3
min

Wild West Factory

227 lectures

45

Le jour se lève sur les plaines d’Oklahoma. Un virevoltant accompagne le vent sur la piste aride de Greenville. En ombre chinoise sur l’aube naissante, se détache la silhouette d’un cavalier qui chemine cigarette aux lèvres. C’est Lucky Luke, le tireur le plus rapide de l’Ouest. Derrière le pas tranquille de son cheval blanc, s’élèvent en cadence de petites volutes de poussière brune. « I’m a poor lonesome cowboy... » chantonne-t-il depuis des heures. Son cheval lui lance d’un air moqueur :

— Change de disque... Je vais finir en « Crazy Horse » !
— OK, mais si je chante « A Horse with no name », je ne pourrais plus t’appeler Jolly Jumper !

Un rire complice les unit jusqu’aux abords de la petite localité. C’est alors qu’un colosse armé les interpelle du haut de son pur-sang. C’est Reeves, le Marshal du comté. Il souhaite vérifier leur vignette.

— Une vignette ? Quelle vignette ?
— Celle qui permet de circuler avec votre cheval.

Le Marshal expose la situation : depuis que Pierrick Fiole, un pied tendre venu du vieux continent, a été élu maire, Greenville a changé sa politique urbaine. Dorénavant, les voyageurs doivent garer leurs chevaux sales sur des parkings relais et prendre la diligence locale. Lucky Luke insiste.

— Il est hors de question de laisser mon cheval à l’entrée de la ville !
— Cela dépendra de son âge et de ce qu’il consomme.
— En quoi est-il polluant ?
— En mangeant du foin, un cheval ordinaire rejette du méthane dans l’atmosphère et participe au réchauffement de la planète... et cela ne s’arrange pas avec l’âge !
— Mais Jolly Jumper N’EST PAS un cheval ordinaire !

A ces mots, l’animal se dresse sur ses pattes arrière, avance en dandinant, puis lance fièrement au Marshall médusé :

— Primo, je mange de l’avoine bio ! Secundo, Lucky Luke est attendu pour une affaire de la plus haute importance.

Reeves, comprenant sa méprise, s’empresse de les escorter.
Greenville est une charmante commune du Wild West. Quelques badauds se promènent le long de son avenue principale bordée d’arbres.

— Des arbres ? Ici ?
— Ce sont des troènes d’Europe. Nous aurions préféré des petits bouleaux, mais vu la conjoncture... Nous avons choisi de remplacer, dans chaque rue, un cactus par six troènes ! Les espaces verts sont indispensables pour lutter contre les particules fines. Le sable est une calamité et quand le désert avance...

Une carriole tirée par un chinois enjoué les dépasse avant de s’immobiliser devant le saloon. Le chauffeur les salue.

— Bonjour Ming Li Foo !

Reeves s’adresse à Lucky Luke surpris :

— C’est notre diligence pousse-pousse de huit heure quinze... pile à l’heure ! Depuis qu’il s’est recyclé dans le transport public, question ponctualité, Ming Li surpasse le « cheval de fer » !

Un homme blond et massif en descend. Il salue le Marshall et jette un regard froid à Lucky Luke avant de s’engouffrer dans le bureau du shérif. Son visage carré et ses lèvres pincées n’inspirent pas confiance.

— C’est le gouverneur Mickey Bern. Il dirige l’exploitation Global Energy basée à Tulsa. Ses projets vont à l’encontre de ceux de la ville, mais sa société paye une écotaxe substantielle qui permet de nombreux investissements.

Alors que les cavaliers descendent de leurs montures, la terre se met violemment à bouger. Les visages des passants se figent. Puis tout reprend son court. Seuls Jolly Jumper et Lucky Luke semblent encore effrayés.

— C’était quoi ?
— Un tremblement de terre. C’est de cela que M. Fiole veut vous parler. Suivez-moi dans la salle de réunion du bar. Par contre, il faudra jeter votre cigarette... c’est un saloon non-fumeur ! Entre nous, vous devriez arrêter, c’est mauvais pour la santé. Pourquoi ne pas mâcher un brin d’herbe à la place ?

Le maire explique à Lucky Luke que depuis que Global Energy creuse pour extraire du gaz plutôt que du pétrole, rien ne va plus. L’eau de source est contaminée et la terre tremble de plus en plus souvent. Mickey Bern a également décidé de construire un mur pour diviser le territoire des Indiens et interdit la légalisation du calumet de la paix.

— « L’homme blanc au scalp d’or », comme l’appelle les Sioux, compte faire des réserves pour l’hiver. Il veut ouvrir toujours plus de puits sous prétexte de « rendre sa grandeur à l’Oklahoma ». Mais il utilise une technique qui cause des fractures irréversibles dans la roche de leurs ancêtres. Il faut l’arrêter.
— Pourquoi ne pas faire un référendum ?
— Nous avons bien demandé un vote. Bern a obtenu la majorité ! Bien qu’il les épuise autant que leur sol, il donne du travail aux paysans. Il fait même venir les ouvriers des mines de Thurber pour travailler à Tulsa. Greenville va devenir un dortoir. Il faudra ajourner encore notre projet de télégraphe pour tous. Bern n’a pas la fibre écolo. L’argent qu’il distribue est un artifice pour dissimuler ses sinistres activités. On ne tiendra pas le coup !
— Ne vous en faites pas, dit Lucky Luke en désignant son Colt... Moi j’en ai six pour le faire plier !

Evidemment, il fut difficile de convaincre les actionnaires. Mais Lucky Luke trouva un subterfuge et Bern fut condamné pour détournement de mineurs au Texas. Lors de son arrestation, le gouverneur aurait proposé une somme d’argent conséquente en échange du silence du cow-boy solitaire. Jolly Jumper aurait répondu d’un hennissement hilare : « Et pourquoi pas le faire chanter aussi ! ».

Enfermé avec les Dalton au pénitencier fédéral, Bern réussit à s’échapper grâce à des vis de formes circulaires qui ne tenaient pas. Rattrapé par Rantanplan et une affaire de gros Sioux, il fut tout de même contraint de quitter le territoire couvert de pétrole et de plumes. Certains disent qu’il aurait changé d’identité...

Plus tard, en ombre chinoise sur le soleil couchant, on vit la silhouette d’un cavalier qui cheminait un brin d’herbe aux lèvres. Le cow-boy qui tire plus vite que son ombre chantonnait au rythme du pas tranquille de son cheval blanc. « Happy, happy, happy... »

Mais l’histoire ne dit pas ce qu’il advint de l’exploitation de gaz de Tulsa...

PRIX

Image de 2017

Thème

Image de Très très courts
45

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean-Jacques Michelet
Jean-Jacques Michelet · il y a
Mon vote, évidemment !! Je vous invite quant à moi à découvrir "Bien fait ! sur ma page.
·
Image de Christiane Willemse
Christiane Willemse · il y a
J'ai beaucoup aimé l'humour autour de cette nouvelle "écologique". je vote pour vous.
·
Image de Carimarl
Carimarl · il y a
Oh yes !! excellente idée de réactualiser un peu ce chanceux personnage.
Bravo pour ce texte drôle, dynamique et surprenant !
à UN de ces mercredis !
bises

·
Image de Mirgar Garrigos
Mirgar Garrigos · il y a
Voilà un texte bien humoristique qui nous lance des clins d'oeil complices.Très agréable à lire...Bravo!
·
Image de Véronique Rolland
Véronique Rolland · il y a
Merci beaucoup Mirgar !
·
Image de Bruno Verdelli
Bruno Verdelli · il y a
J'aime votre western et l'ombre chinoise de la finale. iriez vous lire pour la st valentin mon texte .Une promenade d'amour dans la forêt? J'ai voté pour vous
·
Image de Véronique Rolland
Véronique Rolland · il y a
Merci Bruno. J'ai voté pour votre jolie rencontre de la St Valentin.
·
Image de ALAN
ALAN · il y a
Sacrée Véro, tu reviens d’Angoulême, quelle fougue ! Ton histoire est vraiment bien tournée, je m'y suis laissé prendre, j'en ai perdu Modestine,. Elle ne supporte plus les embouteillages depuis qu'elle a connu les coteaux de l'Ardèche ! Bises .
·
Image de Véronique Rolland
Véronique Rolland · il y a
Merci Alain pour ce message encourageant !
Modestine est une voiture ou une bicyclette ? Pour l'une comme pour l'autre, je préfère aussi l'Ardèche aux ambouteillages. A bientôt. Bises

·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Quand l'écologie est vue de cette manière, je passe au vert ☺☺☺ !
et je t'invite au saloON autour d'un verre entre amis ... http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/la-nuit-du-precheur

·
Image de Véronique Rolland
Véronique Rolland · il y a
Merci Miraje ! Tu passes au vert autour d'un verre si je comprends bien ! J'arrive !
·
Image de Fantomette
Fantomette · il y a
Amusant ces jeux de mots, mon vote. Si cela vous dit, je suis en compétition ave "Soleil de la saint Valentin". A très bientôt, çà se termine ce soir
·
Image de Véronique Rolland
Véronique Rolland · il y a
Merci Fantomette !
·
Image de Vrac
Vrac · il y a
Lucky Luke s'est engagé pour de bonnes causes
·
Image de Véronique Rolland
Véronique Rolland · il y a
Yes ! Merci Vrac.
·
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
+
Très amusant ce Far West revisité et actualisé . Mon vote. Connaissez-vous la légende de Saint Valentin ?

·
Image de Véronique Rolland
Véronique Rolland · il y a
Merci Nicolaï ! Je vais aller découvrir cette légende que je ne connaissez pas ! ;0)
·