3
min

Voyage dans mon imaginaire

Image de Didier Poussin

Didier Poussin

84 lectures

15

Quels merveilleux souvenirs, j'ai du confier au répertoire de l'éternité dans ce vieil hangar dévoré par le lierre et les herbes folles.

Caché derrière le tas de fagots, je m'installe tant bien que mal, une bonne brindille solide en guise de plume. En quelques instants, j'oublie le monde des vivants, et, rejoint l'univers des aventuriers de l'esprit. Quelquefois ces vieilles gerbes de fins branchages entremêlées se transforment en preux chevaliers ou pauvres pantins désarticulés, qui en guise d'armes usent de ces vieux outils qui ne servent pratiquement jamais.

Le plus souvent, les leçons d'histoire apprises à l'école, enflamment facilement mon imagination fertile qui façonne des récits abracadabrants. Aussi, au cours de mes voyages dans les rêves, je dessine, maladroitement, sur un sable noirci par l'usure du bois, les scènes fugitives vite effacées, suivies par d'autres tout aussi éphémères , de ces aventures crées au gré de mes fantaisies.

Parfois, quand la pluie fredonne sa lugubre chanson sur les vieilles tuiles, où que le vent jacasse entre les planches disjointes, mon imagination transforme leurs hurlements et chuchotements en cris de guerre que les hommes de combat, de naguère, poussaient sur les champs de bataille .

Dans ces duels furieux où seuls les méchants brûlent en enfer, les bons reviennent glorieux et bien vivants. Moi, je suis toujours du bon coté de la barrière, un des interprètes de cette armée invisible où je change souvent de personnages, je me métamorphose du simple soldat anonyme au glorieux général devenu célèbre par les exploits de combattants inconnus. L'on guerroie sur les plaines prestigieuses de notre bonne vieille terre représentée par les champs et les prés qui cernent mon hangar préféré, et, où, n'ondulent que les céréales et les herbes sous les caresses du vent.

Et quand mes yeux brillent de milliers d ' étoiles , je me transforme en preux chevalier du cosmos . Je voyage dans l ' inconnu mystérieux de l ' incommensurable univers . Revêtu d ' une armure intersidérale de métaux cosmiques , je traverse l ' immensité à une vitesse défiant celle de la lumière . Dans mon véhicule ultra rapide , je
salue la multitude d ' étoiles qui honorent mon passage par une haie d ' honneur étincelante de mille éclats .

Quelquefois , je décide une halte improvisé pour visiter sur une planète égaré dans les profondeurs de l ' univers . Avec mon destrier céleste , revêtu d ' un armure en métal argenté , je survole son immense étendue cabossée . J ' admire ses reliefs magnifiques façonnés par d ' habiles magiciens du féérique grandiose . Des architectes de l ' extraordinaire , maitrisant l ' univers de la matière , construisent des chefs d ' œuvre phénoménales , inimaginables dans notre monde de terriens .

Au hasard de cette visite , je rencontre des êtres étranges qui ressemblent curieusement aux minuscules bestioles fréquentant habituellement les lieux . Nous bavardons dans un langage incompréhensible pour un humain normal . Nous parlons de nos rêves d ' aventure et de nos voyages dans le royaume de l ' esprit . Quand ces braves bêtes minuscules virevoltent dans les environs , je les imaginent chevauchant un animal fabuleux aux ailes scintillantes . De temps à autre , elles s ' envolent majestueusement vers leur royaume légendaire niché dans les gigantesques filaments du majestueux soleil .

A d ' autres moment , je m ' égare dans une étrange demeure , la villa des mystères . Nul ne la connait , je suis la seule personne qui la fréquente . Elle appartient au magicien des molécules . Je ne saurais vous dire si je joue cet étrange personnage ou si seulement je l ' assiste . Comment savoir , quand je dérive dans la folle imagination de mon esprit inventif .

Au cœur de ce lieu mystérieux , je confectionne , avec le grand maitre des énergie , l ' or , en manipulant les atomes de matériaux nucléaires . Les alchimistes d ' antan s ' échinèrent , à percer , en vain , le secret de la fabrication artificielle du roi des matériaux précieux . Là ou ces géniaux géants de la science échouèrent , mes rêves le réalisèrent pour quelques instants éphémères . Peut - être que la cueillette des boutons d ' or égarés , au milieu des fleurs sauvages , m ' inspirèrent pour cette idée farfelue .

Nous fabriquons également de multiples objets futuristes , plus farfelus les uns les autres . Ils disparaissent au fur à mesure de la confection de nouvelles inventions . Certains servent à améliorer l ' confort de notre avenir . Au cours de nos travaux , nous avons conçu une machine extraordinaire qui , après nos adieux au monde des mortels , conservera , dans ses entrailles , notre mémoire pour l ' éternité . Des ondes électromagnétiques permettront ce transfert en instantané , à une rapidité défiant la vitesse du temps.

Dans ces moments magiques , j ' abandonne , pour quelques instants éphémères , le monde réel des vivants . Au royaume de l ' utopie , je vagabonde dans des univers extraordinaires aussi surnaturels qu ' étranges . L ' espace temps s ' estompe provisoirement quand je joue les super héros dans cet endroit très ordinaire . Quand on mélange le fantastique à la réalité , quel sublime régal pour un créateur de l ' imaginaire .

Aujourd'hui, un incendie a ravagé ce doux lieu de mon enfance, seule est restée la flamme de ma passion qui se consume lentement pour le bonheur de mes rêves d'enfants qui ne me quitteront jamais.

15

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Il n'y a pas de fumée sans feu et de bottes sans pieds ; à faire brûler des pneus, on peut se retrouver dans un brouillard à couper au couteau et la vraie blancheur mise au placard se retrouverait dans le noir.
C'est un peu le jeu des chaises musicales en plus pervers ou sadiques si vous préférez ; ainsi sont pris les gens à un jeu peu réjouissant !

·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Souvenirs restent , fumées se dissipent
·
Image de Richard
Richard · il y a
dessine moi un hangar....
mon vote

·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
j ' aimerais le voir en dessin imaginaire
·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Nous vivons de nos songes d'enfance,passionnante lecture! +1 Je vous invite à lire mon texte en compétition sur ma page et merci
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Rêves éternels
·
Image de Lambda
Lambda · il y a
Même quand les vieux hangars disparaissent, l'esprit d'enfance et l'imagination créatrice demeurent chez l'écrivain
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Les caprices du temps estompent ses vieux souvenirs
·
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Il n'y a pas plus beau lieu que l'imaginaire, bravo pour ce superbe texte !
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Laissons vagabonder nos rêves
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Ah, l'imagination de l'enfance ! Merveilleux lieu et souvenirs !
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
agrément d ' enfance
·
Image de JPM
JPM · il y a
En gare ! Change de quai
Prends un autre train d'enfer

·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Pour voyager au pays d ' ' Harry Potter
·
Image de T. Siram
T. Siram · il y a
Quelle trouvaille que ce hangar !
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
C 'est l ' écritoire de mes premiers écrits
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Nouvelle écrite d ' après : " Hangar de mon enfance ( 1 )
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/hangar-de-mon-enfance-1

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Etoffée ainsi, c'est une réelle ode à l'imagination.
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Au royaume de l ' enfance , on voyage dans l ( imaginaire
·