Image de Clémentine Ouleska

Clémentine Ouleska

Il y avait une petite fille un peu timide, un peu farouche et des mots dont elle ne savait pas bien quoi faire.
Dans sa tête aussi, deux ou trois idées un peu louches et ces rêves, ce souffle dont elle n’arrivait pas à se défaire.
Et cette feuille qu'elle ne supportait pas de voir immaculée.
Alors elle s’est mise à écrire dessus. Un peu, beaucoup... énormément.17 années de pages gribouillées.

1 275 Lectures sur ses œuvres
Très très courts

Papillons mort-dorés

Elle roulait à toute allure sur un chemin de campagne, égarée presque pour toujours dans des pensées amères ; larmes séchées sur ses joues, pluie glacée sur le pare-brise. Elle observait ... [+]