Voyage au bout des rêves

il y a
2 min
21
lectures
19

Rêveuse à temps plein, perdue quelque part au pays des merveilles. J'écris à mes heures perdues, ou plutôt à mes heures subtilisées, pour partager un peu de moi, un peu de mon univers.  [+]

Image de 2020

Thème

Image de Très très court
Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. C’est la nuit. Est-ce un rêve? Je vogue tranquillement sur les flots d’une mer calme.  La brise fait voler mes cheveux et l’embrun chatouille mon nez. Je me sens aussi légère que les nuages, ces morceaux de coton qui habitent le ciel. J’avance en suivant ma boussole : la voix lactée. Mes rêves sont des étoiles qui me guident dans la pénombre de la nuit.

Mais soudain, le doute s’empare de moi, il m’enveloppe. Ce n’est pas une étreinte amicale, loin de là: il plante ses griffes acérées dans ma chair. Il s’accroche comme s’il ne voulait plus jamais me quitter. Il fait de moi sa prisonnière. Il me murmure simplement « tu n’en es pas capable...tu n’es pas faite pour ça alors abandonne ».

À ces mots, mon esprit se trouble et se change en une mer tumultueuse. Les vagues se fracassent avec violence les unes contre les autres. Mes idées s’embrouillent, elles sont à la dérive, emportées par la mer déchainée. Je perds le nord, il m’est impossible de réfléchir sereinement. Que se passe-t-il? 

Voilà que les diamants célestes qui me guidaient s’éteignent un à un, me plongeant ainsi dans l’obscurité la plus terrifiante. Je sens un vent glaciale me bousculer. Les nuages tournoient au-dessus de ma tête et le sol se dérobe brusquement sous mes pieds. La mer devient un gouffre ténébreux. C’est alors que je tombe. La gravité me saisit et m’entraine vers les plaines abyssales. La chute est longue et ma vitesse augmente tandis que l’air devient de plus en plus chaud. Des bourrasques me brulent le visage. Je n’arrive plus à penser, je suis prise dans la tourmente. La chute est longue, l’abîme est profond.  J’ai peur. 

J’atterrie sur un tas de sable. Aïe, j’ai dû me briser quelque chose... Je lève la tête et aperçois une porte à l’horizontale juste au-dessus de moi. Comme c’est étrange... Il y a une énorme serrure, un drôle de serrure, comme on n’en a jamais vu... Autour de moi, c’est la calme plat. Il n’y a rien, juste moi. Une lumière blanche et vive éclaire les profondeurs dans lesquelles je suis tombée, mais je ne parviens pas à déterminer sa source. 

Comment remonter à la surface? Il n’y a pas d’échelle, rien qui ne me permette de gravir les kilomètres qui me séparent de la croute terrestre... S’il n’y a rien à l’extérieur qui puisse m’aider, cherchons à l’intérieur : je décide d’ouvrir mon esprit.  J’y vois des petites lumières graviter, elles sont en apesanteur et semblent se déplacer de manière aléatoire. Elles me font penser aux lucioles qui éclairent les forêts les plus sombres.  Au fur et à mesure que je m’approche, j’entends une douce mélodie résonner. Ce sont les lumières, elles chantent. Le rythme m’envoute. Je ferme les yeux et écoute attentivement les paroles:« Loyale » « lucide » « rêveuse » « attentionnée » « ambitieuse » « optimiste ». 

C’est mots... Ils me disent quelque chose... Mais... Mais oui !  Ce sont mes traits de caractère! Les lumières chantent le refrain de ma personnalité! Cette clarté dans les ténèbres des profondeurs, elle provient de moi, ce sont mes qualités qui éclairent cette fosse! 

J’observe plus attentivement la serrure et remarque que...JE suis la clé! Je saute et aussi incroyable que cela puisse paraître, je m’élève vers le ciel. Je remonte telle la fumée d’un plat brûlant, qui s'élève en oscillant. 

Et voilà, il fallait tout simplement que je regarde en moi, que je crois en moi! Cette terrible mésaventure m’aura fait prendre conscience que lorsque le doute s’empare de moi, lorsqu’il tente de me détourner de ma voie, je dois prendre le dessus avec mes armes : mes qualités. Personne n’en est dépourvu : nous avons tous quelques chose qui nous distingue les uns des autres et qui nous permette d’accomplir ce qui nous plaît. Il suffit de rechercher au fond de notre âme, de creuser dans notre esprit pour découvrir les joyaux qui nous constituent. 

Me revoilà à la surface de la mer, elle est calme. Le ciel brille à nouveau et se reflète sur les eaux. Tout scintille autour de moi. Je me lance à la conquête de mes rêves.
19
19

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo Halima ! Merveilleux texte. Vous avez mes 5 voix.
Je vous invite à découvrir mon texte et le soutenir si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Ralf Dieudonné Jn Mary
Ralf Dieudonné Jn Mary · il y a
Très beau texte Halima! Bravo et succès pour la suite. Si vous avez 5 minutes, je vous invite à lire, aimer, commenter et voter aussi pour mon oeuvre:https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/j-ai-sauve-l-humanite
Image de Rokhyatou Aidara
Rokhyatou Aidara · il y a
Voyage au bout des rêves c’est que tu plaisir à lire 😊j’ai tellement adoré que je l’ai recommandé
Vous avez mes deux seule voix
Merci de passer Votez pour mon œuvre ( confession) en donnant votre voix svp
Le lien est là 👇👇
https://t.co/Kp2pxT6RgC?ssr=true

Image de Gaelle Ghanem
Gaelle Ghanem · il y a
Très beau texte, mes 3 voix, courage Halima!
Je vous invite à découvrir et voter pour le mien:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/noir-cest-noir-il-me-reste-lespoir

Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Belle plume Halima. Vous avez mes deux voix. Votez aussi pour mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred
Image de halima sofrani
halima sofrani · il y a
Oh merci beaucoup ! 🙏