La gifle

il y a
1 min
17
lectures
0

De formation scientifique, j'essaie d'écrire avant tout pour m'amuser et ça me fait plaisir de pouvoir le partager.

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

C'est souvent la nuit que ses démons du passé viennent le visiter. Il était allongé sur son lit en train de ressasser la dispute qu'il avait eu avec sa femme au cours de la journée. C'était à propos d'argent le nerf de toutes les guerres. Il avait arrangé les choses avec un bouquet de fleurs et un sandwich frites avec des œufs et du fromage qu il préparait à merveille et que sa femme adorait. Ils avaient tous les deux oublié leur dispute et passé à autres choses.

Il ne pouvait s'empêcher de comparer systématiquement sa vie de couple avec celle de ses parents. Il comparait particulièrement ses réactions et ses comportements avec ceux de son dit père. Il ne voulait surtout pas lui ressembler, surtout dans son traitement de sa femme et de ses enfants.

Soudain un flash de souvenir surgit des profondeurs de sa mémoire et envahit sa conscience. L'image était tellement violente pour lui qu'il ferma les yeux en serant fort ses paupières et couvrit des mains son visage.

Il visualisait clairement son dit père en train de gifler sa mère. Une chose qui se fesait régulièrement dans sa maudite famille. La chose la plus violente n'était pas tant la gifle elle-même que l'expression dessinée sur le visage de sa mère. Elle ne bougeait plus, elle regardait dans le vide totalement ahurie ne comprenant ce qui lui arrivait. L'humiliation de la gifle avait bloqué toutes ses réactions. Elle était totalement figée comme un lapin ébloui par les phares d'une voiture.

Le contraste entre l'institutrice respectable et respectée par ses collgues et par ses élèves et leurs parents, et la femme battue qui se fesait gifler pour un oui et pour un non lui donnait, à lui, comme avait donné à sa mère le vertige.
Il ne voulait surtout pas de ça chez lui.

Il détestait tellement ses souvenirs de famille.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Le village aux loups

Marc d'Armont

30 juin 1919. Cette date restera gravée à jamais dans l’histoire du village. Rien ne laissait présager ce qui allait se passer ce jour-là. Un jour comme les autres pour ce petit village des ... [+]

Nouvelles

Naufragée

Nelly F.

Depuis combien de temps je dérive ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Je suis ballottée dans l'eau salée et froide. Un coup à gauche, un coup à droite, mon corps inerte glisse sur les vagues ... [+]