Son corps, ses poids
Sur le dos de la Terre, la glaise épaisse, lourde
Collée sous ses semelles usées
Il dénuda ses pieds, les livra en empreintes
Offertes à l'océan ouvrant tous ses abysses.

Son échine usée se posa sur la roche
Pour attendre le temps
Qui lui tendit la main pour tout en savourer.

Ses enfers en falaise
Décrochaient
Leurs poussières en vertige
Leurs sons de désespoir engloutis
Dans les eaux en ressac.

Le vent effilochait le ventre des nuages
Libérait à grands cris les tire d'aile
Des oiseaux
Le ciel devint si bleu, se mélangeait à l'eau
Les roulis en écume dansaient à l'unisson
De son cœur qui battait
L'horizon lumineux
Ses semelles lavées devinrent si légères
Qu'il les remit aux pieds pour repartir sur Terre
Son dos droit et ses mains vers la glaise
Pour bâtir l'avenir
Le passé allégé.
216

Un petit mot pour l'auteur ? 104 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie Lacroix-Pesce
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Pour bâtir l'avenir
Le passé allégé.
Mais pourtant, le présent est si lourd Aubussinne !

Image de I Aubussinne I
I Aubussinne I · il y a
Bonjour Michel, j'ai un peu abandonné le site et même le crayon. La tête prise sûrement par le présent si lourd autour de soi, de nous.
Image de I Aubussinne I
I Aubussinne I · il y a
Je remercie profondément chacun de mes lecteurs et chaque coeur déposé. Je vais essayer de reprendre la route des mots, de les ballader sur la Terre pour qu'ils regardent ce qu'elle devient avec le Temps et avec l'Homme qui la tient. MERCI.
Image de JL DRANEM
JL DRANEM · il y a
Dommage que je ne puisse pas vous donner encore mes voix ; j'ai suivi la trace vos pas dans ce somptueux poème !
Image de I Aubussinne I
I Aubussinne I · il y a
J'espère bien continuer ma route calmement et en m'arrêtant à chaque point de vue. Merci !
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Un beau poème puissant, ancré... J'aime cette découverte. Merci!
Image de I Aubussinne I
I Aubussinne I · il y a
Merci beaucoup, cela me touche et m'encourage, je cherche en effet la puissance et l'ancrage. Que de textes oubliés avant d'arriver là. Merci.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
De magnifiques images bien sûr...un poème qui raconte une histoire...la progression d'un homme à qui le temps fait cadeau de légèreté...où le paysage accompagne cette lumineuse métamorphose...
Image de I Aubussinne I
I Aubussinne I · il y a
Merci beaucoup pour votre lecture pertinente, le lien entre la vie de l'homme et la nature est permanent. Merci encore.
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Alléger le chemin pour avancer plus sereinement.
Des images fortes et belles

Image de I Aubussinne I
I Aubussinne I · il y a
Merci beaucoup, l'allègement, le dépouillement est à notre époque une reflexion qui s'oppose à ce que l'on veut nous imposer et que nous retire l'essentiel, le sentiment de liberté. Merci encore.
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Un poème somptueux! J'ai beaucoup aimé ce voyage vers la légèreté et je garde en écho quelques images : il dénuda ses pieds, les livra en empreintes... le vent effilochait le ventre des nuages... Bonne chance à vous et un grand bravo.
Image de I Aubussinne I
I Aubussinne I · il y a
Quel commentaire ! Je vous remercie profondément, cela m'encourage à persévérer en poésie. Merci.
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Très beau effectivement, je n'avais pas lu ce poème, une reconnaissance du jury méritée.
Image de Roll Sisyphus
Roll Sisyphus · il y a
Pressée de passez à autre chose, empreintes, échine, enfers en un instant furent avalés par une gloutonne vague océane qui rêvait de bercer coquilles de noix et bouteilles à la mer.

Merci pour le bain de pieds !
J'aime bien quand le sable se défile entre les doigts.

Image de I Aubussinne I
I Aubussinne I · il y a
Une métaphore sur un chemin de vie qui a retenu votre lecture, je vous remercie baucoup.

Vous aimerez aussi !