3
min

You and the night

211 lectures

199

Toujours le même rêve, terrible et angoissant : Alice se sentait poursuivie par une ombre géante, elle courait à perdre haleine dans cette ruelle pavée sombre et étroite, l'ombre prenait de plus en plus de consistance, elle devenait immense, Alice courait observant derrière son épaule le Mal qui la poursuivait, connaissant cette rue par cœur elle savait ce qui allait advenir, elle regardait au sol, ses bottines de cuir glissaient sur les pavés et soudain elle trébucha, s'étalant de tout son long, elle savait que l'ombre allait l'emporter vers un monde de ténèbres.

Suffocante elle se réveilla, humide de sueur les yeux pleins de larmes. Encore ce rêve, ce cauchemar qui dure depuis un mois maintenant.
La première fois elle avait vomi dans son lit, la deuxième fois elle avait trébuché dans la salle de bain manquant de peu de s’assommer sur le carrelage. Aujourd'hui à trente ans elle n'était plus une enfant, elle avait le sentiment étrange que quelque chose allait arriver.

À chaque cauchemar un détail apparaissait : des sensations troubles, des sons étranges un brouhaha inaudibles, ses vêtements : elle portait une cape, des bottines un accoutrement qui n'est plus de notre époque, et cette idée tenace qu'elle connaissait cette ruelle.

Un autre jour, alors qu'elle marchait dans la rue, elle entendit distinctement derrière son épaule :
" tu marches parmi les ombres Alice", se retournant : personne
Hallucination auditive ?, fatigue proche du burnout ? Peur de sombrer dans la folie ?
Pas le temps de cogiter : son téléphone sonna : son père

Elle lui expliqua son tourment, lui au bout du fil l'écoutait. Il lui expliqua, lui donnant des indications surprenantes, Alice ne comprenait pas tout.

La jeune femme décontenancée triturait ses longs cheveux noirs, elle accepta intriguée de suivre les recommandations de son père, et se prépara à retrouver ses parents dans le sud, À Carcassonne.

Avant de prendre sa voiture pour une longue route et éclairer ces mystères elle dû s'assoupir quelque temps afin de récupérer de cette journée éprouvante.

Mais Il était revenu la hanter, cette fois Alice avait plus d’éléments : elle entendait distinctement les paroles «  Hérétique, hérétique c’est le bûcher qui t’attend » les bruits de bottes sur les pavés étaient ceux d’une armée qui la pourchassait , regardant derrière son épaule elle voyait les torches dessiner les ombres sur les murs de la « ruelle des Morts « la panique la submergeait, chaque pas était lourd, ses jambes ne suivaient plus la cadence, et l’inévitable chute comme toujours était la conclusion de cette course folle dans le passé. Cette fois l’armée était sur elle, elle sentait cette présence maléfique. Une lame d’acier froid vient lui transpercer l’épaule... la douleur.

Le réveil

Le sursaut

La jeune femme toucha instinctivement son épaule, rien

Plus de temps à perdre, son père avait la solution elle le savait.

Direction Carcassonne

Elle retrouva avec joie la maison familiale, ses parents l’attendaient.

Alice raconta toute son histoire, devant ses parents qui l'écoutait attentivement

—Ne t’inquiète pas ces cauchemars vont bientôt disparaître, ils sont là pour t’avertir que tu es prête pour rejoindre l’Ordre de l’Ombre
—Mais de quoi parles-tu papa ?
—D'un secret familial séculaire

Son Père tenta une explication "Nous gardons un secret précieux, depuis la nuit des temps, perpétuons une tradition liée à l'Ordre du Temple, ce cauchemar, c'est une réminiscence d'une nuit de traque et de violence, mais cette fille que tu vois, elle a bien vécu à cette époque de trouble, quelque temps avant son jugement au bûcher elle donna naissance à un enfant. Élevée dans la tradition, la ligne de sang vit toujours, et c'est toi l'héritière de cette lignée"

Posant son regard interrogateur, Alice avait la chair de poule. Quels secrets obscure va-t-elle découvrir ?, quel sera son rôle maintenant dans la ligné des Templiers ?

Son père poursuivit " des rituels, des livres, un développement spirituel, voici les clés de ton initiation, veux-tu poursuivre ou te laisser prendre par l’angoisse ?"

La jeune femme savait que son destin allait s'écrire ce soir.

Elle fut conduite à une heure de route d'ici, dans un petit village aux ruelles sombres et étroites, dans une veille demeure aux escaliers en colimaçon interminables, avec voûtes, et sol de terre battue et enfin le saint des saints : l’autel, là où les nouveaux élus font allégeance à la vengeance "Templière ".

Sous le bandeau Alice, entourée des membres de la Crypte des Templiers prêtent serment sur un vieux livre, un grimoire d'incantation et de rituel. Les personnes autour, sont vêtues de capes pourpres, capuchon sur la tête, Elle ne voit rien mais l’atmosphère qui se dégage de cet endroit l'impressionne.

Elle était debout, vêtue uniquement de ses sous-vêtements, elle sentait sous ses pieds une dalle froide millénaire. Elle leva la main et la posa sur un objet arrondi.

Sous l'ordre de la Prêtresse, une grande femme, sans âge, aux cheveux argent, Alice répéta le serment :

" Je prête serment sur ce crâne ancestral, de ne révéler aucun secret, ni divulguer aucune identité, d'être digne dans la vie et dans la mort de la Confrérie la crypte des Templiers, si je faillis à mes obligations, ma langue sera coupé par le tranchant de l'épée".

Sur ces derniers mots, elle entendit autour d'elle un bruit métallique, celui des épées qui se croisent, qui se touchent.

Derrière elle un frôlement... le bandeau lui était retiré, les yeux baissés elle regardait ses pieds, elle se trouvait sur une pierre tombale.
Glacée des orteils jusqu’à l'échine. Fixant les flammes dansantes des torches, Alice découvrit le lieu de son initiation.

La grande Prêtresse lui apporta ses habits de cérémonie : cape noire, bottines et jupe de cuir.

Habillée de cape en pied, elle faisait face à cette question.

- Qui vit à l'ombre de la tombe ?

Alice ne sut répondre, alors la maîtresse de cérémonie finit la phrase " - Moi Alice Tavernier, je gis ici ".

- Maintenant ton nom est Adailays. Reprit-elle.

Une dernière formalité, elle devait remplir une mission, qui devait lui apprendre son rôle. C'est une jeune femme aux yeux perçants, qui lui remit un parchemin... à l'intérieur une quête.

À elle de reprendre le flambeau.

Le temps était suspendu, et Alice/Adailays devait maintenant repartir.

Elle quitta le petit village de Rennes-le-Château, pour une aventure épique.

Depuis les cauchemars ont disparu.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
199

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Amandine Barbaste
Amandine Barbaste · il y a
J'aime bien c'est bien écrit et captivant
·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Un suspence haletant. une belle nouvelle
Bravo et Merci, j'aime
Samia

·
Image de Christopher Olivier
Christopher Olivier · il y a
merci au plaisir de vous lire
·
Image de AKM
AKM · il y a
Un texte bien écrit, qui nous transmet beaucoup d'émotions. Bravo !
Je vous invite à lire ma nouvelle et à apporter vos critiques :
« ...- Il m’a embrassé par surprise, je me suis laissée faire comme pour voir jusqu’où il voulait aller, il m’a déshabillé mais avant que le pire ne se produise je me suis sauvée.
Au fur et à mesure qu’elle me décrivait la scène, une peur grandissait en moi, la peur de l’entendre sortir les mots : « J’ai couché avec un autre homme », et à la fin elle laissa bientôt place à des suspicions... »
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-mots-du-coeur-1
Merci

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très belle oeuvres ! Bien ouvragée faite avec délicatesse et aisance ! J'adore ! Bravo
Si l'envie vous prend je vous invite à découvrir mon oeuvre en compétition, catégorie des nouvelles, "Jeunes écritures".
https://short-edition.com/fr/auteur/assmoussa

·
Image de Felix CULPA
Image de JARON
JARON · il y a
Bonsoir Christopher, Breuh!! j'ai eu des frissons plein le dos, et je me suis retourné pendant toute la lecture. On attend les aventures d'Adailays. I hope my night 'll be quite. Jacques.
·
Image de Domi Roca
Domi Roca · il y a
Haletant et mystérieux, j'attends une suite, poursuite, quête enfin tout ce que vous voudrez bien nous présenter.
Merci !

·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
Malédiction, j'ai failli louper ce texte. Mais la Confrérie la crypte des Templiers a pu me retrouver afin que j'apprécie et commente cet écrit. Ce que je fais présentement. Sujet "les ombres" bien respecté, j'ai beaucoup aimé cet univers et j'ai envie d'une suite.
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Encore ! Encore ! j'ai été emmenée dans cette histoire et j'en aurais aimé davantage. Mes voix
·
Image de Christopher Olivier
Christopher Olivier · il y a
Je pense poursuivre, cette aventure me passionne aussi
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Mes voix surtout pour la très bonne première partie de ce texte (avant le départ pour Carcassonne) où se dessine la personnalité de la jeune fille.
·
Image de Christopher Olivier
Christopher Olivier · il y a
Merci de votre lecture
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur