72 415 morts depuis 1756.

il y a
2 min
93
lectures
17

Julien, 81 ans. Depuis 5 ans j'écris et Je remercie toutes celles et ceux qui par leur bienveillance et leur soutien, m'ont encouragé à poursuivre cette merveilleuse expérience. Je leur dois ... [+]

In est tertous parel au pays du carbon
Si ch'est là qu'teu voé l'jour la chance t'a pon souri.
Din des murs in briques rouches tout au long du coron
Nous masons sont les mînmes, jamais lon des terrils*.
(*aussi appelé crassiers.)

Eud chaque côté de l'rue pon d'plache pou l'différence
Vingt-chinq familes gueules noires et tout autant in face,
Quand is armontent du tro leu pays ch'est la France
Is sont noirs comme des nèques ête mineur ch'est leu race.

Que teu t'appelle Jacek, François ou bin Mario
Y a pon d'riche y a pon d'pauf tout l'monte minge la misère,
Qu'teu soit homme ou infant, un jour t'y laiss'ras t'pieau
Pou gaver les patrons in creusant padsous l'tierre.

Ichi la vie est courte à trente cinq ans té viux
Y a ch'père qu'est là rassi sans pouvoir respirer
Ses poumons sont pus durs que les pavés de l'rue
L'prochaine fos qui déchind ch'à s'ra pou pus r'monter.

Du qui sont ches pourris ches nantis négriers,
Ches patrons des houillères qui vous ont fait mourir ?
Is ont bu vote sang sans jamais le payer !
Vous n'étotes protégés que d'un'n barette in cuir...

On est tous pareille au pays du charbon
Si c'est là que tu vois le jour la chance ne t'a pas souri
Dans des murs en briques rouges tout au long du coron*
( *groupe de maisons identiques accolées)
Nos maisons sont les mêmes, jamais loin des terrils.*
.( *collines de déchets de la houille )

De chaque côté de la rue pas de place pour la différence
Vingt-cinq familles gueules noires et tout autan en face
Quand ils remontent du trou leur pays c'est la France
Ils sont noirs comme des nègres et mineur est leur race.

Que tu t'appelles Jacek, François ou bien Mario
Y a pas de riche y a pas de pauvre tout le monde mange la misère
Que tu sois homme ou enfant un jour tu y laisseras ta peau
Pour gaver le patrons en creusant sous la terre.

Ici la vie est courte à trente cinq ans tu es vieux
Y a le père qui est là, assis, sans pouvoir respirer.........( dû à
la poussière de charbon ʺsiliceʺ
Ses poumons sont plus durs que les pavés de la rue,......qui
durcit dans les poumons )
La prochaine fois qu'il descend ça sera pour ne plus remonter

Où sont donc ces pourris ces nantis négriers,
Ces patrons des houillères qui vous ont fait mourir ?
Ils ont bu votre sang sans jamais le payer !
Vous n'étiez protégés que d'une barette* en cuir....
(*casque en cuir ou en carton bouilli.)

Le dernier recensement des morts date de 2001 et la silicose sévit encore...
17

Un petit mot pour l'auteur ? 39 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de jusyfa julien
jusyfa julien  Commentaire de l'auteur · il y a
J'invite les lecteurs à découvrir la traduction après l'écrit en ch'timi, car la musique et les rimes ne pouvant pas être respectées, cela fait disparaître la part émotionnelle recherchée.
Merci pour votre lecture.
Julien.

Image de Phil Bottle
Phil Bottle · il y a
Encore un bien bel hommage! Gloire çà eux, et merci à toi de les mettre ainsi en lumière, avec toute leur beauté. Car ils sont beaux, ces mineurs!
Image de Ninn' A
Ninn' A · il y a
tu veux pas tenter un recueil de textes ch'timi en hommage aux gueules noires ? il est fort celui-ci !
Image de jusyfa julien
jusyfa julien · il y a
C'est une belle pensée et c'est gentil de me la dire. Je dois écrire plus de témoignages pour mettre en œuvre un recueil, mais j'y pense.
Merci pour ton soutien.
Julien.

Image de Duje
Duje · il y a
la Shoah minière ...à ne pas oublier .
Image de jusyfa julien
jusyfa julien · il y a
Tout à fait mon cher ami, je t'embrasse.
Julien.

Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
Toujours sensible à la musicalité et à l'originalité de ce que vous écrivez Julien !
Image de jusyfa julien
jusyfa julien · il y a
Gentil commentaire ! Merci Annabel.
Julien.

Image de Mireille d agostino
Mireille d agostino · il y a
Bravo au chantre du Nord !
Image de jusyfa julien
jusyfa julien · il y a
Très honorant ! merci Mireille.
Julien.

Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Que la vie était dure pour Eux ! Et c'est bien de le rappeler.
Image de JL DRANEM
JL DRANEM · il y a
Encore une fois, vive la sociale et bravo pour ce texte ... " descendre à la mine " pour engraisser le bourgeois : que de vies sacrifiées pour remonter ces bouts de charbon !
Image de jusyfa julien
jusyfa julien · il y a
Dire pour ne pas oublier !
Merci pour votre commentaire.
Julien.

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Un texte où le coeur étouffe à force de vouloir battre dans l'aveuglement des hommes et du charbon .
Image de jusyfa julien
jusyfa julien · il y a
Dire pour ne pas oublier, merci pour votre commentaire Ginette.
Julien.

Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Un texte puissant et émouvant !
Image de jusyfa julien
jusyfa julien · il y a
Merci Alice, il faut dire pour ne pas oublier.
Julien.

Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
En dehors du récit touchant de la vie au pays du charbon, il y a un rythme et une musique des mots très remarquables
Image de jusyfa julien
jusyfa julien · il y a
Merci pour ce sympathique commentaire Pierre, je suis touché.
Julien.