Voluptueuse évasion

il y a
1 min
3 985
lectures
484
Finaliste
Public

Puissé-je à la rosée petit à petit me laver des poussières de ce monde — Bashô

Image de Grand Prix - Eté 2015
Image de Très très courts
Le corps en suspens, porté et caressé par une eau douce et tiède, je regarde la voûte étoilée au-dessus de moi.
Éclats lumineux qui scintillent en rythme au coeur de ce ciel d'un bleu profond.
Mes yeux se promènent et s'émerveillent, procurant à chacune de mes cellules un bien-être intense.
Dattiers, paysages aux teintes orangées apparaissant au travers de grilles finement forgées...
Les somptueuses et lourdes portes de bois sculpté ont quelque chose de noble et de rassurant qui accentue mon sentiment de quiétude.
Les ombres gracieuses et apaisantes portées par les élégantes lampes de métal délicatement ciselées rivalisent avec les quelques mosaïques du mur.
De ses entrailles s'écoule en un léger et fin murmure l'eau du bain qui m'accueille.

Musique discrète qui m'emporte...
Et je me retrouve allongée confortablement dans la pénombre.

La tendre lumière échappée des précieuses appliques pare le mur de gracieuses ombres, d'apaisantes arabesques.
Les mains souples et agiles évoluent longuement, méticuleusement, sur la moindre parcelle de mon corps.
Huiles parfumées de jasmin et de fleurs d'oranger...
Le corps et l'âme en parfaite harmonie, plénitude et sérénité.

Vient alors l'heure du thé porté sur un plateau d'argent dans sa théière subtilement ouvragée.
Le breuvage tombe en éclats de rire au fond du petit verre coloré, libérant ainsi son délicieux parfum mentholé.
Miel et épices, amandes et noix – et tant d'autres – habitent les divines pâtisseries qui me sont présentées.

Je suis entrée ici le coeur hagard : la magie des mille et une nuits lui a offert la paix parée d'un joli et pérenne sourire.

Je suis bien.

484

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Gaza

James Wouaal

Des lamelles de jour découpées au vieux store décoraient le corps de son amant d’une lumière bleutée par un reste de nuit. Eshal, qui s’apprêtait à se lever, ne put s’empêcher d’en ... [+]