Obsession

il y a
2 min
144
lectures
29

"Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter". Bernard Werber

J'ai encore rêvé de lui. Oui, comme dans la fameuse chanson des années 70, sauf qu'IL ne rêve pas aussi. Ça fait des mois que ça dure et croyez-moi, j'ai tout essayé pour l'éjecter de mon esprit. J'ai d'abord pratiqué le sport à gogo, espérant qu'une saine et lourde fatigue assommerait mon cerveau, en vain. Je suis ensuite passée au pisse-mémère « Douce  Nuit  », une tasse chaque soir, puis un litre. Devant sa faible efficacité, j'ai décidé de l'associer à la prise de somnifères bio « Dornow », et pour finir, recourir aux suppositoires aux plantes « Songes Paisibles ». Résultat à ce jour, si j'omets ma vessie de compétition, mon regard violacé, et mon fondement huileux parfumé à la bergamote, je ne note absolument aucun changement.
Toutes les nuits sans exception, mon calvaire commence de la même façon : trois heures tapantes, haletante et en sueur, je sursaute dans mon lit avec cette nette impression qu'il est là, juste à coté de moi. Affolée, les pupilles dilatées, ne sachant pas vraiment si je suis toujours perdue dans le sommeil ou en train d'halluciner, son odeur vient chatouiller mes narines. Ce stimulus olfactif déclenche alors une réaction en chaîne. D'abord, des papillons éclosent dans mon ventre et propagent une sensation électrique d'envie dévorante. Puis, mes lépidoptères s'agglutinent, se muent en un monstre dont l'appétit monte, grandit, grossit et explose pour m'envahir toute entière. Prise de spasmes, le corps littéralement en feu, c'est là que j' aperçois sa cuisse prodigieusement musclée et si joliment dorée. La vue de ce galbe parfait finit de me consumer, et perdant le peu de raison qu'il me reste, je m'en approche comme une lionne le ferait d'une proie.
Autant vous dire qu'à ce moment précis, les choses prennent une tournure pas très catholique.
Gourmande, ma bouche se promène lentement sur sa peau satinée, osant même décocher des coups de langue effrontés. Sa saveur épicée, délicatement parfumée, me pousse à la folie. Alors, mettant subitement fin à ce jeu de torture, sans hésitation aucune et avec une violence inouïe, je le mords jusqu'à l'os ! À cet instant, submergée par un sentiment démoniaque de satisfaction et d'horreur, la tachycardie me réveille pour de bon, me laissant un gigot d'agneau à l'esprit et de la bave sur le menton. Quel comble pour une végétarienne !
29

Un petit mot pour l'auteur ? 53 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Denis Infante
Denis Infante · il y a
Rien à faire, c'est la bête en nous qui commande. Ce fameux cerveau reptilien (brrr) !
Image de Jobic de La Roche
Jobic de La Roche · il y a
Gigot des prés salés du Mont Saint-Michel, j'espère. ;-)
Image de Virginie Denise
Image de Salima Salam
Salima Salam · il y a
J'ai vu venir la fin... parce que parfois, je vous aussi venir cette faim... ah oui, je la connais, sans être végétarienne, bien sûr. Bien décrite ! :-)

Une phrase mal construite : "affolée, ..., son odeur..." Ici le affolée devrait se rapporter au sujet de la principale. Il vaudrait mieux changer la principale en "je sens son odeur..."

Juste un ressenti : "se muent en un monstre dont" est une suite de nasales et plosives qui n'est pas trop mélodieuse à la lecture à voix haute. Peut-être qu'en formulant un peu différemment vous obtiendriez un résultat plus fluide. Il y a une science qui s'occupe de ça et dont j'oublie toujours le nom, et qui applique à la prose des règles similaires à celles de la prosodie classique pour obtenir la prononciation la plus esthétique. Si je retombe sur le nom, je repasserai vous l'indiquer, au cas où ça vous intéresse.

Image de Virginie Denise
Virginie Denise · il y a
Merci de votre passage ici et de vos remarques que je tenterai d'appliquer à mes prochains textes.
Image de Les Histoires de RAC
Image de Virginie Denise
Virginie Denise · il y a
On dirait une pub pour les hémorroïdes 😂
https://www.youtube.com/watch?v=uwqtbkVVRfc

Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Terriblement efficace & drôle... souvenirs, souvenirs ♫ On savait faire de bonnes pubs... avant ☺
Image de Alex CROW
Alex CROW · il y a
Aïe Aïe Caramba, Coucouroucoucou, olé !
Gigot ? J'y go !

Image de de l air
de l air · il y a
Merci pour la détente ! On s'attend à tout sauf à ça !
Image de Virginie Denise
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
J'avais l'esprit bien mal placé et je me suis fait complètement avoir... super chute !😂
Image de Philippe Pays
Philippe Pays · il y a
Chacun ses obsessions !
Image de Claire-Émilie Mariaud
Claire-Émilie Mariaud · il y a
Hummmm je me souviens avec émotion de divine Odile.. ...
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Abstinence de viande trop brutale 🤣🤣
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
C'est sûr que la soupe d'orties fait moins rêver.

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Un geste parfait

Christian Pluche

11 heures précises, Marc écoute John Coltrane à la radio. Le commentateur explique le travail du saxophoniste, et comment à force de patience, de tâtonnements, d'ajustements, de blessures à ... [+]