Très très courts

Exister, oui... mais

Luc Moyères

Au fond de l’océan, Microbulle s’ennuyait ferme. Bloquée là depuis des ères avec une myriade de consœurs dont rien ne la distinguait, bouger un peu, exister enfin, lui démangeait de plus en... [+]

Très très courts

Un homme

Bévé

Un homme est content. Il a le sentiment d’avoir accompli son devoir de citoyen. Il a d’ailleurs été conforté dans ce sens par l’officier de police qui l’a accueilli. On lui a dit que si... [+]

Très très courts

Magne toi l’train !

Ganddella

- Superbe notre virée interplanétaire !
- Attends tu n’as encore rien vu Yal, après la constellation d’Andromède nous pénétrons maintenant la Voie Lactée où je vais te faire découvri... [+]

Très très courts

Un certain article quatre

Randolph B.

« Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes. »
Il paraît qu’à ma naissance, j’ai crié... [+]

Très très courts

Autour du neuvième cercle (23) : rachat.

Ahahah

En 1948 les anges gardiens étaient en grève illimitée.
C'était un triste spectacle. Ils avaient déserté la plupart des consciences. Certaines étaient des bouges atroces, d'autres de riches... [+]

Très très courts

Un samedi après-midi comme les autres

Virgo34

Samedi 15 heures. Je suis devant ma télé allumée mais je ne la regarde pas vraiment car l'image n'est pas bonne. C'est comme ça quand le temps est à la pluie. Je somnole. Aurai-je des visites... [+]

Très très courts

Tequila à exister ?

Philippe Larue

Après avoir sniffe les diverses cames en Bergerac, de president au cœur de lion, j'étais sous le choc au Prince. Brexit & Exit les drogues hallucinatoires. La lecture était le meilleur remède à... [+]

Très très courts

Le scandale

Mounira Belgacem

La grossesse de Halima est devenue de plus en plus grande. Elle pleure sans cesse, elle qui la mère de six filles.Sa belle sœur est venue depuis le matin.Elle n'a pas pu elle aussi dissimuler sa... [+]

Très très courts

Exister ? Demain 2025…

Philippe Barbier

Résister pour encore exister...
Nous sommes en 2025. P, se souvient avec nostalgie du bon vieux temps où il pouvait acheter du tabac gris pour sa pipe. Maintenant il fait pousser clandestinement... [+]

Très très courts

Désaliénation

Bernard Martin-Dostal

Petit déjeuner, douche froide puis chaude. Clés dans l’une des poches, portable dans une autre. Comme chaque matin, je vais rejoindre à pied le théâtre où j’officie en tant que régisseu... [+]

Très très courts

Pour un dernier sourire.

jusyfa *** Julien

Il était resté à l’hôpital le temps d’une opération, sitôt ouvert, ils avaient refermé...
On avait dit à ma mère qu’il serait mieux à la maison... la silicose faisait son... [+]

Très très courts

la couleur du noir

Paskalyne

Mon âme en ermite vivait aux oubliettes des anges...J'explorais les poussières du temps,agenouillée au sol,dans les plumes tachetées de perdition...L'échos isolé,mon souffle emmuré de... [+]

Très très courts

Eclat de noir

Blanche Page

Il la regarde, elle ne change pas.
il aurait bien aimé voir des gens ce week-end, cela fait si longtemps... Il ne se souvient plus de la dernière fois. Elle est toujours mince, chic, ses cheveux... [+]

Très très courts

Exister en 2040

Sophie Marchand

Nous sommes en 2040, il n'y a plus d'énergies fossiles dans toutes la terre. Les êtres humains de cet époque, vive différemment des humains de 2018.
Tout d'abord, le gouvernement tel qu'on le... [+]

Très très courts

Monstre

Euriel

Éden monta dans le bus bondé. Cette journée avait été fatigante, comme toutes celles qui l'avait précédée, à la seule différence que c'était de pire en pire, de plus en plus dur.
A... [+]

Très très courts

Une journée ordinaire

Patrick Peronne

Il est cinq heures du matin.
Elle n'arrive pas à ouvrir les yeux.
Ses paupières sont lourdes et enfiévrées par le poids d'une existence où tous les démons semblent s'être donné... [+]

Recommandé Par Short Édition
Très très courts

Vivre pour nous

Zou zou

Par un bel après-midi d'été, alors que je me baladais à Paris côté de l'Odéon, je poussais la porte d'une boutique avec deux grandes baies en partie nues, au dessus desquelles on pouvait... [+]