Shunshi

il y a
1 min
9
lectures
0

Longtemps, on rampe sur cette terre comme une chenille, dans l'attente du papillon splendide et diaphane que l'on porte en soi. Et puis le temps passe, la nymphose ne vient pas, on reste larve ... [+]

Avec dextérité, les mains vigoureuses du maître tissèrent autour de Mélanie une savante toile ; vivant essaim de nœuds enserrant la voie sans issue de sa croupe nue. Derrière les panneaux de soie, les souffles sinuaient dans le silence. Par intermittence, l'homme la renversait, et, ne semblant la déranger le moins du monde, pesait sur elle de tout son poids, chevauchant ses flancs afin de parfaire l'étranglement de la corde. Condescendance originelle abolie, les traits aiguisés de Mélanie sombrèrent dans une fascination sordide. La danse erratique du papillon s'acheva ; dans un dernier plongeon, la flamme il souffla.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,