Solange, Nénesse et compagnie (suite).

il y a
4 min
63
lectures
5
"- Nénesse, y'a Solange qui s'amène avec ses copines.
 - Non. On dirait, hein? Mais c'est Solange toute seule."
*
"Riton a fini d'écrire ses mémoires. Je m'demande avec quoi
 il va remplir l'autre moitié d'son calepin!"
*
"J'ai fait un d'ces cauchemars! J'ai rêvé qu'au lieu d'aller en
 vacances à Belle-Île-en-Mer, on allait chez ma belle-mère à Lille!"
*
"J'aime la grande musique. Rien de plus beau qu'une valse
 de Vienne, quand c'est joué à l'accordéon, façon musette."
*
"Si j'retourne à la messe un jour, ce s'ra en libre pionceur."
*
"Mon bonhomme, il a du coeur à l'ouvrage. Surtout les jours
 où y'a pas d'ouvrage."
*
"Danser, c'est parler avec son corps. Et Solange,
 elle a pas beaucoup de vocabulaire."
*
"L'Homme est de la poussière d'étoile qui descend du singe."
*
"Et pourquoi ils partageraient leur pognon, les riches? Tu partages
 ta femme, toi? Non. Pas même avec moi, ton meilleur pote..."
*
"La connerie habite mon beauf comme la musique habitait Mozart."
*
"Avec le dopage dans le sport, faut revoir la devise de Coubertin :
 l'important, c'est d'partir pisser."
*
"Un produit de beauté sur Paulette, c'est un pléonasme.
 Et sur Solange, c'est un cataplasme."
*
"Si mon beauf empruntait de l'intelligence comme il emprunte
 du pognon, il s'rait Einstein puissance 10!"
*
"Ces deux-là, ils ont pas des têtes à faire leur lune de miel
 à Venise. J'les imagine plutôt à Vesoul."
*
"Fernand, se tourner les pouces? Jamais! Même ça, c'est du boulot."
*
"Paulo cherche quelqu'un pour l'aider à la menuiserie.
 J'le vois v'nir, avec ses gros rabots..."
*
"Le Penseur de Rodin, il est pas plus penseur que moi.
 C'est juste un discobole qui a égaré son disque et qui
 se d'mande où il a bien pu l'foutre."
*
"Solange lit la marquise de Sévigné! On aura tout vu!
 Même qu'elle m'a proposé de m'passer l'bouquin, ha! ha!
 Ça s'rait la marquise de Ses Vignobles, à la rigueur, j'dis pas..."
*
"Mon frangin, il est déménageur de pianos. Je s'rais lui,
  j'me spécialiserais dans le piano à bretelles, y' a une meilleure prise."
*
"Ton père, c'était une farce de la nature, et toi, t'es un cas nullard!"
*
"Je sais pas comment il a fait, mon fils, pour avoir son bac!
 Hier, j'lui demande qui a écrit "Guerre et châtiment",
 et qu'est-ce qu'il me répond? Pouchkov! J'te jure! Il a dû
 s'retourner dans sa tombe, Dostoïevitch!"
*
"La boxe, c'est le noble art. Et pour son premier -et dernier-
 noble combat, Mamadou s'est fait noblement massacrer
 durant trois rounds, avant de s'effondrer noblement au début
 du quatrième, sur un noble crochet au foie."
*
"La mort a fauché le divin Mozart à 35 ans, et elle a laissé
 ce lourdingue de Wagner aller jusqu'à 70! C'est bien simple :
 la mort, elle mérite pas d'vivre!"
*
"Dans la famille à Fernand, on est feignant de père en fils
 comme chez d'autres on est notaire."
*
"Force nucléaire, force magnétique, force de gravité, c'est Dieu
 qui a conçu tout ça. Et si ça s'trouve, il a pas l'moindre diplôme!"
*
"- Alors, ton fils, il court toujours pas les filles?
 - Si. Même que les filles me l'disent : m'sieur Frédo, vot' fils,
   il commence à nous courir!"
*
"Admettons qu'il y ait un Paradis. Rien ne prouve que ça ressemble
 aux Baléares plutôt qu'à la Courneuve..."
*
"Fernand, dans le ballet des feignasses, il s'rait glandeur étoile."
*
"- La bru à Frédo, elle a le feu où j'pense.
 - T'es sûr de ça?
 - J'en mettrais ma main au feu."
*
"On m'ôtera pas de l'idée que les derviches tourneurs,
 ils seraient plus utiles en derviches tourneurs sur métaux."
*
"La mer! La mer! Vous m' bassinez, avec la mer! L'Homme est
 fait pour vivre sur le plancher des vaches! Et pour y crier mort
 à certaines autres."
*
"C'est encore une chance, pour leurs ouvriers, que les Pharaons
 aient préféré la pyramide au cube."
*
"- Dire que quand j'ai épousé Simone, elle ressemblait à une
  actrice de cinéma...
 - Ah? Laquelle?
 - J'oublie toujours son nom... Celle qui fait le striptease pour
  de Funès dans "La folie des grandeurs".
 - Alice Sapritch. Ah ouais, quand même..."
*
"Si Dieu existe, pourquoi y'a la guerre, la misère, l'injustice,
 l'intolérance, la tyrannie, le racisme, le fanatisme, le crime,
 la maladie, les catastrophes naturelles et la musique tyrolienne?"
*
"Mon beauf me fait la gueule. C'est ma faute, aussi. J'aurais pu
 les lui avancer, les 1000 euros qu'il me doit."
*
"Mon fils, ne sois jamais médiocre. Si tu dois marcher à côté de tes
 pompes, qu'elles soient en croco. Et si tu pédales dans la choucroute,
 que ce soit une choucroute garnie."
*
"Frédo poireaute après sa bergère. Il nous joue "En attendant Godiche."
*
"La femme des cavernes a dit à son bonhomme : "Loulou,
 si tu m' tailles un silex, pour la peine, j'te taille une pipe."
 Et ce fut l'âge de pierre. Une petite gâterie pour l'Homme,
 et du gâteau pour l'Humanité."
*
"Jésus, il changeait pas l'eau en vin? Il multipliait pas les pains
 et les poissons? Si. Alors, c'est bien c'que j'dis : dans l'Évangile,
 y'a à boire et à manger."
 *
"J'ai envie d'me castagner. Frédo! Si on causait politique?"
*
 "- Nénesse, il rechigne jamais quand faut mettre la main à la poche.
  - C'est normal : dedans, y'a un tire-bouchon."
*
 "Nénesse ou les trois-huit : trois packs, huit cubitainers."
*
 "Si Fernande perdait 40 kilos, on l'appellerait Sac d'os.
  Si Solange perdait 40 kilos, on l'appellerait Bouboule."
*
 "Quand on demandait à Churchill quel était le secret de sa longévité, 
  il répondait : "No sport."
  Quand on demande à Nénesse pourquoi son daron est mort jeune,
  il répond : "Café des Sports."
*
  "- Un cuisinier qui s'appelle Carême, c'est comme si un vigneron 
     s'appellait Badoit!
   - Ou comme si toi, tu t'appelais Boulot.
 * 
 "J'ai pris la ferme résolution de ne plus picoler entre 15 h et 17 h,
   sauf les samedis, dimanches et jours fériés. La tempérance, oui,
   l'ascèse, non."
 *
  "Le farniente, je l'ai longtemps mis être parenthèses. Maintenant,
   je l'mets entre charentaises."
 *
5

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
Encore un bel opus! Mozart est là, Wagner de bœufs fouette sec, C'est un pur cochon. Tout y est bon!
Image de Philippe Pays
Philippe Pays · il y a
Vraiment excellent, on en redemande !
Image de Virginie Denise
Virginie Denise · il y a
J'y reviens avec plaisir!
Image de Ninn' A
Ninn' A · il y a
vous seriez bien embêté si Solange perdait du poids :-) la jactance à propos du penseur et du discobole est bien trouvée.

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Canicule

Mi

Le village de Saint Amadou n'avait jamais connu pareille canicule. Les plantes en délire s'imaginaient des légions d'arrosoirs et leur manne providentielle. Les nains de jardin faisaient une ... [+]