POÈMES
49   70 lectures

Départ quai de gare

Becky, il y a

Départ quai de gare
accolade et embrassade
regard plein de larmes

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
111   57 lectures

Sur un quai de gare

Pioupiou, il y a

Sur un quai de gare
une valise patiente
les lèvres se pressent

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
37   28 lectures

Soir d'été un slow

Pioupiou, il y a

Soir d'été un slow
quand s'enlacent mots et notes
les lèvres se pressent

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
14   23 lectures

Chaleur des émois

Cléa, il y a

Chaleur des émois
palpitent les yeux aimés
et nos corps mêlés

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
7   21 lectures

Des baillons de chair

Cléa, il y a

Des baillons de chair
le cœur enflamme les jours
réveille l'amour

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
35   34 lectures

Les arbres s'étirent

Cléa, il y a

Les arbres s'étirent
le soleil s'invite et flirte
embrasse la terre

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
4   17 lectures

Petites limaces

Cléa, il y a

Petites limaces
épousent les bouches pleines
et lient leur destin

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
54   46 lectures
Saison des amours
nos deux vieux inséparables
rejouent au docteur


Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
40   36 lectures

Cartable posé

Gaëlle RICHARD, il y a

Cartable posé
pour un jeune cœur blessé
son chien dans les bras


Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
103   87 lectures
Viens tout contre moi
veulent partir avec toi
mes électrons libres

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
38   38 lectures

Odeur de ta peau

Claire Nikitina, il y a

Odeur de ta peau
tourbillon de tes cheveux
serrés dans mon coeur

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
103   88 lectures

Et le temps qui noue

André Page, il y a

Et le temps qui noue
tes pieds autour de mes reins
le rythme d'amour

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
19   20 lectures

entrelacs de nous

Alex Laswicz, il y a

entrelacs de nous
solitudes corps à corps
abandon de nous

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
42   23 lectures

ivres et célestes

Alex Laswicz, il y a

ivres et célestes
des nudités s’embrasaient
à la belle étoile

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
50   45 lectures

Monts immaculés

Céline, il y a

Monts immaculés
enlacés par le foehn muent
en verts pâturages

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
25   24 lectures
Le vent froid se lève
surprend deux corps enlassés
lors d'un soir d'été

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
27   20 lectures

Jeunes amoureux

Laurie Perrault, il y a

Jeunes amoureux
se rapprochant tendrement
au soleil couchant

Prix Haikus Printemps 2017