Voyage de l’âme

il y a
1 min
232
lectures
106
Qualifié
Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? peut être les deux, je ne sais plus.

Cela fait un moment que j’avance, j’ai perdu le là, ce tunnel est long.
Comment pourrai-je continuer avec calme et sans regret ?
Je me recueillais dans le silence de mon âme, lorsqu'une voix me chuchote : « bienvenue ».
- Suis-je mort ? Demandé-je
- Veux tu mourir ?
- Cela m’importe peu. Je fais la distinction entre « exister » et « vivre ». Je ne cesserai jamais d’être.
Le plus morne silence régna.
Ayant peur de me retrouver à nouveau seule, j’ai poursuivi : « Où suis-je ? ».
- Dans l’entre deux, en dehors de l’espace et du temps.
- Depuis combien de temps suis-je ici ?
- Le compte n’a pas encore commencé.
- Le commencement est prévu pour quand ?
- Tu dois passer le test avant. La lumière te guidera.
- Que la lumière soit !
Une étincelle surgit brutalement.
Cruellement ébloui par ce flamboiement, il m’a fallu un moment d’adaptation avant que je commence à distinguer des silhouettes. L'une d'entre elles me demanda : « Qui est Ton Dieu ? ».
- Mon dieu est l’imaginaire qui englobe ce monde, stimule son progrès et suscite son évolution.
- Qui est Ton Prophète ?
- C’est moi, inspirée par la divinité de mon vécu, je prédis l'avenir de ma quête et je révèle ma vérité illusoire.
- Quelle est ta Religion ?
- J’adhère au chaos qui régit notre destin, qui mène la direction du temps qu’on observe au quotidien et qui gère le cosmos et ses astres lointains.
- Ce que tu dis est sincère. Tu pourras continuer le chemin. Que souhaites-tu voir ?
- Je souhaite me voir.

A l’instant même, j’ai commencé à me figurer sur les ombres. Il y en avait plusieurs de moi, de tous les âges. En avançant, j'ai reconnu mes traits sur un visage ridé, je me suis alors rapprochée pour toucher ses joues creusées lorsqu'il me dit : « Ton visage sur nos ombres nous illumine, nous t’avons tant aimé mais il est temps que tu partes. »
D’un seul coup, tout commence à s’effondrer autour de moi.
J’ai entendu un bruit sourd, une voix l’interrompt : « Bienvenue ».
106

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,