2
min

Yungas'Road

Image de Alexandra

Alexandra

194 lectures

18

Les rayons du soleil ne cessent de lutter contre la sécheresse du vent, nos mobylettes s'arrêtent en haut de la montagne et laissent derrière elle une fumée noir anthracite. Je sens la chaleur naissante de Bolivie caresser nos épaules et un sourire étire lentement mes lèvres. Le dernier jour de notre « Road trip » est arrivé, nous liant à la promesse d'un amour éternel. Mes doigts se faufilent dans les longs cheveux de Natacha et je lui murmure à l'oreille « Tu devrais les attacher mon amour. Ca va aller ? » Elle secoue vivement le visage l'air de dire non, mais je vois à son air impassible que quelque chose la chagrine. Sans doute la peur. Celle qui se glisse lentement dans nos veines et nous arrache dans un soupir inqualifiable un frisson le long de l'échine. Je regarde au loin les montagnes, toujours plus hautes, bercées par la verdure omniprésente ; j'observe les petits sentiers, les venelles qui au loin se glissent à la commissure d'un lac. Les paysages sont splendides, les fragrances délicieuses, mais la hauteur du ravin ne peut que m'arracher une illusion vertigineuse. La route des Yungas, la route de la mort ; avec Natacha nous plaisantions souvent sur ce fameux chemin, encore en France. Nous avions imaginé une route à la terre sèche se faufiler dans le flanc de la montagne, nous avions espéré pouvoir s'y retrouver afin de partager l'excitation mêlée au bonheur d'être ensemble. Ce moment était désormais tout près, à quelques descentes funestes, à quelques frayeurs émancipées. Ce souvenir nous appartiendrait bientôt pour toujours. Vivants, ou morts.


Sa main diaphane se faufile dans la mienne, je caresse doucement ses doigts et dépose un baiser sur notre alliance. Elle prend une grande respiration, et expire une bouffée d'air avec un léger tremblement.

« On se retrouve tout en bas l'aventurier, d'accord ? Il y a un lac. On pourra s'y baigner. A tout à l'heure. »


3…2…1… Nos mobylettes démarrent, vrombissent puis s'élancent dans la clarté du jour avec une imprudence dramatique. Une bourrasque de vent me fait pencher, et cette même bourrasque vient étreindre mon cœur. Je suis en train de vivre le pari de toute une vie, et par la même occasion, de compromettre la mienne. Natacha n'est déjà plus qu'une silhouette fébrile, elle se détache au loin sur un fond blanc qui me brûle les yeux. Le chemin que sa mobylette empreinte me chagrine, elle roule beaucoup trop vite, comme aspirée par le nuage frémissant de volupté qui trône au-dessus de sa tête. Je l'aperçois encore quelques fragments de secondes avant que ce même brouillard se dépose sur ma route. La panique m'envahit, j'accélère. J'accélère un peu plus à chaque seconde, à contre-courant de ma propre vie, à contre-courant de mes convictions. Les arbres et le ciel se détachent autour de moi dans un typhon d'images indissociables à cause de la vitesse. Je suis dans un autre monde, perdu dans un de ces tableaux où la couleur est déposée par les touches d'un impressionniste. Je vais mourir. Où es-tu Natacha ?


J'aperçois la ville, le lac, un camion, mais pas Natacha.

La route des Yungas se dérobe parcelle par parcelle sous mes pieds, j'arrive sur un large sentier qui marque la fin de l'Enfer. Je ralentis puis m'arrête. Je m'arrête puis regarde derrière moi. La splendeur de la Bolivie me saute aux yeux, l'impossible de mon propre exploit m'arrache une larme. Nous l'avons fait Natacha, nous l'avons fait. Quitter l'Europe pour ce pays aux richesses inestimables, partir à bord des grands voiliers de l'âme, repousser nos propres limites, défier la raison. Natacha ? Où est-elle ? Peut-être coincée dans les montagnes ? Je dévale le chemin avec le cœur serré.


« Natacha ! NATACHA ! Où es-tu ? Réponds-moi Natacha !

- Arrête d'hurler gros bêta, je suis là. »

Sa mobylette appuyée contre un arbre, ses vêtements éparpillés dans la terre, et ses formes voluptueuses cachées dans l'eau. Le soleil illumine son visage à la pâleur marmoréenne et elle me sourit. Elle semble bercée par quelque chose de profond, un nouvel espoir.

Natacha est avide d'expériences et de nouveaux voyages.

Je prends sa main et y dépose une promesse éternelle.

Celle de repartir pour un nouveau Road Trip.

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de Très très courts
18

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Kiki
Kiki · il y a
une jolie balade en Bolivie que je découvre avec vous au fil et à mesure de la lecture. BRAVO.
Joliment écrit et agréable à lire.
je découvre votre texte en ouvrant des textes archivés sur SE qui nous donne la chance à nous nouveaux de pouvoir encore les lire. Et quelle richesse de pouvoir le faire. Je ne sais pas si vous avez d'autres textes à votre actif mais si oui j'irais les découvrir volontiers car j'ai aimé votre récit.

Si vous passez par là avant demain soir, mon poème est en finale sur les cuves de sassenage. Allez le lire, et éventuellement le soutenir. Si oui merci d'avance. Je vous guiderais dans les entrailles de cette terre sacrée et cette cavité magique et enchanteresse.

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Après New-York vous nous faites voyager en Bolivie et c'est toujours aussi agréable et surprenant avec ces images qui renouvellent le sens des mots ou les ravivent. Mon vote enthousiaste, décidément quelle belle aventure cette Matinale.
·
Image de Alexandra
Alexandra · il y a
Un grand merci.
Je suis d'accord, que de ravissantes surprises !

·
Image de Valéry Hardiquest
Valéry Hardiquest · il y a
Et bien... Waouh ! A nouveau... Malgré l'heure tardive et la fatigue, votre texte m'emmène. On voyage, on observe, on écoute, on frémit, on sursaute, on s'émeut et tout cela en trois minutes. Quel bonheur d'être un membre de Short Edition. Et vous dites que vous n'êtes pas très fière du résultat ? Euh... +1
·
Image de Alexandra
Alexandra · il y a
Que dire après un commentaire comme celui-là...? Je suis véritablement touchée.
Je suis très heureuse d'être sur short edition, l'ambiance est juste superbe et je suis heureuse de recevoir des conseils de mes "ainés"
Je passe voir vos œuvres dès que j'ai un peu de temps, encore merci !

·
Image de GabeDavid
GabeDavid · il y a
belle maitrise du style et du rythme. la littérature classique que j'aime et qui se fait désormais trop rare... +1
·
Image de Alexandra
Alexandra · il y a
Je ne suis pas très fière de ce que j'ai fais, à vrai dire..Merci beaucoup.
Pouvez vous m'envoyer le lien de votre œuvre pour que je puisse la lire ?

·
Image de GabeDavid
GabeDavid · il y a
Nous sommes de bien mauvais juges pour nous-mêmes, me semble t-il. Ainsi il est préférable de s'en remettre aux commentaires des lecteurs :)
Concernant ma participation au concours, mon texte se trouve ici : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-monde-dans-ta-main

·
Image de Nicolas Juliam
Nicolas Juliam · il y a
un beau tableau avec beaucoup de sensibilité, je vote pour ce trip dépaysant et sincère. A + sur short.
·
Image de Alexandra
Alexandra · il y a
Merci beaucoup, c'est touchant et très remotivant. A bientôt.
Pouvez vous m'envoyer votre œuvre ? Je ne sais pas comment la trouver.

·
Image de Nicolas Juliam
Nicolas Juliam · il y a
si ça vous dit, vous pouvez me trouver en tapant mon nom dans le moteur de recherche en haut du site short... A +
·
Image de Emie
Emie · il y a
C'est splendide.. *-*
·
Image de Cliff
Cliff · il y a
J'ai voté! Bon courage pour la suite Alexandra! ;)
·
Image de Alexandra
Alexandra · il y a
Oh merci c'est trop gentil ! Je vais voir de suite si tu as participé :D
·
Image de Cliff
Cliff · il y a
Eh non! Pas cette fois ci! ^^
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur