Well day.

il y a
3 min
14
lectures
2

« Dans mon engin-soupière », « De vie à treize pas », ou encore « Satanique ta mère » : aucune de ces histoires n'a été écrite par l'auteur... qui s'en félicite  [+]

"C'est assez !", dit la baleine.
(Vieux proverbe cachalot)

Et puis ils se sont rebellés.
Non pas les noirs ni les athées, ni les anars ni les frisés. Pas pour des religieusetés, non plus pour de nobles idées.
Des meurtres comme des marées.
Soudains, violents et sans pitié.
Crime contre l'humanité, cette fois non pas perpétré par un dictateur aliéné ou au nom d'une déité.
Pas des humains : des cétacés.
Ils se sont ainsi attaqués aux baigneurs et aux plaisanciers, aux garde-côtes, aux yachts privés, et ils sont venus dévaster les ports de Méditerranée. Ils ont poursuivi, pourchassé les petits pêcheurs écossais. Ils n'ont eu de cesse de tuer tous ceux qui marchaient sur deux pieds, des marocains, des japonais, des américains, des anglais.
Ils ont fait la guerre aux armées, des sous-marins furent coulés et des torpilleurs ont sombré. Huit porte-avions ont succombé en l'espace d'une journée.
À l'échelle du monde entier, dauphins, orques, marsouins mêlés, baleines bleues et colorées, grands cachalots ou bien pygmées, baleines grises ou bien tachées du sang des victimes estimées à des centaines de milliers.
Des noyés à n'en plus compter, des êtres humains dévorés ou laissés à agoniser.
Pas même un enfant épargné.
Ils ont cependant évité les supertankers pétroliers qu'ils ont escortés puis bloqués. Les plates-formes encerclées durant trois mois presqu'en entier ont simplement dû s'arrêter. Pas d'oléoduc saboté.
Nul dommage ne fût causé à ce qui pouvait polluer.
Câbles sous-marins sectionnés : communications altérées.
Routes maritimes fermées.
Accès aux côtes prohibés.
État d'urgence décrété.

2021, juillet.
Le 3 pour ne pas préciser.


"Mort à l'inhumanité !"
(Cri de ralliement du Mésoplodon de Stejneger)

Le bouton rouge ou bien la paix ?
Tout détruire ou s'agenouiller ?
"Jamais un homme n'a plié ! Baleine ou dauphin, viens goûter au harpon de mon baleinier !", (Ronald Krump, le 4 juillet).
"Nous devons les atomiser !", ( Martine Le Guen, le 5 juillet).
"Le semeur qui a trop semé doit s'attendre à trop récolter. ", (Bernard-Harry Lévier, 2022,  février, aux éditions du chat luthier).
"Le moissonneur vient moissonner", selon certains illuminés.
"Armagedon ! L'heure a sonnée !", aux dires de quelques curés.
Des sectes se sont révélées, foies de toutes pilosités : un Béhémoth à vénérer, un Poséidon qui renaît, malédiction, fatalité.
Punition juste et méritée ?
Châtiment sur-démesuré ?
Les Sea Leopards ont recruté.
Et puis Ronald Krump a été réélu (on s'y attendait). Des écolos en Uruguay, des neo-fachos portugais. 
Ryan Bolko s'en est mêlé, Boe Bonobo, Les Entutés. Même des chanteurs décédés tels que Rônaud ou Mob Harley ont pondus leurs quelques couplets : "Vivons heureux mais séparés'", "How many-much whales in Norway ?", "Le capitaine y est resté".
Des mélodies, des mélopées, Un opéra de Félis Grey.
Le cinéma et la télé : Un Achab en Georges Clowney, "I'm a whale hunter anyway" avec Kevin Diesel-Muscley.
séries et dessins animés : "La croisière des condamnés", "Le gentil dauphin m'a mangé".
"L'épaulard et la fiancée" fût maintes fois récompensé, applaudi en France, au Tibet, à Paris ainsi qu'à Morlaix, à Londres et aussi à Sydney.
Puis les habitudes ont changé : plus de bains de mer en été et plus de plages surpeuplées.
Cités côtières désertées.
Chômage à son plus haut degré.
Inflation généralisée.
Une économie dévastée.
Chute des monnaies, crash boursier.

2022, 2 janvier.


L'homme est le rêve de la baleine.
(Légende australienne)

Et puis le carnage a cessé tout comme il avait commencé. Brusquement et sans alerter.
Le 3 juillet, 1 an après.
Un nouveau monde transformé, qui avait appris à aimer le simple et la tranquillité - parfois même l'oisiveté - s'offrit à notre humanité.
Ne plus vivre pour consommer.
La production sans profiter.
Et le partage et le respect.
Nous chanterons "Deadly whale day !", en mémoire du temps passé.
Nous irons à la pêche à pied, et les livres vont raconter le bon qu'engendre le mauvais.

2023, 3 juillet, Jean-Pierre Piernod fait son JT.
"Une attaque non expliquée vient d'avoir lieu en matinée, l'armée d'espèces mélangées était semblerait-il menée par un cachalot noir de jais. Un grand cachalot balafré de taille jamais observée. Pour l'heure 220 décès. Des disparus et des blessés."
11 heures et quart à Saint Tropez.

Et de même l'année d'après autour de l'île de Jersey.

Et encore celle d'après.

"Rien de meilleur à dévorer qu'un nourisson nourrit de lait !"
(Mellville, général insurgé des terroristes cétacés)


"Les humains ? Oui, en effet... je voudrais tous les voir crever. "
(Moby Dick, 1851)

2030, 9 ans après.

Les individus-cétacés dans les parcs furent relâchés selon leur chef et leur bon gré : portes ouvertes à tout jamais pour qui veut sortir ou entrer.
Les bateaux usines ont été démantelés, cloués à quais, recyclés en hôtels, musées, certains ont été échoués et voient la rouille les ronger.
Plus de marée noire à compter du jour du World Whale Sea décret : "Fin de tout transport pétrolier. Qui sera pris à dégazer finira ses jours enfermé." (2022, le 10 mai.)

L'homme s'est remis à pêcher au sein des grandes eaux salées, mais de manière raisonnée. Pêche locale et modérée.
Certains marins ont raconté qu'ils avaient même été guidés aux bancs par des delphinidés.
Des faits divers exagérées ?
Élucubrations insensées ?
Légendes ou pures vérités ?

"Je ne mettrai plus jamais pied dans l'eau ni contraint ni forcé !"
(Le Vatican, François Premier)


"It's a well day over the sea !
Destroy and slay humanity !
Do it your way, show no mercy !
It's the whale day bloody-merry !"
(Comptine marsouine)
2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Florianebh
Florianebh · il y a
J'aime vos récits, il semblerait que je ne me lasse pas, la rime arrimée et le sourire carnassier, Melville détroussé et bien je suis rhabillé de pensées ) mâchouiller ! J'adore
Image de Morgan Fleury
Morgan Fleury · il y a
Un grand merci pour ce commentaire dithyrambique !