Lazare

Lazare vient de partir.
Je n'ai pas grand chose à vous raconter, je ne connais de lui que le bout de ses dix doigts.
Il vient souvent me voir la nuit, il me tape dessus avec frénésie, il a l'air d'aimer ça.
Vous aussi, vous cautionnez ses agissements en lisant ce qu'il écrit.
Pourtant, qui fait tout le travail, qui fait se succéder les lettres, les mots, les phrases ? Moi.

1 387Lectures sur ses œuvres
Nouvelles

Dialogue de rue

Paris, mars 2019
Allo ? Allo mémé ? Je te réveille pas ? Non, ça va, ça va, on attend le bus. Il a été sage hier ? Il a pas pissé partout comme la dernière fois ? Tant mieux ... [+]

Nouvelles

L'amante

Il referme la porte et la trouve allongée sur le lit, les yeux fixés sur lui. Sa robe rouge rappelle le pourpre de ses lèvres, sa chevelure blonde s'étire jusqu'à sa poitrine où ses mains sont ... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Hiver 2015 - Nouvelles
Recommandé Par Short Édition
Nouvelles

Mon Amour*

Je suis si heureuse chaque matin dans le lit, je me réveille et j’ouvre les yeux sur toi, tout en veille, nous sommes encore joue contre joue. Trop longtemps séparés par le sommeil, je te serre ... [+]

Nouvelles

Le bonheur conjugal

1.
2. Le jour de notre rencontre, il m’a abordée dans la rue pour me demander où se trouvait la mairie. Après lui avoir indiqué le chemin, il m’a proposé d’y aller ensemble et de ... [+]

Qualifié Grand Prix Hiver 2015 - Nouvelles