Renaissance(s] accomplie(s] !

Deux mois après son lancement, le Prix Nouvelles Renaissance(s] organisé avec la Région Centre-Val de Loire touche à sa fin ! Vous avez été très nombreux à découvrir les 401 histoires en compétition ; des textes variés, représentant tous les genres littéraires, et bien des renaissances ! Parcourir ces œuvres, c'était souvent sauter à l'aveugle sur la palette des émotions... puis glisser des larmes à l'émerveillement, ou de la peur au rire. Hop, tous à bord de l'ascenseur émotionnel !

Merci aux auteurs de nous avoir plongés dans leurs univers où la vie, sous toutes formes, reprenait sa place. Découvrir ces 400 façons (plus une bonus) de « renaître » c'était aussi un beau pied de nez à la crise actuelle, un bol d'air salvateur pour certains, un second souffle pour d'autres... Rien n'est figé ! C'est une chute sympathique à l'histoire de ce Prix, non ?

Il désormais temps de vous dévoiler la liste de Lauréats choisis par le Jury, mais aussi par les votes des lecteurs !

Le quatuor de tête

Pour ce Prix exceptionnel, ce ne sont pas trois mais bien quatre Lauréats qui ont été choisis. Chacun à leur manière, ils ont marqué les lecteurs et le Jury pour leur traitement du thème, leur originalité ou encore le style de l'auteur... Sans plus attendre, voici le Palmarès du Prix Nouvelles Renaissance(s].

  • Bruno Ginoux, Prix YEP'S avec Enquête de naissance
    Les jeunes de la Région Centre-Val de Loire ont particulièrement apprécié cette enquête bien ficelée et bourrée d'humour, menée par une petite fille qui n'est pas là pour rigoler ! Un personnage haut en couleur, dont les répliques bien senties font mouche ! Le récit est fluide, bien porté par l'écriture, et le contraste entre la situation et le ton de l'enfant rend cette histoire terriblement efficace. Un texte souriant, et plein de fraîcheur.
  • Annabel Seynave, Prix du Jury avec Milla dans la poubelle
    Qui pourrait croire qu’une poubelle soit un lieu parfait pour se recentrer, lâcher prise, méditer et… grandir ? C’est pourtant vrai ! Comme une chrysalide dans son cocon, Milla dans sa poubelle se pose les bonnes questions. Et finalement, peut-être parviendra-t-elle à se débarrasser de ses angoisses ? Vivant, drôle et au fond, touchant, ce récit a donné le sourire au Jury !
  • Théo Andrieux, Prix du Jury avec Hangar 66
    Attention, levé de rideaux dans quelques secondes : préparez les rires enregistrés ! En jouant sur les codes du TV show américain, l'auteur est parvenu à écrire une histoire de science-fiction moderne et dynamique ! Grâce à une écriture maitrisée et à une construction impeccable, c'est tout un univers qui prend forme en quelques lignes. La scène est très visuelle et les personnages immédiatement incarnés. La chute est bien amenée, eh oui ! les indices étaient là dès la première phrase. Réfléchi, décalé, grisant, délicieux... on en redemande !
  • Nadia TTH, Prix du Public avec Un psychopathe au printemps
    Le Public a récompensé cette histoire qui mélange les genres et joue des contrastes. Le texte est à la fois printanier, faisant la part belle aux images, et glaçant, proche du thriller. Vous avez été nombreux à plonger dans la tête d'un psychopathe au printemps, et visiblement, à apprécier l'expérience... Nous ferons attention lors de notre prochaine sieste au parc !

Les histoires que nous recommandons

Au-delà du Palmarès, de nombreuses œuvres de qualité ont été remarquées. Il leur a parfois manqué un petit rien ! Nous avons tenu à les recommander pour les raisons que vous pouvez découvrir en vous rendant sur chaque œuvre. Bonne lecture !

Léo et Thalie de Pierre-André Martin, Une parenthèse de Carl Pax, Le chef-d'oeuvre sans titre de Christophe Mogentale, Eternal wood de Morgane Urban, Le parfum des couleurs de Magali Augu, Au bord de la Rivedanse de Blandine Rigollot, Le vieil arbre à moitié mort de Olivier Godfroid, L'Herbier de Joseph de Mome de Meuse, Retirés d'Igor Chirat, Born Again de JB de Bures, Jeux d'enfants, rêves de grands de Eléa Noria, Monsieur Luc de Arthur Crayssac, Le cheval du diable de Catherinem, L'accordéon de Pierre de Thierry M, La Rose de Jéricho de N N, À nos cris inaudibles de Matheo de Bruvisso, Le chant des lucioles de Jean-Yves Robichon, Les cyclamens ne meurent pas de Anne De monicault, Le retour d'Ulysse de C'' Nabum, Le monde d'après de Thomas Potier et Sur les chapeaux de roues de Audrey Beauvais.

image