2
min

Whitechapel

200 lectures

196

Londres, quartier de Whitechapel, 22h45.

Les brumes de Whitechapel commençaient à s'estomper, il était temps de réagir. Il n'allait pas tarder à réapparaître... Harry Dawson monta rapidement les marches de l'atelier pour arriver sur la terrasse. La machine-baleine attendait. Sur son flanc droit dépassait un levier. Harry le baissa. Une pompe s'amorça, un bruit de tuyauterie envahit l'atmosphère. L'eau de la Tamise remonta un long tuyau pour ensuite remplir l’énorme réservoir du cétacé à boulons. Quand le niveau fut atteint, le machiniste releva le même levier. Le bruit glougloutesque s'arrêta pour être remplacé par celui d'un fort clapotement. L'eau était prête pour l'étape suivante. Harry souleva une trappe grinçante du ventre de l'animal métallique, prit plusieurs pelletées de charbon venu des bonnes mines de Newcastle, et alimenta une chaudière. Une fois fait, il ferma la trappe et appuya sur un bouton. Des buses crachèrent des flammes. Le combustible fossile s'enflamma.
― Allez ma belle ! lança Harry. Chauffe, chauffe !
Des grincements répondirent à ses encouragements. Les rivets et les boulons tremblèrent au fur et à mesure de la montée de la température. Harry enleva son gilet, remonta les manches de sa chemise, mit ses lunettes protectrices, et à travers un oeilleton vérifia l'état de la combustion. Il s'épongea le front et tapota un thermomètre.
― Super ma belle, comme d'habitude tu assures ! Maintenant crache ta vapeur, et vite, autrement Whitechapel est perdu !
Obéissante, elle ouvrit bien grande sa gueule et laissa échapper dans l'atmosphère une grande quantité de vapeur. Celle-ci, au contact de l'air, se condensa en de fines gouttelettes et de fins cristaux de glace, mélangés à de la poussière de charbon. Les rues de Whitechapel s'embrumèrent à nouveau et la visibilité redevint quasi nulle. Harry redescendit les manches de sa chemise et remit son gilet, car la température baissait. Il retira ses lunettes teintées, alluma un petit cigare Montecristo, et comme pour accompagner sa machine envoya dans l'air une petite bouffée. Il était satisfait et rassuré. La brume protectrice était revenue. C'était au tour des équipes de surveillance d'intervenir.

― Quelle purée de pois ! réagit Andrew. Harry a bien travaillé, comme d’habitude !
Andrew et Kevin faisaient partie de l'équipe de surveillance n°1, Robert et Brenda de la 2, Matthew et Anny de la 3, et enfin Garry et Harvey de la 4. Chaudement couverts, ils scrutaient, avec des jumelles géantes offertes par la Royal Navy, les rues embrumées de Whitechapel à partir des plus hauts bâtiments du quartier. Ils communiquaient grâce à des talkies walkies longue distance.
― Je vois une forme ! lança Anny. La brume bouge au niveau de Hanbury Street !
― Ok répondit le reste de l'équipe. Nous orientons nos projecteurs sur l'endroit.
En effet, les lumières révélèrent à cet endroit une silhouette spectrale brumeuse qui se déplaçait.
― Il est 23 h, c'est bien son heure, la brume est un révélateur idéal, continua Kevin. Sans elle le fantôme de Jack l'Eventreur passerait inaperçu et continuerait ses ravages ! Nous ne pourrions tout simplement pas le voir. Il faut maintenant le maîtriser, et c'est là que l' équipe de neutralisation intervient.
Les talkies walkies des équipes de surveillance crépitèrent.
― Ici l'équipe de neutralisation, nous survolons la zone de Hanbury Street que vous éclairez, nous voyons le spectre, nous sommes prêts à lâcher la sauce sur la zone.
― Ok, répondirent en choeur les équipes de surveillance. Allez-y !
Le ʺ Victoria's Honorʺ l'un des plus beaux dirigeables de l'Empire, se stabilisa au dessus de la silhouette spectrale, cabra sa coque majestueuse vers l’avant, et projeta sur le fantôme brumeux de Jack l’Eventreur une succession de photos en noir et blanc. Celles de ses propres victimes. Les pauvres femmes massacrées en 1888 dans le quartier miséreux de Whitechapel : Mary Ann Nichols, Annie Chapman, Elizabeth Stride, Mary Jane Kelly...
― Regardez ! cria Anny, le spectre se réduit...
― Ca marche à chaque fois , rétorqua Andrew. Voir ses victimes semble le terroriser, voyez comme il se ratatine ! On entend comme des gémissements ! Ok il a disparu, mission accomplie on remballe ! Et demain on remet ça !

Harry, cette nuit, suivit toute l'intervention. Il vit les projecteurs révéler la silhouette du fantôme de Jack the Ripper, l'apparition du magnifique aérostat, et les photos des victimes de l'assassin réduire la silhouette brumeuse jusqu'à sa disparition. Demain, il n'aura peut être pas cette chance, mais qu'importe, il aura fait sa part de travail, pour la sécurité du quartier, et aussi pour la gloire de la Reine et de l'Empire !

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
196

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Lalili
Lalili · il y a
Une idée originale dans un écrin de mots choisis, je ne regrette pas cette autre visite sur votre page !
·
Image de Sylvain Le Loarer
Sylvain Le Loarer · il y a
Merci pour ce commentaire vraiment gentil !
·
Image de Jean-Baptiste van Dyck
Jean-Baptiste van Dyck · il y a
Une superbe histoire, magnifique. Une ambiance très prenante, une écriture ciselée, j'ai adoré ! Bravo, Sylvain ! Je vous invite à découvrir et à soutenir mon texte «  You Hanoï Me Part 2 » en lice pour la finale poésie !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/you-hanoi-me-part-2

·
Image de Kiki
Kiki · il y a
je vous ai déjà lu, j'ai déjà voté pour vous, là je viens noter que j'ai aimé.
A l'occasion je vous invite à aller lire le poème si ce n'est déjà fait sur les cuves de Sassenage. Je vous guiderai dans les entrailles de ces galeries. MERCI d'avance

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Demens
Demens · il y a
Original et bien écrit. Il aurait pu faire un finaliste tout à fait correct, mais les places sont chères... Au plaisir.
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
So british, la brume est ici au coeur de l'action ! La fin m'a fait penser au film "Chasseurs de fantômes" et est pleine d'humour, anglais bien sûr ! Au plaisir Sylvain !
·
Image de Steph
Steph · il y a
Joliment écrit, bien rythmé et surtout, très original ! Mes 5 voix.
·
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
L'Angleterre et surtout Londres se prêtent vraiment à merveille pour ce type de récit et vous avez réussi à nous captiver. Bravo
·
Image de Bettie
Bettie · il y a
Vraiment barré ce récit ... j'adore ! Votre style est très fluide ce qui rend l'histoire terriblement réaliste, bravo ! +5
(Si le cœur vous en dit, j'aimerais beaucoup avoir votre avis sur mon étrange bibliothécaire: http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-bibliothecaire )

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un récit extrêmement original à l'ambiance Steampunk complètement barrée... Bravo pour l'originalité ! J'ai adoré cette machine-baleine faiseuse de brume et cette chasse aux fantômes à l'esprit très british ;)
·