Vent de sable

il y a
2 min
1 195
lectures
26
Qualifié
Après des kilomètres de course à travers les étendues mortes du Sahara, surfant sur les dunes, caressant délicatement les sommets brûlants, frappant violemment les massifs rocheux abrupts, arrachant sans vergogne les dernières plantes aux racines incertaines, j'entrevois enfin les premières pierres de l'oasis.
Reviennent alors à ma mémoire les palmiers qui composent mon terrain de jeu favori, la vieille tour, refuge de la vanité des hommes sur laquelle je me rue sans prudence, les murs en pisé sur lesquels j'exerce la rugosité de mon nuage de sable, les ruelles étroites qui me permettent d'enfler mon débit et montrer ma puissance. Je fais chanter les portes mal jointées des cases en pierres sèches, je m'amuse à faire grincer les gros clous qui tiennent leurs gonds, je guette la moindre aspérité pour siffler quelques notes stridentes.
Depuis des milliers d'années, l'oasis vit au gré de mes humeurs, j'y fais et défais des reliefs, j'imprime dans l'esprit des hommes bleus du désert ma volonté opaque. L'oasis m'attend, je le sais, son eau frémit. J'éprouve toujours autant de plaisir à enfouir mon souffle vigoureux dans sa fine palmeraie humide et touffue. Je force ensuite mon passage vers le ventre de sable qui ouvre son espace sur la plaine, entre deux jolies dunes bien rondes.
Les branches mortes de palmiers, trop vieilles pour me résister, les habits colorés oubliés par les femmes sur une pierre, les feuilles d'écolier m'accompagnent pendant quelque temps et se répandent sur le sable comme une empreinte de mon passage. Le désert qui s'élargit atténue ma vitesse, et le sifflement fait place à une ambiance sourde, pareille au grondement de la mer que j'atteindrai à la fin de ma course folle... J'utilise alors mes forces pour torturer le sol, sa surface lisse se raye sous l'effet des pierres abrasives que j'anime.
Je cherche un intrus à taquiner, et déjà j'entrevois une victime enveloppée, cheminant péniblement à la recherche d'un refuge. Mon objectif s'éclaire. Entourer l'imprudent de toutes parts, lui faire perdre le sens de l'orientation, le réduire à l'impuissance pour l'amener à stopper définitivement sa course. L'homme, pris dans ma nasse, prie son Dieu de le sauver, le supplie d'avoir la force de résister à mon étreinte mortifère. Son insistance à vouloir me braver m'agace et renforce ma détermination. Je me promets que l'homme n'atteindra pas l'abri qui le sauvera et que son corps finira calé dans un joli tumulus de sable que mon souffle lui aura confectionné. S'il est vieux, il subira son destin avec fatalité, et acceptera l'honneur de tomber face un ennemi plus fort que lui. S'il est jeune, il regrettera son imprudence, et viendront après lui des hommes plus sages.
26

Un petit mot pour l'auteur ? 42 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un vent de malice.
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Alors comme ça, le vent se pavane ?! ♫
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une personnification poétique où le vent affirme sa puissance souvent destructrice, parfois complice, rien ni personne ne lui résiste.
Image de Virginie NIESEN-MEYER
Virginie NIESEN-MEYER · il y a
Vive le vent, vive le vent.... J'aime décidément beaucoup vos textes, bien écrits et toujours ouverts sur un vaste ailleurs.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Virginie, pour cette appréciation...et à bientôt pour d'autres nouvelles
Image de Dominique Gil
Dominique Gil · il y a
"Quel bon vent t'amène" ?? J'ai beaucoup aimé votre écriture fluide et sensuelle. Merci pour ce bon moment de lecture. Je vote avec grand plaisir et je m'abonne à votre belle plume.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
C'est gentil Dominique, j'espère être à la hauteur de vos attentes pour les prochaines nouvelles..
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
Un souffle chaud; sensuel parfois et diabolique
c'est une rafale qui séduit par sa force et son règne indiscutable
très joli texte bravo

Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Marie, pour ce souffle encourageant...
Image de Lady Délivrance
Lady Délivrance · il y a
Impertinent et suffisant vent. Mais qu'est-ce qu'il le fait bien! Joli texte
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Lady, pour ce mot si pertinent, et gentil
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Même si je désapprouve ce vent cruel qui se vante d'insolente façon, je trouve qu'il s'exprime bien... ;)
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Joelle pour cette expression...
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un génie malfaisant, ce vent du désert qui soulève les choses et les hommes ? Porté par une poésie qui lui ressemble, on préfère l'observer dans son action bénéfique sur la palmeraie.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Virgo, son action bénéfique .. et prolifique sur la palmeraie..
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Très joli souffle.
Image de Jean-Pierre MAHE
Jean-Pierre MAHE · il y a
Merci Pierre-Hervé !

Vous aimerez aussi !