Très très courts

Mort déçue par amour

01tinkpon

Nous étions dans les années cinquante à Agonli sur l'île des fantômes. Au sommet de l'île se trouvait une maison bâtie en ossements humains dans laquelle vivait une femme exceptionnellement... [+]


Très très courts

Notre mère me regardait étrangement

Léna Bernacez

Notre mère me regardait étrangement.
Il faut dire que depuis longtemps je l'aimais comme on aime sans doute une seule fois ; la première fois.
Souvent je chantonnais, je dessinais, je parlais... [+]


Très très courts

Grand blanc

Juliette Derimay

Blanche, tranquille, verticale et décidée, c’est la première neige de l’année. Annoncée par la météo quelques centaines de mètres plus bas, elle tombe quand même devant ma fenêtre. Une... [+]


Poèmes

Buveuse d’encre

Saylis

Je mange les mots les bois et les respire. Je tremble d’émotion, je déteste ce manque de contrôle comme si j’étais dans un... [+]


Poèmes

Explosions

Bertrand Gille

Eclatante et brulante
La lumière d’un soir
L’Apparition vivante
Est source de l’espoir
Insolente... [+]


Poèmes

Héroïne

Francky EA

Dehors le ciel pleure, et il pleut des cordes à se pendre.
Sur mes cordes vocales, les mots n’arrivent à s’épandre.... [+]


Très très courts

Danser

Nane Wild

Il fait nuit. Le ciel est étoilé. Ou bien ce sont les lumières de la fête foraine qui se reflètent dans le ciel. Elle flâne d'une attraction à une autre. Se laisse absorber par l'agitation... [+]


Très très courts

A l'écoute de soi

Belisa DS

Ça s’installe.
Je n’arrive pas l’exprimer autrement. Je ne sais pas ce que c’est, comment ni même pourquoi cela s’insinue en moi.
Je le sens, dans mon corps, quelque chose a... [+]


Très très courts

Un banc, la lumière, nos ébats

Maxime Aldous

Une lumière, bien connue dans sud de la France, enveloppait les collines aixoises. Elle éclairait Elle. Ses petits seins rebondissaient doucement, ses fesses se dandinaient dans la plénitude de ses... [+]


Très très courts

Révélation

Lourie

Il sortit rapidement de la douche et saisit une serviette. Alors que des gouttes glissaient le long de son dos, il fit dérouler le film de sa journée. Dix heures, rendez-vous à la banque. Onze... [+]


Très très courts

Adieu

Ellyne

Ton départ il laisse une douleur sourde dans ma poitrine. Et parfois c’est une armée de souvenirs qui prend en otage ma boite crânienne. Comme autant de morceaux de verre qui me lacèrent. Ça... [+]


Très très courts

Tout commence quand ?

Fanette

Aout 2014. Premiers symptômes ? Apparaitre
Avis de tempête niçois, elle a donc opté pour la terrasse couverte et le hamac sur la petite terrasse.
Météo France annonce la tourmente.
Pou... [+]


Poèmes

Disparition

Gérald Cursoux

Ma Belle s’est sauvée en douce
J’ai plein de sable dans la bouche
Noire est l’écume de mes jours
Je dois vivre... [+]