1
min

Y a quoi ce soir à la télé?

43 lectures

10

Je mate un film, je fais le mien. L’image suggère un scénario qui me ressemble. Gourmand, sensuel, un brin filou.

Une blonde passe en arrière-plan. Une fraction de seconde, mais je frétille déjà. Son chemisier est transparent, ses seins menus, me voilà qui les délivre du léger voile dont ils se couvrent. Ils s’impatientent sous ma langue, je sens d’autres moiteurs venir.

La blonde traverse à nouveau mon regard, d’un pas rapide qui fait saillir un cul superbe, bien que petit, qui tangue ferme sous les jupons. Maintenant ma main se faufile dans cette raie serrée-serrée, elle y trace une voie nouvelle, qui s’ouvre à mesure que j’avance. Je plaque tout mon corps échauffé contre la porte du frigo. Faut refroidir tout ça, trop tôt pour en finir. Calme-toi, mon sexe, dandine doucement, ménage ta peine.

La blonde a disparu. Une rousse court vêtue s’incruste dans le décor. Avachie sur un banc, les cuisses entrouvertes, la fente probablement humide, elle m’envoie des signaux que je ne peux ignorer. La tête entre ses jambes, je l’agace de mon mieux et sens monter en bouche la saveur des épices.

Mais un grand lascar à casquette agresse mon champ de vision. La rousse se barre, et je m’en fous, avec son connard à baskets. Je repars, la queue entre les pattes, me rafraîchir les sangs à la porte du frigo.

Exit la rousse et le relou, bienvenu à toi visage neuf. Tu sembles un bien drôle de minet, imberbe et tout frais, lubrifié de près, des fesses rondes invitant à s’y égarer franchement. Je l’asticote juste ce qu’il faut, que ça picote là où il faut. Je m’y serais plongé avec force délices si une quinqua sexy ne l’avait bousculé, s’excusant aussitôt d’une main pleine de grâce, que j’attrapai au vol et guidai à mon sexe, l’autre main soupesant un sein lourd de sous-entendus. Elle était châtain et stylée, l’air d’une belle garce sous le tailleur trop bien coupé, enfilé sur un corps nu entièrement épilé. On y rentre sans problème, on vient s’y réchauffer.

J’aurais bien dormi là, blotti dans une femme, frémissant comme le ver aux abords de chair tendre, tiède encore. J’aurais frayé ma route de plus en plus profond, avec acharnement, et jamais rassasié de jouir. Mais justement comme je vais vieindre, une gueule de gosse crève l’écran.

Je débande illico, fin de mon film. J’éteins la télé. De toutes façons, c’est que des conneries pour dormir.
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Isa. C
Isa. C · il y a
On dirait les feux de l'amour non? 😁
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Effectivement, ça brûle.... ;-)
Image de François B.
François B. · il y a
C'est sur quelle chaîne ?
Un texte comme on en lit peu souvent sur le site...

Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Amusant et plein d'humour, ce cinéma obsessionnel que le héros se fait à partir de quelques images de la TV...
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Avec un peu d'imagination, tout est possible ;-)
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Ah ces incessants va-et-vient entre le téléviseur et le frigidaire ! Surtout bien respecter le sens de la marche, sinon l'effet n'est pas le même ^^
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Au risque de frôler l'implosion... ;-)
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Tout à fait :-)
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
la télé pas réalité, encore un mâle au plus mal dans le troisième texte "obsessif" que je lis à la suite, je vais finir par croire que je suis maso avec mon genre pourtant pas mon "genre" vu que je me revendique féministe depuis père pet!
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Nul besoin de genre particulier pour goûter l'humour ;-)
Image de Freddy Potec
Freddy Potec · il y a
Des soirées qui excitent, pas facile de dormir après
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Avez-vous déjà essayé la tisane ou le bromure? Paraîtrait que cela fonctionne...parfois! ;-)
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
On doit bien dormir après une petite soirée TV de ce genre ... c'est sur quelle chaîne déjà ?
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Celle que vous voulez, du moment que vous avez de l'imagination ;-)
Image de Patmarch .
Patmarch . · il y a
Je salue la performance que vous soyez une femme pour écrire ce genre de littérature qui, dans la plupart de de vos œuvres, le narrateur se trouve être un homme.
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
La femme est un homme comme les autres, non? ;-)
Merci pour votre commentaire, Patmarch.

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

J’appuyais faiblement sur leurs petits corps sans vie, les laissant glisser parmi leurs congénères qui résidaient ici depuis assez longtemps pour avoir oublié jusqu’à leur forme d’origine. ...